ODEC

Transparence des salaires chez les diplômés des écoles supérieures ES

    Winterthur (ots) - Un diplômé d'une école supérieure gagne en moyenne 95'400.- par an à l'âge de 35,5 ans. Ceci ressort de l'enquête conduite cette année conjointement par l'ODEC, association suisse des diplômées et des diplômés des écoles supérieures, et par INCON, entreprise de conseil spécialisée dans les systèmes de salaires. Cette étude est un instrument très utile pour les employés et employeurs pour la fixation de salaires adéquats.

    Les écarts salariaux entre secteurs sont frappants : les collaborateurs dans le secteur de l'économie gagnent 105'400.- par an à l'âge de 35,3 ans, 97'900.- à 36,5 ans dans le secteur technique, et 78'300.- à 31,2 ans dans le secteur gastronomie & tourisme.

    Par rapport à la précédente enquête d'il y a deux ans, le salaire des diplômés des écoles supérieures a progressé en moyenne de 2'300.- par an. Cette progression se trouve essentiellement chez les cadres et les membres de la direction. Au niveau des employés et des assistants, essentiellement ceux qui viennent d'achever leurs études, l'évolution salariale est stagnante.

    En plus des indications sur les salaires, l'étude fournit aussi des informations sur les possibilités de formation continue et les positions occupées par les professionnels du secteur : 31,8 pour cent des personnes interrogées ont achevé des études post-diplôme.

    Celui qui veut accéder à une fonction supérieure dans une entreprise, y accèdera d'autant mieux avec une formation continue supplémentaire : 64 pour cent des employés - dirigeants dans les secteurs technique et économique - ont suivi un cursus post-diplôme ou des études qui ont duré plus de 18 mois. Au niveau des cadres, il y en a 40 pour cent, et 34 pour cent chez les chefs de projets. Dans le secteur gastronomie & tourisme, 30 pour cent des cadres dirigeants ont effectué des études supplémentaires. De façon générale, des études dans une école supérieure ES suffisent souvent pour accéder à un poste de cadre.

    Celui qui obtient un diplôme dans une école supérieure ES, dispose en général de quelques années de pratique professionnelle. L'enquête actuelle montre que ceux qui achèvent des études post-diplôme ont en moyenne 30,2 ans dans la branche économique, 28,5 dans la branche technique et 26,6 dans la branche gastronomie & tourisme.

    Sur les 12'500 diplômés ES auxquels nous nous étions adressés pour l'enquête, 1'882 nous ont retourné un questionnaire valide (taux de réponse avoisinant les 15 pour cent). Grâce au soutien actif des participants, nous avons pu de nouveau représenter les salaires par branche et par canton et accroître la transparence salariale. Cette enquête effectuée tous les deux ans montre combien la spécialisation professionnelle, l'âge, la fonction, la branche et le canton peuvent influencer les salaires. Elle inclut aussi les besoins des nouveaux diplômés (ceux qui ont moins de deux ans).

    L'ODEC est le plus grand représentant des diplômés des écoles supérieures ES de Suisse, et donc des diplômés des écoles techniques (ET) et des écoles supérieures de gestion commerciale (ESGC). C'est la quatrième fois que nous procédons à cette enquête sur les salaires. Avec la publication de ces nouveaux résultats, l'ODEC s'est grandement rapproché de son objectif d'accéder à une transparence salariale totale.

    Des études dans une école supérieure ES constituent une deuxième formation qui s'appuie sur une formation professionnelle initiale. De plus, les filières ES constituent les études non universitaires du plus haut niveau. Cette possibilité de formation continue en cours d'emploi ou à plein temps existe depuis plus de 30 ans en Suisse. Les étudiants commencent en général cette formation six ans après leurs examens d'apprentissage.

    Grâce à ces filières ES, les spécialistes deviennent des généralistes qui assumeront ensuite, pour la plupart, des fonctions de cadre moyen ou de direction de projets. La formation ES favorise la capacité de penser de manière analytique et systémique. Ceci permet aux diplômés d'une école supérieure ES d'assumer des responsabilités dirigeantes et de mettre en pratique leur connaissances théoriques acquises.

    Les résultats de l'enquête salariale sont disponibles auprès de l'ODEC pour CHF 30.- : ODEC, Eichgutstrasse 1, case postale 2307, 8401 Winterthur, info@odec.ch ou www.odec.ch.

    L'ODEC a été fondée en 1981; avec ses 3'600 membres, elle est la plus grosse association représentant les intérêts des diplômées et diplômés d'une école supérieure ES de Suisse. Ses missions principales sont la défense de ce statut professionnel auprès des milieux politique et économique, ainsi que la promotion permanente au plus haut niveau de cette formation très utile tant au plan social qu'économique. L'ODEC représente aussi l'EurEta, l'association européenne des professions supérieures d'ingénierie et de la technique. Les membres du secteur technique peuvent se faire immatriculer comme "Ingénieur EurEta" au niveau européen.

ots Originaltext: ODEC
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Isabelle Tschanen
Tél.:    +41/52/214'22'40
Fax:      +41/52/214'22'42
E-Mail: urs.gassmann@odec.ch



Plus de communiques: ODEC

Ces informations peuvent également vous intéresser: