fmCh

Chirurgie du rachis: la FMCH salue la décision du Tribunal administratif de Zurich

    Zurich (ots) - La FMCH, l'organisation faîtière des médecins pratiquant la chirurgie, a pris connaissance avec satisfaction de la décision du Tribunal administratif de Zurich sur la situation de l'hôpital Sanitas de Kilchberg. La cour a admis la plainte de l'hôpital Sanitas et des deux chirurgiens du rachis concernés et a accordé un effet suspensif au recours. Les chirurgiens du rachis Karl Zweifel et Andreas Panoussopoulos peuvent donc continuer d'opérer et attendent maintenant sereinement le résultat de leur recours contre l'interdiction étrangement arbitraire de pratiquer la chirurgie du rachis à l'hôpital Sanitas prononcée par Madame la Conseillère d'État Verena Diener. La FMCH et ses sociétés de médecins chirurgiens affiliées soutiennent le recours sans réserve et espèrent qu'une solution constructive pourra être trouvée.

    En décembre 2006, la Direction de la santé publique de Zurich avait retiré à l'hôpital Sanitas son mandat de prestations pour la chirurgie du rachis. Cette décision était motivée par une étude douteuse  utilisant des nombres de cas qui ne l'étaient pas moins. La FMCH a vivement critiqué tant la décision que l'étude dans une correspondance adressée à Mme la Conseillère d'État Verena Diener, puis dans un communiqué de presse. Le Tribunal administratif zurichois a maintenant prononcé l'effet suspensif du recours de l'hôpital Sanitas et de ses chirurgiens du rachis  Karl Zweifel et Andreas Panoussopoulos. Le gouvernement zurichois refusait cet effet suspensif au motif que cette tentative serait "sans espoir". Le Tribunal administratif a été d'un autre avis: "La question se pose", écrit la cour, "de savoir si le critère des nombres de cas traités dans la clinique évoqué par la Direction de la santé publique correspond aux prescriptions légales de la Confédération et des cantons." La FMCH, l'organisation faîtière des médecins pratiquant la chirurgie, a pris connaissance avec satisfaction de la décision du Tribunal administratif de Zurich. "Il s'avère qu'une politique de la santé inappropriée, basée sur des études peu dignes de confiance, ne trouve pas grâce non plus auprès de nos tribunaux", déclare le professeur Urban Laffer, président de la FMCH. "De notre côté, nous avons cherché le dialogue avec la Directrice zurichoise de la santé publique, mais hélas sans succès. Nous aurions volontiers présenté nos données et nos informations en temps voulu. Cela aurait permis de déboucher sur l'élaboration d'une solution satisfaisante pour toutes les parties, et non sur une défaite devant le Tribunal administratif." A la critique de la décision de la Direction de la santé publique de Zurich s'étaient associées les organisations suivantes: l'Association des hôpitaux zurichois, la Société suisse d'orthopédie et traumatologie, l'Association des médecins agréés zurichois, la société cantonale de médecine de Zurich, l'organisation suisse des patients et la FMCH.

    La FMCH, l'Association Suisse des médecins avec activité chirurgicale, a été fondée le 18 septembre 2004 à Berne par douze sociétés de chirurgiens (et d'anesthésistes) et leurs 3400 membres. Depuis lors, la FMCH est l'organisation faîtière des chirurgiens suisses, soit l'un des principaux interlocuteurs pour toutes les questions de santé. La FMCH réunit aujourd'hui 15 associations professionnelles et quelque 5000 médecins exerçant la chirurgie.

ots Originaltext: FMCH
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Geri Staudenmann
Tél.: +41/32/345'24'44
Fax:  +41/32/345'24'48

Nous vous aiderons également volontiers à obtenir une interview.



Plus de communiques: fmCh

Ces informations peuvent également vous intéresser: