Bedag Informatik AG

Les lauréats des «Eugènes» 2013 sont désormais connus
Prix des médias et prix E-Government de Bedag

Berne (ots) - Le 31 octobre, Bedag Informatique SA décerne pour la 22e et dernière fois le prix des médias «Eugène». Cette année, le jury a octroyé le Grand Prix à Michaël Jarjour pour une contribution radio sur le pouvoir des données lors des élections aux Etats-Unis. Alexandre Haederli (presse), Lucius Müller (multimédia), ainsi que Florian Imbach et Mario Poletti (télévision) ont également été distingués. Quant au prix E-Government, il est revenu à la ville de Saint-Gall pour son projet d'e-participation «MySG».

Grand Prix 2013: le pouvoir des données dans la campagne électorale américaine

Le jury a décerné le «Grand Prix 2013» à Michaël Jarjour pour son reportage radio sur le pouvoir des données dans les élections américaines. L'auteur montre de façon impressionnante, compréhensible et concrète à quel point les partis américains sont renseignés sur leurs électeurs grâce à différentes sources. Michaël Jarjour nous apprend que les Etats-Unis ont franchi une étape importante dans la réalisation du rêve du marketing politique, la surveillance de masse. Proposant une lecture dépassionnée et compréhensible des déroulements de la campagne électorale américaine, Michaël Jarjour offre en même temps matière à réflexion au public suisse: qui sait si un jour ce genre de campagnes politiques ne sera pas aussi pratiqué en Suisse!

Prix de la presse écrite: Billy Hawkes contre Facebook

Alexandre Haederli a reçu le Prix de la presse écrite 2013 pour son reportage «Ce fonctionnaire irlandais est parvenu à faire plier Facebook». L'article, paru dans «Le Matin Dimanche» décrit le combat de l'Irlandais Billy Hawkes, chargé de la protection des données, contre la plate-forme de réseaux sociaux en apparence toute-puissante, Facebook. Il a réussi à obtenir que Facebook désactive un algorithme de reconnaissance faciale. La plate-forme a également été contrainte de supprimer des millions de photos de profils enregistrées. Celles-ci étaient stockées depuis un an et demi dans le système de reconnaissance faciale. Le jury considère que cette contribution est digne d'un «Eugène» car cette nouvelle version du combat de David contre Goliath est significative de l'inquiétude générale sur la protection et la sécurité des données. Ce reportage souligne en outre l'importance, du point de vue journalistique, d'enquêter sur place.

Prix multimédia: comment les ordinateurs modifient les profils professionnels

Le rédacteur de la rubrique «Digital» Lucius Müller a reçu le Prix multimédia 2013 pour une série de reportages intitulée «Computer im Beruf». A travers huit portraits, il montre comment l'utilisation des technologies d'information modernes a radicalement modifié les profils professionnels. L'auteur se focalise volontairement sur des professions qui, il y a 20 ans encore, pouvaient totalement se passer de l'utilisation d'ordinateurs, comme le mécanicien automobile ou la garde-forestière. Lucius Müller met en avant le mode de mise en oeuvre de son projet pour justifier ce prix dans la catégorie multimédia: Tous les portraits sont disponibles en vidéo. Quant à la piste sonore, elle peut être écoutée seule via la radio. L'intégralité de la série de reportages est en outre consultable sur le site Internet srf.ch.

Prix de la télévision: Open Data ou la transparence de l'Etat

Cette année, le jury a remis le Prix de la télévision à l'équipe d'auteurs Florian Imbach et Mario Poletti. Leur reportage «Open Data - Staat ohne Geheimnisse» (Open Data: un Etat sans secrets) s'inscrit en contrepoint de la discussion sur la transparence des citoyens. Le mouvement global d'ouverture des données présenté dans le reportage s'engage pour que le citoyen soit non seulement en mesure de consulter des données publiques agrégées, mais également de les exploiter lui-même sur Internet. L'objectif est davantage de transparence et de proximité avec les citoyens. C'est également la question de la restauration de la confiance perdue en l'Etat qui est en jeu. Un sujet sensible dans une époque marquée par la crise de la dette et la morosité politique.

Prix de l'E-Government: e-participation exemplaire

Cette année, Bedag remet le prix E-Government à la ville de Saint-Gall pour son projet d'e-participation «MySG». On parle d'e-participation lorsque les citoyennes et les citoyens peuvent participer à des processus politiques de décision et de formation d'opinion grâce à des outils technologiques. Par exemple, sur des forums, des chats en ligne ou des blogs dont les discussions sont dirigées. Le projet vainqueur «MySG» de la ville de St-Gall montre que l'e-participation peut réellement permettre de faire avancer les choses. Grâce à cette plate-forme, les citoyennes et les citoyens ont encouragé la réalisation d'un vote de principe sur la prolongation d'un passage souterrain jusqu'à la gare. Des sondages ont été réalisés sur MySG.ch et des arguments ont été échangés dans le forum. En parallèle, des manifestations « réelles » ont également eu lieu. www.mysg.ch

Eugène fait ses adieux après 21 ans

Le Prix des médias Eugène de Bedag a pour but d'encourager et de soutenir des travaux journalistiques ayant trait à l'informatique, pour autant qu'ils soient à la portée de toutes et tous. En 1992, lorsque le prix Eugène a été décerné pour la première fois, les contributions sur ce sujet étaient rares dans la presse quotidienne et dans les médias de masse. Aujourd'hui, chaque média bénéficie d'une rubrique régulière. L'informatique fait pour ainsi dire partie de la formation générale. Bedag Informatique SA est persuadée qu' «Eugène» a apporté une contribution importante à ce développement. Il est indéniable qu'il a suscité l'intérêt des médias à l'égard des thèmes informatiques et les a sensibilisés à ce domaine. Grâce à lui, les communications électroniques entre l'administration et le grand public vont désormais de soi. Ayant atteint son objectif, «Eugène» tirera donc sa révérence après 21 ans et 22 remises des prix. Bedag Informatique SA remercie les membres du jury pour leurs évaluations compétentes et leurs appréciations sensibles, les journalistes pour leurs travaux importants ainsi que tous ceux qui ont soutenu «Eugène» d'une façon ou d'une autre ces 21 dernières années.

A propos de Bedag Informatique SA

Affichant un chiffre d'affaires dépassant les 100 millions de francs, Bedag est une entreprise de prestations informatiques leader en Suisse. Avec ses 470 collaboratrices et collaborateurs - dont aussi 20 apprenants, elle dispose d'un vaste savoir-faire spécialisé dans le domaine de l'informatique. Ses activités-clés portent sur le développement, la maintenance et l'exploitation de solutions informatiques toujours cruciales pour le bon fonctionnement d'une entreprise. Bedag permet à ses clients de bénéficier d'une informatique économique et conviviale. Le réseau de ses centres de calcul hautement sécurisés et de ses différents sites à Berne, Aarau, Delémont, Genève, Lausanne et Wettingen lui assure une présence régionale forte. Ses clients sont principalement des administrations publiques et des organismes parapublics, des entreprises du secteur de la santé et des assurances, ainsi que des organisations des Nations Unies. Bedag a été fondée en 1990 et appartient au canton de Berne. www.bedag.ch

Contact:

Danielle Stöckli
Responsable Human
Resource Management & Communications
079 206 36 36



Plus de communiques: Bedag Informatik AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: