SUISSEDIGITAL

TV numérique: la croissance s'accélère

    Berne (ots) - En Suisse, environ 22% de tous les foyers TV sont équipés de la télévision numérique. Cette pénétration est relativement faible par rapport aux pays voisins. Toutefois, selon les indications en présence, la télévision numérique devrait connaître une forte croissance au cours de ces prochaines années. Cette numérisation entraîne des modifications de l'utilisation des médias et un accroissement de la concurrence.

    Au cours de ces cinq derniers mois, Swisscable a réalisé deux enquêtes représentatives consacrées à la télévision numérique. C'est l'institut de recherche de marché Demoscope qui a été mandaté pour effectuer cette enquête téléphonique auprès de 800 et 1000 Suisses âgés de 16 à 74 ans. Il ressort de ces enquêtes que la croissance de la télévision numérique a doublé en 2007 (6%) par rapport à 2006 (3%). Selon cette tendance, on peut s'attendre à une croissance renforcée de la télévision numérique au cours de ces prochaines années.

    La télévision numérique présente dans 22% de tous les foyers TV

    Les résultats de ces enquêtes fournissent également des informations sur la pénétration de la télévision numérique. Swisscable part du principe qu'environ 22% de tous les foyers TV seront équipés de la télévision numérique en septembre 2008 soit un peu moins de 700'000 foyers. Cette pénétration est relativement faible par rapport aux pays voisins. En Allemagne, la pénétration est d'environ 46%, contre environ 45% en Italie et près de 48% en France.

    17% des personnes interrogées veulent passer à la télévision numérique au cours de ces 12 prochains mois

    Interrogées sur leurs intentions de changer de technologie, 17% des personnes consultées ont déclaré vouloir passer de l'analogique à la télévision numérique au cours de ces 12 prochains mois. 20% veulent procéder à ce changement d'ici deux à trois ans et 19% plus tard. 28% des personnes interrogées déclarent ne jamais vouloir changer de technologie. Les raisons principales motivant l'utilisation de la télévision numérique sont la plus grande richesse de l'offre de programmes (37%), la qualité audio et vidéo (22% et 7%) et la personnalisation des programmes (8%). Environ 14% des personnes interrogées ont donné comme raison le désir de vouloir vivre avec leur temps.

    Une tendance constante: satisfaction élevée apportée par la TV analogique

    Le fort pourcentage relatif de personnes interrogées indiquant ne jamais vouloir passer à la télévision numérique (28%) est principalement dû à la satisfaction apportée par la télévision analogique. 31% des personnes interrogées déclarent être très satisfaites et 56% être satisfaites de la qualité vidéo. 56% des personnes interrogées sont satisfaites à très satisfaites de l'offre de programmes. Dans l'ensemble, la satisfaction apportée par la télévision analogique est presque aussi élevée qu'au cours de ces deux dernières années.

    HDTV: utilisation (encore) faible

    Les enquêtes se sont également penchées sur la question de la HDTV. Selon les indications fournies, plus de 23% de tous les téléviseurs présents dans les foyers sont compatibles avec la télévision haute définition (HD ready ou Full HD ready). Les enquêtes n'ont pas fourni de renseignements sur la pénétration de la HDTV. Toutefois, Swisscable estime qu'environ 10% de tous les foyers équipés de la télévision numérique reçoivent aujourd'hui la HDTV par le satellite, par le câble ou par le biais de Bluewin TV soit environ 70'000 foyers. Les chiffres récemment publiés par cablecom montrent que la HDTV connaît une demande en forte croissance.

    "La numérisation a des conséquences"

    Selon Hajo Leutenegger, président de Swisscable, les résultats des enquêtes montrent que le passage de la télévision analogique au numérique bat son plein. Il estime que cette numérisation a des conséquences. Différentes études montrent par exemple que l'Internet gagne en importance auprès des jeunes, parfois appelés les "natifs du numérique", et ce aux dépens de la télévision classique. C'est ainsi qu'en 2007, l'utilisation de la télévision a reculé dans toute la Suisse par rapport à 2006 tandis que l'utilisation de l'Internet, déjà à un haut niveau, a légèrement augmenté au cours de ces 12 derniers mois. De plus en plus de personnes regardent la télévision par Internet. Près d'un jeune Suisse sur cinq regarde régulièrement la télévision par Internet. Chez les plus de 50 ans, ils sont 2,8% (sources: Mediapulse Radio- et TV-Forschung 2007, NET-Matrix Base 2008-1).  

    Une concurrence renforcée

    Une autre conséquence de la numérisation est le renforcement de la concurrence: "Les fournisseurs d'offres télévisées par satellite et le câble ne sont pas les seuls à briguer les faveurs des plus de 75% de foyers non équipés de la télévision numérique. Bluewin TV, la télévision par Internet, la télévision par antenne (DVB-T) et la télévision sur les téléphones portables sont également des concurrents." S'ajoutent à cela d'autres offres de télévision numérique qui seront lancées à l'avenir comme par exemple celles proposées sur les réseaux en fibre optique qui verront le jour au cours de ces prochaines années.

    L'incertitude provoque des interventions politiques

    Une autre conséquence de la numérisation est l'incertitude: "Nul ne sait exactement quel va être le développement de la télévision numérique et son avenir", explique Hajo Leutenegger. Il en résulte d'une part des incertitudes qui donnent à certains politiciens l'impression qu'il faut agir. Au cours de ces dernières années, neuf interventions parlementaires ont été consacrées à la télévision numérique. La dernière en date et la plus controversée est la motion 07.3484 qui sera prochainement traitée au Conseil national. Elle demande une diffusion non cryptée sur les réseaux câblés des programmes télévisés numériques libres. Telle qu'elle est conçue, la motion s'oppose principalement à un modèle commercial pratiqué par différents câblo-opérateurs et Swisscom (avec Bluewin TV).

    La réglementation est inutile et contre-productive

Swisscable est opposée à cette motion. L'association sectorielle s'engage afin que les différents modèles commerciaux de télévision câblée numérique soient toujours possibles. Voici les réflexions de Swisscable:

    - La concurrence règne sur le marché de la télévision numérique: les diffusions par satellite, antenne, le câble, Internet et la ligne téléphonique (Bluewin TV) sont en concurrence directe. Il est contre-productif et superflu de promulguer des réglementations sur ce marché dynamique.

    - La Commission de la concurrence et l'Office fédéral de la communication ne considèrent pas que le cryptage de base constitue un comportement anticoncurrentiel.

    - Le modèle commercial auquel s'oppose principalement la motion présente aussi de nombreux avantages pour le client (cf. annexe). A l'avenir, de tels modèles gagneront en importance puisqu'ils permettront de proposer des offres interactives spécifiques aux clients.

    - Le service universel est assuré par la diffusion analogique sur le câble. Tous les principaux programmes peuvent être réceptionnés librement sans cryptage et en analogique jusqu'à bien après 2010.

    - Tant qu'il n'existe pas de normes sûres garantissant l'interactivité de la télévision numérique, l'utilisation de systèmes propriétaires (à savoir avec prescription d'un boîtier décodeur) en combinaison avec un cryptage de base ne doit pas être interdite. Seule cette base technique et économique garantit un développement optimal de la télévision numérique (interactivité, films à la demande).

    - La motion ne peut être mise en oeuvre sans modification de la loi. Changer la législation retarderait la Suisse qui se retrouverait à la traîne du développement international de la télévision numérique et de ses normes et entraverait ainsi le développement national de la télévision numérique.

    annexes: www.swisscable.ch => communiqués de presse

    Swisscable est l'association économique des entreprises suisses de téléréseau. L'association regroupe environ 250 sociétés de câblo-opérateurs - aussi bien privées que publiques - desservant quelque 2,8 millions de foyers et plus de 5 millions de clients en services radio et TV. La plupart des câblo-opérateurs proposent également à leurs clients un accès Internet et une offre de téléphonie.

ots Originaltext: Swisscable
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Dr Claudia Bolla-Vincenz
Directrice
Tél.:    +41/31/328'27'28
Mobile: +41/79/301'59'25
E-Mail: info@swisscable.ch



Plus de communiques: SUISSEDIGITAL

Ces informations peuvent également vous intéresser: