Migros-Genossenschafts-Bund Direktion Kultur und Soziales: Réouverture du Migros Museum für Gegenwartskunst dans
l'Espace Löwenbräukunst

Réouverture du Migros Museum für Gegenwartskunst dans l'Espace Löwenbräukunst

   

Zürich (ots) - La réouverture tant attendue du Migros Museum für Gegenwartskunst est imminente: après une période de transformations de près de deux années, notre institution internationalement reconnue réintègre l'Espace Löwenbräukunst. Le musée dispose désormais de deux niveaux d'exposition et d'un espace administratif attenant. «Avec l'extension des espaces, ce sont des possibilités de travail totalement nouvelles qui s'ouvrent au musée» se réjouit Heike Munder, directrice du musée, à la veille de l'ère nouvelle qui s'annonce. La réouverture aura lieu le 31 août 2012 avec la première exposition individuelle en Suisse de l'artiste islandais Ragnar Kjartansson. Le musée totalement rénové par les architectes Gigon/Guyer et l'Atelier ww sera visible dès la mi-juin lors de la semaine de préfiguration de l'Espace Löwenbräukunst. Ragnar Kjartansson inaugurera alors les nouveaux espaces du musée avec une performance spécialement conçue pour l'occasion et donnera ainsi un premier aperçu de son travail.

Les espaces rénovés du Migros Museum für Gegenwartskunst dans l'Espace Löwenbräukunst lui ouvrent des perspectives très prometteuses en matière d'expositions. Il dispose désormais de deux niveaux d'exposition d'une superficie d'environ 1300 m2 chacun: un étage sera utilisé pour la présentation de la collection, l'autre restant disponible pour les expositions temporaires, individuelles et collectives. Un espace administratif attenant permettra de travailler à l'élaboration des programmes de médiation et culturel. Le musée s'est en outre doté dans le cadre de sa réouverture d'un nouveau logo qui s'inscrit dans une charte graphique totalement nouvelle. Ces innovations permettront au musée de s'affirmer comme un lieu de rencontre attractif et dynamique de la création contemporaine. «La réouverture est pour le Migros Museum für Gegenwartskunst une étape décisive après seize années d'existence. Le musée continuera de s'affirmer dans le futur comme un lieu de réflexion et de production» dit Hedy Graber, directrice du département de la Culture et des Affaires sociales de la Fédération des coopératives Migros. Elle se réjouit que le site du musée ait pu être pérennisé de manière durable. La participation active au processus de production artistique et l'étroite collaboration avec les artistes continueront de jouer un rôle fondamental. L'objectif du musée est de se consacrer encore plus intensément au travail scientifique et à la médiation artistique et aussi d'organiser un nombre plus important de rétrospectives de fond. La production de réflexions critiques développée dans les années passées par la directrice Heike Munder et le curateur Raphael Gygax sera poursuivie. En tant que responsables de l'institution, ils porteront une attention plus soutenue aux créateurs et aux évolutions passionnantes qui se développent hors de la sphère occidentale.

La collection profitera elle aussi de façon tout à fait substantielle de la réouverture. Alimentée par les achats constants effectués par les directions successives du musée, elle se monte aujourd'hui à plus de 500 oeuvres. Les achats se sont concentrés dans les dernières années sur de grandes installations produites dans le cadre des expositions du musée. Heike Munder insiste sur le fait qu'elle veut maintenir dans le futur les interactions entre la production artistique et la collection. Inscrire la collection dans un environnement vivant et dans la production artistique contemporaine est une volonté explicite du musée. Les conditions optimales offertes par l'extension des espaces en favoriseront la concrétisation.

Depuis 1996, l'Espace Löwenbräukunst est la première adresse de l'art contemporain à Zurich et il joue depuis lors un rôle de premier plan sur la scène artistique internationale. L'ancienne brasserie a été investie par des institutions privées telles que le Migros Museum für Gegenwartskunst, des galeries comme Hauser & Wirth et Bob van Orsouw, la librairie Kunstgriff et des institutions publiques comme la Kunsthalle de Zurich, auxquelles se joindront désormais la galerie Freymond-Guth Fine Arts et l'éditeur de livres d'art JRP/Ringier. Afin de préserver cette structure qui a fait ses preuves et de lui assurer une pérennité sur le long terme, la société Löwenbräu-Kunst AG a été créée au printemps 2011, un tiers de son capital ayant été apporté par la Fondation Kunsthalle Zürich, la Fédération des coopératives Migros et la Ville de Zurich. La Löwenbräu-Kunst AG a acquis des espaces du complexe Löwenbräu avec le projet de les louer après leur complète rénovation et leur extension à des acteurs extérieurs au monde de l'art.

Le Migros Museum für Gegenwartskunst financé sous la forme de mécénat par Migros, la plus grosse entreprise suisse de commerce de détail, fait partie du Pour-cent culturel Migros. Depuis 1957, cet engagement volontaire à utiliser une part fixe du chiffre d'affaires pour des buts sociaux et culturels est inscrit dans les statuts de Migros.

Agenda Conférence de presse de réouverture de l'Espace Löwenbräukunst: Vendredi 8 juin de 10.30 h à 11.30 h Visite pour la presse de 9 h à 10.15 h

Dimanche 10 juin Vernissage de la semaine de préfiguration Löwenbräukunst de 11 h à 17 h. Performance: de 12 h à 17 h.

Lundi 11 juin Musée ouvert: de 10 h à 18 h. Pas de performance.

Mardi 12 juin Musée ouvert: de 12 h à 18 h. Pas de performance.

Mercredi 13 juin Musée ouvert: de 12 h à 18 h. Pas de performance.

Jeudi 14 juin Musée ouvert: de 12 h à 18 h. Performance: de 14 h à 18 h.

Vendredi 15 juin Musée ouvert: de 12 h à 18 h. Performance: de 14 h à 18 h.

Samedi 16 juin Musée ouvert: de 11 h à 17 h. Performance: de 13 h à 17 h.

Dimanche 17 juin Musée ouvert: de 11 h à 17 h. Performance: de 13 h à 17 h.

31 août 2012 Réouverture du Migros Museum für Gegenwartskunst avec une exposition individuelle de Ragnar Kjartansson

Ragnar Kjartansson: Performance «An die Musik» C'est avec une performance de plusieurs heures intitulée An die Musik que Ragnar Kjartansson inaugurera du 10 au 17 juin les nouveaux espaces d'exposition transformés et augmentés du Migros Museum für Gegenwartskunst. Cette performance, conçue spécialement pour l'occasion, se tiendra dans le cadre de la semaine de préfiguration de l'Espace Löwenbräukunst durant laquelle l'ensemble du bâtiment sera accessible au public pour la première fois. Accompagné par plusieurs pianistes, le lied de Franz Schubert An die Musik (À la musique, 1817) sera interprété sur un mode répétitif outrancier par le ténor de renommée internationale Kristján Jóhannsson, un groupe de chanteurs d'opéra islandais ainsi que Ragnar Kjartansson lui même. Kjartansson rend hommage avec sa performance aux nouveaux espaces d'exposition. La réouverture officielle du musée aura lieu le 31 août 2012 avec la première exposition individuelle en Suisse de Ragnar Kjartansson.

Les performances de l'artiste islandais Ragnar Kjartansson (né en 1976, vit et travaille à Reykjavik) sont de véritables exploits. Elles s'étendent en général sur plusieurs heures, jours ou semaines, voire même plusieurs mois. Cette étendue temporelle démesurée amène tous les participants à la limite de leurs forces physiques et psychiques. Kjartansson conçoit le plus souvent ses performances spécialement pour des occasions ou des lieux précis - comme ici pour les espaces d'exposition transformés et augmentés du Migros Museum für Gegenwartskunst. Le lied composé par Franz Schubert (1797-1828)An die Musik est l'élément central de sa performance zurichoise. Le texte du lied est de l'ami intime de Schubert Franz von Schober, dont il mit régulièrement les poèmes en musique. Le poème vante l'art comme un refuge merveilleux au coeur de l'abomination du quotidien.

L'oeuvre écrite pour piano et voix solo et qui ne dure que quelques minutes est répétée en boucle pendant plusieurs heures par le célèbre ténor Kristján Jóhannsson, un groupe de chanteurs d'opéra islandais ainsi que Ragnar Kjartansson lui même. Les différents musiciens ne jouent et ne chantent pas le morceau en même temps, ce qui crée une cacophonie qui emplit l'espace de musique et de chant à partir de différents points. La performance est fondée sur un principe de composition de Karlheinz Stockhausen (1928-2007). Stockhausen est considéré comme le pionnier de la musique spatiale dans laquelle les orchestres et les choeurs sont placés tout autour du public de manière à ce que les sons se mêlent en une véritable marée sonore. Dans l'oeuvre de Stockhausen Fresco (1969), qui ne fut jouée qu'une seule fois, les groupes orchestraux jouaient par exemple dans quatre salles différentes.

Kjartansson cite plusieurs influences majeures pour ses oeuvres performatives. Originaire d'une famille de gens de théâtre, il fut naturellement en contact avec le monde du spectacle, et lors des répétitions, il était avant tout fasciné par les reprises incessantes de scènes qui n'apportaient à chaque fois que des changements minimes. Parallèlement à cette dimension biographique, les expériences physiques et psychiques extrêmes des travaux de Marina Abramovic et Chris Burden ainsi que la musique de danse électronique fondée sur la répétition sont d'autres références importantes dans le parcours de l'Islandais. Son oeuvre est explicitement marquée par la musique. Et sa propre pratique musicale, à savoir sa participation aux groupes Trabant, The Funerals, Kanada, Kósý et son expérience du «Ragnar Kjartansson All Star Band», joue aussi un rôle majeur dans cette affinité pour la musique.

En 2011, Ragnar Kjartansson a été invité à Performa 11 à New York et des expositions individuelles lui ont été consacrées à la BAWAG Foundation de Vienne et au Kunstverein de Francfort. En 2009, il a animé le pavillon islandais à la Biennale de Venise.

Du 1er septembre au 28 octobre 2012, le Migros Museum für Gegenwartskunst présentera la première exposition en Suisse de Ragnar Kjartansson, pour laquelle l'artiste a conçu un nouveau projet en sept parties qui évolue lui aussi dans le domaine musical et performatif. À l'occasion de l'exposition, dont le commissaire est heike Munder, paraîtra chez JRP/Ringier une publication monographique sur les travaux musicaux et performatifs de l'artiste avec des textes de Philip Auslander, Markús T. Andrésson et Heike Munder et un entretien entre Edek Bartz et Ragnar Kjartansson.

Contact:

René Müller, chef du service de presse et des relations publiques, 
Migros Museum für Gegenwartskunst, tél +41 44 277 27 27, 
rene.mueller@mgb.ch