Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

2,6 millions pour la recherche sur l'infarctus du myocarde et l'attaque cérébrale

Berne (ots) - En 2014, la Fondation Suisse de Cardiologie va consacrer quelque 2,6 millions de francs à la recherche cardio-vasculaire. Cela signifie que 44 requêtes de projets vont recevoir des subsides et pouvoir entamer leurs travaux.

Depuis sa création en 1967, la Fondation Suisse de Cardiologie a soutenu près de 600 projets de recherche sélectionnés dans le vaste domaine des maladies cardio-vasculaires et de l'attaque cérébrale. Ceux-ci ont sensiblement contribué aux progrès dont bénéficient aujourd'hui de nombreux patients victimes de maladies cardiaques ou d'une attaque cérébrale grâce à l'amélioration des méthodes d'examen, des traitements, de la réadaptation et de la prévention. Leurs chances de survie sont aujourd'hui nettement meilleures qu'autrefois, leur qualité de vie s'est améliorée. Pour les personnes en bonne santé, la recherche a mis en évidence des mesures de prévention efficaces.

Cependant, nombre de problèmes et de questions sont encore en suspens et attendent les réponses des chercheurs. Hélas, l'écart entre les fonds investis dans la recherche cardio-vasculaire d'une part, et le nombre de projets d'excellente qualité et les montants demandés pour ceux-ci d'autre part, ne fait que se creuser depuis des années. La Fondation Suisse de Cardiologie s'efforce de combler cet écart et a relevé le montant de ses investissements dans la recherche de 2,2 à 2,6 millions de francs. Cela permet d'accepter environ 40% des fonds demandés.

Quatre domaines principaux

Les travaux de recherche sur l'athérosclérose reçoivent la plus grande part, suivis des projets sur l'attaque cérébrale, de ceux sur l'insuffisance cardiaque et sur les troubles du rythme cardiaque. D'autres projets soutenus portent par exemple sur les valvules cardiaques, sur des méthodes d'imagerie ou sur des causes atypiques de symptômes d'angine de poitrine.

«Ainsi, à part le soutien de la recherche par l'État via le Fonds national suisse de la recherche scientifique, la Fondation Suisse de Cardiologie est la principale organisation nationale d'utilité publique pour ce qui est de l'encouragement de la recherche cardio-vasculaire en Suisse», souligne le professeur Augusto Gallino, président de la Commission Recherche de la Fondation Suisse de Cardiologie qui évalue les requêtes. Et cela est absolument nécessaire car: «Il y a eu beaucoup plus de requêtes déposées que nous n'avons pu en accepter. Si certains croient que l'on pourra bientôt venir à bout des maladies cardio-vasculaires, cette impression est trompeuse.» Une étude publiée en 2012 et intitulée «Global Burden of Disease Study 2010» révèle que, dans le monde entier, 24,4% des décès sont dus à des maladies causées par une mauvaise irrigation du coeur ou du cerveau. En additionnant celles-ci et toutes les autres maladies cardio-vasculaires, on aboutit à près de 30%, en Suisse 35%. À titre de comparaison, l'ensemble des maladies infectieuses, autrefois les plus redoutables, sont aujourd'hui responsables d'environ 20% des décès.

Une brochure contenant des visions

Dans une brochure qui vient de paraître, la Fondation Suisse de Cardiologie présente à l'aide d'interviews les directions et les derniers résultats de projets de recherche dans cinq domaines importants: infarctus du myocarde (maladie coronarienne), attaque cérébrale, fibrillation auriculaire, athérosclérose et maladie artérielle occlusive périphérique, valvulopathie. Les récits de patients permettent au lecteur de découvrir en direct les maladies et les traitements. S'y ajoutent de brèves descriptions des projets soutenus et acceptés par la Fondation Suisse de Cardiologie au cours des deux dernières années.

«Dans la recherche que nous soutenons, ce n'est pas l'ambition d'aboutir à de nouveaux résultats qui est au premier plan, mais l'individu avec ses espoirs de découvertes contre sa maladie», explique le professeur Ludwig K. von Segesser, président de la Fondation Suisse de Cardiologie et directeur de la recherche cardio-vasculaire au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois à Lausanne. «C'est pourquoi nous dédions cette brochure tout particulièrement aux patientes et aux patients, car c'est toujours d'eux qu'il s'agit au bout du compte, et aux personnes qui, par leurs dons, rendent cet engagement possible, ce dont nous leur sommes très reconnaissants.»

«La Fondation Suisse de Cardiologie soutient la recherche scientifique. Regard sur la recherche cardio-vasculaire en Suisse». La brochure (en français et en allemand) est disponible auprès de la Fondation Suisse de Cardiologie, Schwarztorstrasse 18, case postale 368, 3000 Berne 14, docu@swissheart.ch ou sur Internet sous www.swissheart.ch/publications

L'illustration "contributions de recherche" et le communiqué sont disponibles sous www.swissheart.ch/medias

Contact:

Peter Ferloni, Chargé de communication
Fondation Suisse de Cardiologie, Berne
Téléphone 031 388 80 85
ferloni@swissheart.ch


Plus de communiques: Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

Ces informations peuvent également vous intéresser: