Migros-Genossenschafts-Bund Direktion Kultur und Soziales

migros museum für gegenwartskunst à Zurich présente de 6 mars au 30 mai 2010: While Bodies Get Mirrored - An Exhibition about Movement, Formalism and Space

migros museum für gegenwartskunst à Zurich présente de 6 mars au 
30 mai 2010: 

While Bodies Get Mirrored - An Exhibition about Movement, Formalism and Space
Anetta Mona Chisa et Lucia Tkacova Manifesto of Futurist Woman (Let's Conclude) 2008 Vidéo monocanal (couleur, son) 11:13 min.
Zürich (ots) - Les travaux réunis à l'occasion de cette exposition collective révèlent un rapport de tension entre mouvement et espace, utilisant ou réactivant pour cela des signes issus du vocabulaire formaliste. L'exposition étudie l'influence de la danse (post)moderne et de sa chorégraphie sur l'art contemporain. D'autres thèmes centraux en sont la re-présentation de l'art performatif, ainsi que la notation du mouvement et de l'action dansée par l'entremise de supports les plus variés - les classiques, tels que la photographie et la vidéo, mais également les arts plastiques et les installations. Les premiers temps de la danse postmoderne et son principe selon lequel «tout mouvement est danse et tout être humain est un danseur» peuvent être considérés comme une passerelle historique vers le modernisme, mais également lus comme un moment reliant les différents points de vue présentés dans l'exposition. L'héritage des expressions de mouvements formalistes s'est ancré et développé dans la danse postmoderne, marquant rétrospectivement les arts plastiques contemporains. Ces dernières années en particulier, on a pu déceler chez les jeunes artistes un intérêt accru concernant la reprise et la redécouverte de ces mouvements d'avant-garde du début du XXe siècle - sur le plan à fois de l'esthétique formelle et social. Du point de vue de l'esthétique formelle, il s'agit de moments de miroitement, de réfléchissement, de scintillement et de la décomposition de formes complexes en leurs éléments géométriques simples, fixés et transformés en moyens d'expression essentiels d'un langage formel. Les treize représentants internationaux montrés dans le cadre de l'exposition reflètent l'approche diversifiée et les différentes fonctions du contenu de ce langage: Delia Gonzalez (*1972, Etats-Unis), Hanna Schwarz (*1975, Allemagne) et Kelly Nipper (*1971, Etats-Unis) citent directement des mouvements dansés dans leurs travaux vidéo et les amplifient souvent dans un contexte spatial. Gonzalez crée ainsi, sous forme de mise en scène spatiale, une situation dans laquelle elle va présenter son film (Not yet titled, 2010). Le potentiel politique du mouvement est lui aussi étudié - par exemple chez Anetta Mona Chişa (*1975, Roumanie) & Lucia Tkáčová (*1977, Slovaquie) qui, dans leur travail vidéo Manifesto of Futurist Woman (Let's Conclude) (2008), font marcher des majorettes en uniforme devant la caméra et diffuser le «Manifeste de la femme futuriste» en code des signaux maritimes. Anna Molska (*1983, Pologne), Mai-Thu Perret (*1976, Suisse) ou Paulina Olowska (*1976, Pologne) interrogent elles aussi cette approche politique. Lorsqu'elles étudient dans leurs travaux la danse et le mouvement, elles cherchent à sonder une sorte de «chorégraphie sociale» (Andrew Hewitt). William Forsythe (*1949, Etats-Unis), Martin Soto Climent (*1977, Mexique) et Julian Goethe (*1966, Allemagne) étendent leurs travaux au domaine sculptural pour y étudier la «solidification» du mouvement. C'est ainsi que Forsythe qualifie sa sculpture spatiale The Defenders Part II (2008), un assemblage de plus de 70 miroirs imbriqués les uns dans les autres sur un tapis rouge, d'«objet performatif». Le travail A Study in Choreography for Camera (1945) de Maya Deren (1917-1961) qui s'est intéressée très tôt dans ses oeuvres à la synthèse entre film et danse, tient lieu d'exemple historique. La cinéaste expérimentale Babette Mangolte (France/Etats-Unis), qui durant les décennies 1970 et 1980 a documenté d'innombrables performances artistiques, notamment de Trisha Brown, d'Yvonne Rainer et de Richard Foreman, se penche elle aussi de manière exhaustive dans son oeuvre sur la question de la représentation du performatif. Silke Otto-Knapp (*1970, Allemagne) puise volontiers dans la documentation photographique de ballets en guise de matière première pour sa peinture. Ses tableaux monochromes fixent ainsi le mouvement du personnage et le condensent. PERFORMANCE DE MARTIN SOTO CLIMENT: parallèlement à le vernissage, Martin Soto Climent réalisera une performance dans le musée. Celle-ci se déroulera sur toute la durée de le vernissage. PERFORMANCE DE KELLY NIPPER: le samedi 17 avril aura lieu au musée une performance de Kelly Nipper. Pour plus d'informations, rendez-vous sur: www.migrosmuseum.ch. PROJECTION DU FILM «DANCINC BY MYSELF»: le jeudi 6 mai aura lieu la projection d'un film dédié à la danse solo du XXe siècle. Avec entre autres des films de danse de Trisha Brown, Isadora Duncan, William Forsythe, Loïe Fuller, Miriam LaVelle et Erna Ómarsdóttir. CATALOGUE: au mois de juin 2010 paraîtra une anthologie détaillée, intitulée Zwischenzonen/Between Zones, qui traitera et élargira à la fois l'exposition actuelle et l'exposition While Interwoven Echoes Drip into a Hybrid Body - an Exhibition about Sound, Performance and Sculpture (2006). Au centre de cette discussion, le recoupement et l'entrelacement du performatif avec différents genres artistiques tels que art plastiques, installations et films. Avec, entre autres, les textes de: Philip Auslander, Raphael Gygax, Kristina Köhler, Verena Kuni, Babette Mangolte, Heike Munder. ATELIERS SCOLAIRES: dans le cadre de l'exposition, le musée propose des ateliers pédagogiques aux écoles. Dates: du 15 mars au 25 mai 2010 entre 9 h 30 et 16 h 30. Tous les lundis, mardis et jeudis. Durée: 1,5 heure. Merci de bien vouloir indiquer au moins deux dates alternatives lors de la demande. Gratuit pour les classes scolaires. Inscriptions auprès de: Brigit Meier, pédagogue du musée, kunstvermittlung@migrosmuseum.ch. VISITES GUIDÉES PUBLIQUES: les dimanches 7 et 21 mars, 4 et 18 avril, 9 et 30 mai à 15 h, ainsi que les jeudis 11 mars et 28 mai à 18 h 30. VISITES GUIDÉES FAMILIALES: les dimanches 21 mars et 18 avril à 13 h 30. La visite dure 1,5 heure et son contenu est axé sur les familles. Elle propose également des travaux pratiques. JOURS FÉRIÉS: le musée restera fermé le Vendredi Saint (2 avril), le Lundi de Pâques (5 avril), ainsi que le Lundi de Pentecôte (24 mai). HORAIRES D'OUVERTURE: ma./me./ve. de 12 h à 18 h, je. de 12 h à 20 h, sa./di. de 11 h à 17 h. L'entrée du musée est gratuite le jeudi de 17 h à 20 h. CONFÉRENCE DE PRESSE: vendredi 5 mars 2010 à 11 h 30 VERNISSAGE: vendredi 5 mars 2010 à 18 h * * * * * * Le Musée Migros d'art contemporain est une institution du Pour-cent culturel Migros. www.migrosmuseum.ch. Le Pour-cent culturel Migros est un engagement volontaire de Migros, inscrit dans ses statuts, en faveur de la culture, de la société, de la formation, des loisirs et de l'économie. www.pour-cent-culturel-migros.ch Contact: Barbara Salm, responsable communication, Direction des Affaires culturelles et sociales, Fédération des coopératives Migros, Zurich; tél. 044 277 20 79, barbara.salm@mgb.ch Pour le matériel photographique veuillez vous adresser à: presse@migrosmuseum.ch
Fichiers multimédias
2 fichiers

Plus de communiques: Migros-Genossenschafts-Bund Direktion Kultur und Soziales

Ces informations peuvent également vous intéresser: