SUISSEDIGITAL

Swisscable: "Les câblo-opérateurs peuvent renoncer à la foire de la fibre optique"

    Berne (ots) - Nouveaux réseaux en fibre optique par ci, nouveaux réseaux en fibre optique par là - on a l'impression qu'en Suisse, les télécommunications et l'approvisionnement radio et TV dépendent intégralement de cette technologie. C'est le contraire qui a été démontré lors de la réunion d'information annuelle organisée aujourd'hui à Berne par l'association de branche Swisscable.

    Les réseaux actuels des câblo-opérateurs suisses sont bien équipés pour l'avenir. Tel est le résumé d'une étude présentée aujourd'hui lors de la réunion annuelle de Swisscable à Berne. Une des raisons de cette efficacité des réseaux est leur nature. Il s'agit en effet de réseaux hybrides mi-fibres mi-coaxiaux (réseaux HFC). Ils sont donc déjà composés en grande partie de fibre optique. Seules les dernières centaines de mètres entre le noeud du réseau et le bâtiment ne sont pas en fibre optique mais en câbles de cuivre coaxiaux. Toutefois, ces câbles coaxiaux sont nettement plus performants que par exemple les lignes téléphoniques.

    La capacité à se développer est une garantie d'avenir

    Une autre raison de la viabilité future des réseaux câblés est leur capacité à se développer. Il est par exemple possible de tirer les lignes actuelles en fibre optique et de les rapprocher en permanence des bâtiments ce qui permet de réduire la "taille des cellules", de raccourcir la portion en câble coaxial jusqu'au bâtiment et d'augmenter davantage si besoin le débit de données par raccordement. L'introduction de la nouvelle norme de transmission performante DOCSIS 3.0 (Data Over Cable Service Interface Specification) permet de proposer des débits de données de plusieurs centaines de Mbit/s en plus des services de diffusion existants (TV analogique et numérique). Les nouveaux procédés de modulation actuellement en développement pour le DVB-C2 promettent d'accroître encore davantage l'efficacité au cours de ces prochaines années.

    Passage de la radiodiffusion à l'IP possible

    Selon l'étude présentée, cette capacité à relever les défis de demain réside également dans la possibilité d'utiliser différentes techniques de transmission sur les réseaux câblés existants. C'est ainsi que, si le besoin s'en faisait sentir, il serait possible de passer de la technique éprouvée de radiodiffusion (Broadcast) à une transmission reposant sur le protocole Internet (IP). Par ailleurs, les technologies IP et de radiodiffusion pourraient également être utilisées simultanément sur les réseaux câblés pour des services TV spécifiques ainsi que des services combinés (hybrides).

    Développer en permanence les réseaux

    L'heure est à la tranquillité selon le président de Swisscable, Hajo Leutenegger, qui commente l'étude en ces termes: "Les câblo-opérateurs peuvent renoncer à la foire de la fibre optique." Dans un même temps, il est indispensable que la branche développe en permanence les réseaux câblés existants. Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible de garantir leur performance dans un avenir lointain. "C'est d'autant plus important que la concurrence va continuer à croître", ajoute Hajo Leutenegger.    

    Swisscable est l'association économique des entreprises suisses de téléréseau. L'association regroupe environ 250 sociétés de câblo-opérateurs - aussi bien privées que publiques - desservant quelque 2,8 millions de foyers et plus de 5 millions de clients en services radio et TV. La plupart des câblo-opérateurs proposent également à leurs clients un accès Internet et une offre de téléphonie.

ots Originaltext: Swisscable
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Claudia Bolla-Vincenz
Directrice
Tél.:    +41/31/328'27'28
Mobile: +41/79/301'59'25
E-Mail: info@swisscable.ch



Plus de communiques: SUISSEDIGITAL

Ces informations peuvent également vous intéresser: