Aqua Society GmbH

Un potentiel inutilisé: l'électricité produite à partir des rejets thermiques industriels permettrait de réduire de 14 millions de tonnes le CO2 généré chaque année en Europe

    Herten (ots) - La réduction considérable des émissions de dioxyde de carbone dans l'ensemble des pays développés et émergents est une priorité du programme de lutte contre le réchauffement planétaire. Ce problème peut être résolu à la fois par la réduction de la consommation d'énergie et par un meilleur rendement énergétique. Ainsi, la société allemande Aqua Society a mis au point un procédé permettant de générer durablement de l'électricité sans émissions de CO2, à partir de l'exploitation du rejet thermique à une température supérieure à 80 degrés Celsius. Ce procédé contribue de façon significative aux objectifs en matière de protection de l'environnement.

    Utiliser la chaleur à basse température pour la génération d'électricité, sans émissions de dioxyde de carbone

    Ce procédé se fonde sur l'utilisation d'un système d'expansion à basse pression permettant de générer de l'électricité. Le module d'énergie peut être utilisé partout où de la chaleur perdue est produite en continu à une température supérieure à 80 degrés Celsius, que ce soit par génération classique d'électricité ou par production industrielle. Cette chaleur constitue une ressource jusqu'alors inexploitée.

    Rien qu'en Europe, les processus industriels génèrent plus de 140 térawatt/heure de chaleur perdue. La conversion de 12 % de cette énergie en électricité générerait plus de 16 800 mégawatt/heure de courant sans émissions de CO2, soit le volume annuel de quatre chaînes de centrales électriques conventionnelles pour une puissance totale de 2100 MW. Sur le seul territoire européen, la technologie développée par Aqua Society pourrait réduire de 14,4 millions de tonnes le dioxyde de carbone produit en exploitant le rejet thermique industriel.

    Outre les processus industriels, les domaines d'application de la génération d'électricité sans émissions de CO2 pourraient s'étendre à la récupération du rejet thermique des centrales de production à biogaz, lesquelles disposent également d'un potentiel de chaleur perdue inutilisé. Le procédé du Cycle organique de Rankine (organic Rankine cycle) utilisé par Aqua Society montre qu'il est possible de produire efficacement de l'électricité à basse température, à partir de 80 degrés Celsius.

    Aqua Society GmbH est une filiale de Aqua Society Inc., dont les actions sont cotées à la bourse allemande de Francfort (WKN : A0DPH0, ISIN : USO3841C1009) et négociées hors cote à New-York (OTC : AQAS.OB).

ots Originaltext: Aqua Society GmbH
Internet:              www.presseportal.ch/fr

Contact:
Aqua Society GmbH
Dr. Volker Schulz
Konrad-Adenauer-Strasse 9-13
45699 Herten
Tél.:    +49/2366-305254
E-Mail: presse@aqua-society.com



Ces informations peuvent également vous intéresser: