Mobility Carsharing Schweiz

Une voiture Mobility remplace 10 voitures privées

Une voiture Mobility remplace 10 voitures privées
Mobility réduit le trafic sur les routes suisses. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100010161 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Mobility Carsharing Schweiz/GAETAN BALLY"

Lucerne (ots) - La prestataire de car sharing Mobility effectue son bilan écologique annuel: avec la hausse des personnes partageant des voitures, on compte près de 30'000 voitures en moins sur les routes suisses. En outre, l'équivalent de 155 terrains de football est économisé en surfaces de places de parc. Cela profite tout particulièrement aux villes comme Zurich, Berne ou Lausanne.

En Suisse, le car sharing est en pleine croissance. Actuellement, plus de 127'000 Suisses se déplacent avec Mobility, ce qui a un effet positif sur la saturation du trafic, comme l'explique le porte-parole de Mobility, Bernard Sauterel: «Etant donné que de nombreux clients vendent leur voiture après avoir souscrit un abonnement, un véhicule de car sharing remplace dix voitures privées.» L'étude «Evaluation Carsharing» (Interface Études politiques Recherche Conseil) illustre d'ailleurs ce fait: Mobility permet de supprimer 29'500 véhicules privés en Suisse, soit un embouteillage qui irait de Lucerne à Lugano. De plus, 44'000 places de parc en moins sont sollicitées.

Des effets particulièrement marqués en ville

Ces effets, qui permettent d'économiser de la place, profitent avant tout aux grandes villes suisses. «Mobility est très populaire à Zurich, Berne, Lausanne, Lucerne et Genève», confirme M. Sauterel. Pour les personnes qui habitent au centre, une voiture est souvent une charge inutile. Rien qu'à Zurich, le car sharing permet de libérer 6'400 places de parc (Berne: 2'100 / Bâle: 1'400 / Lausanne: 1'300 / Lucerne: 1'100 / Genève: 900).

Les car sharers conduisent prudemment et durablement

La base des effets durables et respectueux de l'environnement du car sharing est la modification du comportement de mobilité des utilisateurs. D'un côté parce qu'ils possèdent peu ou pas de véhicules privés, de l'autre parce qu'ils effectuent près de la moitié de leur distance journalière en transports publics (18% pour le reste de la population avec un permis de conduire). Un client sur quatre compense en outre les émissions de CO2 de ses trajets Mobility par une contribution volontaire. En 2015, le montant total de ces contributions était de CHF 268'000 et fut, comme toujours, reversé intégralement à «myclimate - The Climate Protection Partnership». Myclimate soutient des projets en faveur de l'environnement: les fonds versés par Mobility permettent par exemple de réduire les émissions de méthane générées par une décharge de lotissement désaffectée en Tessin.

Téléchargement de photos libres de droits: www.mobility.ch/fr/medias/archives-photographiques/

Contact:

Bernard Sauterel Bekauri, Communication & Médias Suisse Romande, 
téléphone 078 604 43 34, b.sauterel@mobility.ch


Plus de communiques: Mobility Carsharing Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: