Novartis Consumer Health Schweiz AG

Pas de substituts de nicotine disponibles dans les trains

    Zurich (ots) - Avec l'introduction de l'interdiction de fumer dans les transports publics, les gros fumeurs peuvent se retrouver en état de manque, en particulier sur les longs trajets. Les symptômes les plus apparents sont les tremblements et une forte nervosité. Les substituts de nicotine, qui sont en vente sans ordonnance dans les pharmacies, ont fait leurs preuves, mais ne seront pas disponibles dans les trains. Novartis lance une campagne d'information pour aider les fumeurs à supporter cette privation involontaire ou à se libérer de leur dépendance avec son produit Nicotinell, et propose en outre une assistance téléphonique.

    Le passage au nouvel horaire, le 11 décembre, s'accompagnera de l'interdiction de fumer dans les trains, les bus et les bateaux en Suisse. La vente de tabacs dans les trains sera en outre interdite.

    Dans de nombreuses villes de Suisse, il était déjà interdit de fumer dans les trains de banlieue. L'extension de cette interdiction aux trains de grandes lignes devrait être plus problématique pour les gros fumeurs. Lorsqu'il est privé de nicotine, le corps réagit et présente des symptômes de manque, à savoir un besoin pressant de fumer, mais parfois aussi des tremblements, une grande nervosité, de l'irritabilité, de la peur, de la frustration et de la difficulté à se concentrer.

    Comme lors de l'introduction des vols non-fumeurs, les substituts de nicotine sont très utiles dans cette situation, car ils suppriment ou du moins apaisent les symptômes de manque. Les gommes à mâcher et les comprimés à sucer sont idéaux pour les fumeurs en déplacement. Le dosage est différent en fonction du type de fumeur et des besoins. Le secteur aérien ne mésestime pas les symptômes de manque, qui peuvent avoir des suites fatales. Certaines compagnies aériennes comme, par exemple, Air France donnent des substituts de nicotine à bord sur demande. Cela ne sera pas le cas dans les trains suisses. Certains produits, comme Nicotinell de Novartis, ne peuvent être achetés sans ordonnance que dans les pharmacies. Les gros fumeurs ont donc tout intérêt à s'approvisionner en substituts avant d'entreprendre de grands voyages.

  Les fumeurs qui sont régulièrement amenés à effectuer de longs trajets et cherchent à réduire les symptômes de manque en utilisant des substituts de nicotine ont de bonnes chances de pouvoir y parvenir et, par ce moyen, d'entamer avec succès un processus de désintoxication. L'objectif de toute thérapie de substitution de la nicotine est de pouvoir se passer durablement de nicotine. Dietmar Schälkle, Brand Manager Nicotinell chez Novartis Consumer Health Suisse est convaincu que les interdictions de fumer, les augmentations du prix du tabac et les avertissements concernant la santé ont un impact. L'introduction de l'interdiction de fumer dans les transports publics à la mi-décembre est un moment idéal pour arrêter de fumer. Presque un fumeur sur deux y est prêt, et le passage à la nouvelle année leur en offre l'occasion. Novartis a mis en place une assistance téléphonique avec un expert indépendant qui répond aux questions sur la désintoxication du tabac (téléphone: 0848 87 77 10, au tarif normal).

ots Originaltext: Novartis Consumer Health Schweiz
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Ogilvy Public Relations Worldwide AG
Thomas Hermann
Tél.:    +41/44/268'63'43
E-Mail: thomas.hermann@ogilvy.ch



Plus de communiques: Novartis Consumer Health Schweiz AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: