Digene

4 sociétés médicales savantes Espagnoles publient le premier consensus national en Europe qui recommande le test HPV pour le depistage primaire du cancer du col

    Paris (ots) - 4 Sociétés médicales savantes ont publié des recommandations cliniques professionnelles (RCP) par consensus national sur la prévention du cancer du col de l'utérus qui recommandent l'utilisation du test HPV (recherche du génome du papillomavirus humain) pour le dépistage primaire de routine chez les femmes de plus de 35 ans. Au-delà de l'utilisation de test HPV en dépistage primaire, le test est également recommandé dans l'indication de surveillances des lésions de haut grade traitées, ainsi que pour l'évaluation des femmes présentant un frottis ambigu. Le test HPV Digene, utilisant la technologie Hybrid Capture II brevetée par Digene, est le seul test de détection du génome des HPV dits à haut risque, (qui sont la cause du cancer du col de l'utérus), qui soit à la fois validé cliniquement par la FDA et qui ait obtenu le marquage CE.

  Les RCP espagnoles recommandent l'utilisation du test HPV en association avec le frottis cytologique. Toutefois elles notent qu'"il a été suggéré que l'utilisation la plus appropriée du test HPV serait de l'utiliser comme seul test de dépistage primaire, avec un triage secondaire par un frottis cytologique pratiqué uniquement chez les femmes se révélant être HPV positives". Les RCP appellent à une évaluation ultérieure de cette option.

    Les recommandations qui ont été également approuvées par l'Association Espagnole de Pathologie Cervicale et de Colposcopie, l'Association Espagnole de Cytologie et L'Association Espagnole d'Anatomopathologie, concluent que le test HPV sera de plus en plus important au fur et à mesure que les nouveaux vaccins contre l'HPV seront plus utilisés. Les vaccins protègent les femmes qui n'ont pas été précédemment exposées contre 2 des types d'HPV responsables du cancer du col représentant environ 70% des cancers du col.

    "Comme la vaccination va entraîner une réduction de la prévalence du cancer du col, le frottis cytologique - qui devra être répété beaucoup plus fréquemment pour rester un examen sensible - deviendra trop cher et inefficace pour être absorbé par les budgets de santé publique en parallèle du vaccin" précisent les RCP espagnoles. "Pour cette raison, les programmes de dépistage doivent être réévalués. Dans ces conditions, le test HPV a toutes les caractéristiques du test idéal pour le dépistage primaire du cancer du col".

    Attila Lorincz, PhD, Directeur Scientifique de Digene et inventeur du test HPV Digene a mis en exergue l'importance de ces recommandations cliniques "La reconnaissance du test HPV par la plus importante société savante médicale d'Espagne marque le signal d'un début de changement des pratiques en Europe en direction d'un usage plus large du test HPV dans les programmes de dépistage du cancer du col de l'utérus", "Ce sont de bonnes nouvelles pour les femmes d'Europe, qui bénéficient en général avec retard, comparées aux femmes américaines, de l'accès aux meilleures technologies de prévention du cancer du col".

    Ces nouvelles recommandations, qui ont été publiées dans Progresos, le journal officiel de l'Association Espagnole de Gynécologie et d'Obstétrique, notent que le test HPV Digene "continue à être le seul approuvé par la FDA" pour détecter le génome des HPV à haut risque.

    "Le bénéfice d'utiliser un test HPV est qu'il s'agit d'une méthode objective avec une forte reproductibilité et une automatisation facile, permettant son utilisation dans des pays sans les infrastructures nécessaires à la cytologie et sans dépendre de l'interprétation subjective de la cytologie" précise le document.

    Alors que l'examen cytologique repose sur l'aptitude d'un technicien à rechercher et examiner manuellement des modifications cellulaires qui peuvent signaler une anomalie du col, le test HPV Digene utilise des technologies avancées de biologie moléculaire pour identifier la présence du génome de 13 types d'HPV à haut risque. Mondialement le cancer du col touche 400 000 femmes par an et est le second cancer le plus fréquent chez la femme après le cancer du sein.

    propos de DIGENE

    La filiale française de DIGENE est dirigée par le Dr Pascal HAYE. Digene Corporation, dont le siège social est situé à Gaithersburg (Maryland), développe, produit et commercialise des tests ADN et ARN pour le dépistage, le contrôle et le diagnostic de maladies humaines - l'accent étant mis plus particulièrement sur les cancers des femmes et les maladies infectieuses. Le test hc2 High-Risk HPV DNA TestTM de DIGENE est l'unique test de détection du papillomavirus humain à avoir obtenu l'agrément de la Food and Drug Administration américaine. Il est approuvé par l'agence américaine pour son utilisation en combinaison avec le test de Papanicolaou, en tant qu'outil de dépistage primaire du cancer du col de l'utérus et de ses précurseurs chez les femmes âgées de 30 ans et plus et pour le suivi d'un test de Papanicolaou ne permettant pas d'éliminer formellement une lésion. En France, le test HPV est remboursé depuis le 14 février 2004 pour les frottis n'excluant pas catégoriquement une lésion (ex : frottis ASC-US).

ots Originaltext: Digene France
Internet: www.presseportal.ch

Contact Presse:
BV CONSEiL Santé
Laurent Mignon
Rozenn Vallet
29, rue Tronchet
75008 Paris
Tél.: 01/42'68'83'40
Fax : 01/42/68'10'55
E-mail: bvconseil@bvconseil.com



Plus de communiques: Digene

Ces informations peuvent également vous intéresser: