ProScience Communications

Les cellules souches peuvent atténuer les effets secondaires de la radiothérapie

    Leipzig, Allemagne (ots) - Un traitement avec des cellules souches adultes peut réduire les effets secondaires de la radiothérapie sur les souris et les rats. Plusieurs exposés au 25e congrès annuel d'ESTRO (European Society for Therapeutic Radiology and Oncology) démontrent qu'un tissu abîmé par rayonnement cicatrise plus rapidement après une thérapie de cellules souches.

    "La recherche sur les cellules souches aura de nombreuses conséquences sur plusieurs branches de la médecine.", prévoit Catherine Verfaillie, Directrice de l'institut des cellules souches de l'université de Louvain (Belgique), au cours d'une lecture plénière pendant une conférence du Symposium présidentiel d'ESTRO, le 9 octobre. Par exemple, les cellules souches se trouvant dans l'organisme peuvent être stimulées et, par conséquent, réparer un tissu abîmé. De nombreux projets présentés par les radiothérapeutes, lors de la conférence d'ESTRO, suivent cette piste depuis un certain temps déjà.

    PROJET INTERNATIONAL. Rob Coppes de l'université de Groningen (Pays-Bas) présente un projet international parrainé par l'Union européenne lors de la conférence, appelé en abrégé "FIRST Project", (FIRST cherche à "améliorer la radiothérapie en atténuant les effets secondaires grâce à la greffe des cellules souches"). Les chercheurs ont découvert que les effets secondaires d'une radiothérapie sur plusieurs tissus sains, tels que la peau et la muqueuse, peuvent être réduits grâce à un traitement de cellules souches adultes. Les cellules souches migrent vers le tissu irradié et facilitent sa régénération. Si les études confirment que cet effet cellule souche est identique sur les humains, cela pourrait élargir les options de traitement des tumeurs, puisque le seuil de rayonnement permis actuellement pourrait être franchi.

    Par exemple, une équipe de recherche radiobiologique dirigée par Wolfgang Dörr à la clinique de radiothérapie et radiooncologie de l'université technique de Dresde déclare que les cellules souches adultes peuvent diminuer les effets secondaires de la radiothérapie sur la muqueuse buccale d'une souris. Les scientifiques ont observé que la tolérance au rayonnement de la muqueuse augmentait clairement quand les animaux subissaient une greffe de moelle osseuse avant ou durant le rayonnement fractionné - durant lequel les cellules souches adultes étaient également transférées presque automatiquement.

    Un effet comparable a été également observé par les scientifiques lorsqu'ils attiraient les cellules souches de la moelle osseuse des animaux irradiés vers la circulation sanguine, en injectant un facteur de croissance, appelé G-CSF en abrégé.

    PROTECTION DES CELLULES SOUCHES MÉSENCHYMATEUSES. Une équipe dirigée par la Dre Michèle Martin du Service de génomique fonctionnelle d'Evry (France) a également constaté cet effet sur des études avec des souris. Les chercheurs ont soigné les animaux avec une dose de rayonnement qui a abîmé les tissus de la peau pendant trois semaines. Normalement, il faut huit semaines pour que le tissu se cicatrise sans aucun traitement. Les chercheurs ont injecté des cellules souches mésenchymateuses humaines à un groupe de souris 20 heures après l'exposition au rayonnement. Les cellules souches étaient des cellules souches adultes, par exemple, la moelle osseuse qu'on peut différencier à l'intérieur de la graisse, du cartilage, du tendon, de la peau et des cellules du muscle.

    Les scientifiques ont remarqué que la peau abîmée, lors du traitement des animaux, cicatrisait plus rapidement et mieux qu'avec les animaux non-traités. En outre, les scientifiques ont examiné les échantillons de tissu des zones de la peau abîmée. Les cellules souches - donc le résultat - ont en effet migré vers les régions de la peau irradiée. Selon la Dre Martin, leur morphologie était semblable à celle de l'épithélium.

ots Originaltext: ProScience Communications
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Prof. Dr. med. Marie-Luise Sautter-Bihl
Directrice de la clinique de radiothérapie
Clinique municipale de Karlsruhe
Moltkestr. 90
76133 Karlsruhe
E-Mail: strahlentherapie@klinikum-karlsruhe.de

Pendant la conférence:
Service de presse
chambre B3, niveau 0 du Centre de congrès
Tél. +49-(0)341-4145-5511

ProScience Communications
Barbara Ritzert
Andechser Weg 17
82343 Pöcking
Tél.      +49-(0)8157-9397-0
E-Mail: ritzert@proscience-com.de



Ces informations peuvent également vous intéresser: