Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

La baisse du taux des hormones féminines peut faire monter la tension chez les femmes - Campagne sur la tension artérielle de la Fondation Suisse de Cardiologie

    Berne (ots) - Il y a encore quelques dizaines d'années, les maladies cardio-vasculaires concernaient surtout les hommes. Mais cela a changé: aujourd'hui, autant de femmes que d'hommes souffrent d'hypertension artérielle et de maladies du système cardio-vasculaires.

    Les femmes sont émancipées. Elles font tout ce que font les hommes, ont de bons emplois, parviennent à concilier vie familiale et vie professionnelle. Mais le revers de la médaille est que les femmes souffrent souvent de plus de stress chronique que les hommes. Il n'est pas étonnant qu'un tel mode de vie ait des répercussions sur la santé - aujourd'hui, les femmes ne sont pas plus à l'abri des maladies cardio-vasculaires que les hommes. Les femmes sont même plus sujettes que les hommes à l'hypertension artérielle et, dans notre pays comme dans le reste du monde, plus de femmes que d'hommes meurent d'une maladie directement liée à l'hypertension. En Suisse, d'après l'Enquête suisse sur la santé 2007, un adulte sur quatre a une tension artérielle trop élevée. Non soignée, l'hypertension artérielle fait augmenter le risque d'attaque et d'hémorragie cérébrale, d'infarctus du myocarde et d'insuffisance cardiaque ou rénale.

    Le communiqué complet est disponible sous www.swissheart.ch/medias

ots Originaltext: Schweizerische Herzstiftung
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Dr phil. Caroline Hobi
Fondation Suisse de Cardiologie
Schwarztorstrasse 18
Case postale 368
3000 Berne 14
Tél.:        +41/31/388'80'96
Fax:         +41/31/388'80'88
E-Mail:    hobi@swissheart.ch
Internet: www.swissheart.ch



Plus de communiques: Schweizerische Herzstiftung / Fondation Suisse de Cardiologie / Fondazione Svizzera di Cardiologia

Ces informations peuvent également vous intéresser: