Nissan Switzerland

Nissan Green Program 2010 - Le programme de protection de l'environnement se focalise sur les émissions de CO2

- Développement d'un modèle essence consommant 3.0 l/100 km d'ici   2010 - Elargissement de la gamme avec des véhicules multi carburants   (Flexible-Fuel-Vehicles = FFV) au cours de trois prochaines années - Le premier véhicule hybride utilisant une technique mise au point   par Nissan attendu en 2010

    Urdorf (ots) - La réduction des émissions de CO2 fait partie des objectifs les plus importants de la Nissan Motor Co., Ltd., dans le "Nissan Green Programm 2010" qui vient d'être publié. Durant la période allant de 2005 à 2010, la quantité des émissions de CO2 provenant des usines Nissan implantées à travers le monde devra enregistrer un recul de sept pour-cent. Le nouveau programme de protection de l'environnement à moyen terme du constructeur automobile continue d'appliquer la philosophie de l'entreprise, une "symbiose établie entre l'être humain, les véhicules et la nature". Il contribue ainsi au développement durable d'une société mobile.

    Parmi les autres objectifs de ce programme il convient de relever notamment l'introduction d'un moteur à essence se contentant d'une consommation moyenne de 3.0 l/100 km ainsi que l'élargissement de la gamme avec la disponibilité de voitures faisant appel à des carburants de substitution, en particulier des carburants provenant de matières premières renouvelables (éthanol, etc).

    De surcroît, le début de la prochaine décennie devrait voir le lancement commercial du premier véhicule électrique Nissan. Et puis, d'ici 2010, le premier véhicule hybride Nissan faisant appel à une technique maison sera disponible sur le marché. Par ailleurs, la recherche dans le technique du "plug-in" qui permet de recharger les batteries d'un véhicule en faisant appel à des sources énergétiques externes sera intensifiée.

    En ce qui concerne la protection directe de l'environnement, au cours des années à venir, mis à part l'abaissement des émission de CO2 à travers la réduction globale des gaz d'échappement, Nissan se concentrera aussi sur la tâche qui consiste à réaliser de nouveaux progrès dans le domaine du recyclage. La réduction des émissions de CO2 fait même partie intégrante de l'indice des performances de gestion (Management Performance Indicator). Jusqu'à présent cet indice comprenait la qualité, les coûts et le temps (QTC = quality, cost, time). Avec l'avènement du nouvel exercice fiscal, cet indice a donc été complété par un "C" pour  CO2 ; il devient dès lors le QCT-C. C'est là une démonstration convaincante du sérieux avec lequel Nissan entend appliquer le "Green Programm 2010".

    "Notre philosophie en terme de produits consiste à positionner de manière durable la bonne technique, au bon moment, sur le marché approprié, afin de proposer au client la meilleure valeur qui soit", a déclaré Carlos Tavares, vice-président exécutif en charge de la planification des produits et de la stratégie d'entreprise auprès de la Nissan Motor Company. "Le QCT-C est un outil de gestion qui place la stratégie du CO2 au coeur de notre modèle d'entreprise".

    Nissan estime que dans un avenir prévisible, le moteur à combustion continuera de constituer la plus importante source de propulsion pour les automobiles. C'est pourquoi, le "Nissan Green Programm 2010" compte aussi des travaux de développement techniques qui doivent permettre d'augmenter le rendement des moteurs diesel et essence conventionnels.

    Toutefois, à plus long terme, les véhicules électriques qui tirent leur force de batteries ou de piles à combustible prendront toujours plus d'importance, ce qui finira par détrôner le moteur à combustion. Nissan a donc la ferme intention de consentir des investissements significatifs dans tous les aspects de telles technologies. Le premier modèle hybride faisant appel à une technique maison, sera disponible sur le marché en 2010. En revanche, la première Nissan hybride possédant une technique conçue par une entreprise extérieure à la société apparaîtra sur le marché dès l'année prochaine.

    Par ailleurs, au début de la prochaine décennie, Nissan présentera une nouvelle génération de véhicules fonctionnant à l'hydrogène. Simultanément, Nissan veut fonder sa propre entreprise pour le développement, la production et la vente de batteries au lithium-ion dont la technologie est appelée à jouer un rôle clé dans l'élaboration de véhicules à propulsion électrique.

ots Originaltext: Nissan Switzerland
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Nissan Communications
Tél. direct: +41/44/736'56'91
Fax direct:  +41/44/736'57'88
E-Mail:         madeleine.baumann@nissan.ch
Internet:      http://www.nissan-presse.ch



Plus de communiques: Nissan Switzerland

Ces informations peuvent également vous intéresser: