Comité paysan "Non à des interdictions supplémentaires"

Votations fédérales: Revers pour l'agriculture

    Genève (ots) - Le Comité paysan „NON à des interdictions supplémentaires" est déçu de l'acceptation en votation populaire du moratoire sur le génie génétique. La décision d'aujourd'hui fait perdre une opportunité pour l'agriculture. L'interdiction de nouvelles technologies n'aidera pas l'agriculture suisse. Le moratoire met sous tutelle les paysans et limite leur liberté d'entreprise. Ils en auraient pourtant besoin pour pouvoir s'imposer sur le marché avec des produits et des méthodes innovantes. Pour une agriculture orientée vers l'avenir, il est dès lors essentiel que cette interdiction soit effectivement temporaire. Le comité prendra les initiants et l'Union suisse des paysans au mot : le moratoire doit être limité à cinq ans.

    Les cinq prochaines années doivent servir à élargir nos connaissances. Suite à leur déclaration pendant la campagne, les auteurs de l'initiative ont le devoir d'encourager la recherche et non de l'entraver et de la bloquer au moyen de recours. Malgré le moratoire, l'agriculture a en effet besoin d'innovations pour rester concurrentielle.

    Pour l'agriculture, une discussion pragmatique sur le génie génétique doit maintenant être mise en œuvre. Les guerres de tranchées idéologiques ne nous apportent rien. Les avantages et les risques doivent être évalués sur la base d'informations scientifiques et comparés avec ceux des autres méthodes de culture. C'est la seule manière de surmonter la situation de blocage dans laquelle nous nous trouvons.

ots Originaltext: Comité paysan "Non à des interdictions
                            supplémentaires"
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:

Contacts :
André Bugnon, conseiller national
Tél. +41/21/806'15'30

Josef Leu, conseiller national
Tél. +41/41/910'32'31

Hermann Weyeneth, conseiller national
Tél. +41/79/688'48'79



Ces informations peuvent également vous intéresser: