Nissan Switzerland

NISSAN annonce une hause de 84% de son bénéfice d'exploitation: Dans le cadre de NISSAN 180 la marge opérationnelle atteint 10,6%

      Tokyo (ots) - Nissan Motor Company vient d'annoncer que son
bénéfice d'exploitation devrait enregistrer une hausse de 84% au
premier semestre 2002, à 348 milliards de yens (2,8 milliards de
dollars US; 3,0 milliards d'euros). Ce chiffre record a été obtenu
grâce à l'effet conjugué d'une hausse des volumes de ventes des
nouveaux modèles, d'une amélioration de la productivité et d'une
réduction des coûts d'achat. Confiant quant aux perspectives du
deuxième semestre, Carlos Ghosn, Président Directeur-Général de
Nissan a relevé de 30% la prévision de bénéfice d'exploitation en
année pleine, de 553 milliards de yens, à 720 milliards de yens (5,8
milliards de dollars US; 6,2 milliards d'euros). Les comptes audités
seront communiqués le 19 novembre prochain.

    "NISSAN 180 a été conçu avec la certitude que Nissan pouvait réussir la seconde et ultime phase de son redressement - celle d'une croissance durable et rentable, reposant sur une offre de produits attirants, et des résultats compétitifs," a déclaré M. Ghosn. "Nous nous sommes préparés activement pour cette croissance, qui est au rendez-vous aujourd'hui dans un contexte mondial pourtant difficile."

    M. Ghosn a également proposé une politique du dividende sur trois ans, visant à tripler le dividende annuel de 8 yens par actions pour l'année fiscale 2001, à 24 yens par action pour l'année fiscale 2004, à la fin de NISSAN 180. "Après cinq semestres consécutifs de progression des bénéfices, la rentabilité globale de Nissan est de nouveau très satisfaisante. Notre politique de dividende se doit donc d'être transparente et cohérente avec notre objectif de figurer parmi les constructeurs automobiles mondiaux les plus rentables," a-t-il ajouté.

    Pour le premier semestre 2002, Nissan prévoit un chiffre d'affaires de 3280 milliards de yens (26,6 milliards de dollars US; 28,2 milliards d'euros), et un bénéfice d'exploitation de 348 milliards de yens (2,8 milliards de dollars US; 3,0 milliards d'euros), soit une progression de 84% par rapport au premier semestre 2001. La marge opérationnelle ressortirait ainsi à 10.6% du chiffre d'affaires net, reflétant une hausse des volumes de ventes sur les modèles d'entrée de gamme au Japon, ainsi qu'une forte demande sur le modèle Altima liée à l'effet favorable du rajeunissement de la gamme Infiniti aux Etats-Unis. L'impact des fluctuations des taux de change a été marginal et, grâce à sa gestion rigoureuse, le groupe est parvenu à réduire ses coûts dans un contexte de croissance.

    Nissan annonce également une réduction allant de 432 milliards de yens (3,5 milliards de dollars US ; 3,7 milliards d'euros) de sa dette automobile nette au premier semestre, à 274 milliards de yens (2.2 milliards de dollars US ; 2,4 milliards d'euros). Cette réduction est à mettre au crédit d'une amélioration de sa capacité d'autofinancement et de la poursuite de son programme de cessions d'actifs.

    Au cours du premier semestre 2002, Nissan a vendu un total de 1'386'000 véhicules, soit une hausse de 7,5% par rapport au premier semestre 2001. Cette bonne performance s'appuie sur un plan produit qui prévoit la commercialisation de 28 nouveaux modèles au cours des trois années de NISSAN 180. Six de ces modèles ont déjà été lancés depuis le début de l'année, l'objectif pour l'exercice en cours étant fixé à douze nouveaux produits.

    Au Japon, les volumes ont progressé de 12,1% à 383'000 véhicules (y compris les mini-voitures). Cette hausse reflète la demande soutenue pour les véhicules d'entrée de gamme, tels que les nouveaux modèles March et Moco. Aux Etats-Unis, les volumes s'inscrivent en hausse de 8,3% à 378'000 unités, la demande étant particulièrement forte pour les Nissan Altima, Nissan 350Z et Infiniti G35. En Europe, les ventes ont reculé de 9,4% à 251'000 véhicules, reflétant la priorité de la  société accordée à la rentabilité, en préparation du lancement de la nouvelle Micra en 2003. Sur les autres marchés étrangers, la hausse globale est de 16,2 % à 374'000 véhicules. Au Mexique, le lancement réussi de la Platina s'est traduit par une augmentation de 18,4% des volumes de ventes. En Chine, les ventes progressent de 80% à 36'000 véhicules.

    La réduction des coûts d'achat a contribué à hauteur de 102 milliards de yens (830 millions de dollars US, 880 millions d'euros) au bénéfice d'exploitation. M. Ghosn a souligné les résultats très positifs de la politique d'achat mise en œuvre depuis 1999 par Nissan, matérialisés par l'augmentation des volumes et l'amélioration de la productivité.

    M. Ghosn a également rappelé l'investissement récent que la société a effectué en Chine, signe de la volonté de Nissan d'instituer des relais de croissance bénéficiaire au-delà de NISSAN 180. Le 19 septembre, Nissan annonçait un investissement de 8,55 milliards de RMB (120,4 milliards de yens ; 1,03 milliards de dollars US) dans un nouveau partenariat avec Dongfeng Motor Corporation. Dongfeng Motor Co., Ltd. prévoit de vendre 550'000 véhicules d'ici 2006 - dont 220'000 seront des voitures particulières de marque Nissan -,avec une capacité de production qui devrait atteindre 900'000 unités d'ici 10 ans.

    Révision des prévisions financières :

    En s'appuyant sur des ventes plus fortes au deuxième semestre, le groupe a en conséquence relevé de 1,7% à 2 838'000 sa prévision de volumes et a officiellement notifié cette révision à la Bourse de Tokyo.

    Le chiffre d'affaires de l'exercice en cours serait de 6'800 milliards de yens (55,2 milliards de dollars US; 58,5 milliards d'euros), soit une hausse de 9,7% par rapport à l'exercice 2001, et le bénéfice d'exploitation s'élèverait à 720 milliards de yens (5,8 milliards de dollars US; 6,2 milliards d'euros), en progression de 47%. La marge opérationnelle atteindrait 10,6%, soit une amélioration de 2,7 points par rapport à l'exercice 2001. Le bénéfice ordinaire s'établirait à 660 milliards de yens (5,4 milliards de dollars US ; 5,7 milliards d'euros), en hausse de 59%, reflétant la baisse des frais financiers consécutive à la réduction de l'endettement. Le résultat net après impôt ressortirait à 490 milliards de yens (4,0 milliards de dollars US; 4,2 milliards d'euros), en progression de 32%. La dette automobile nette serait ramenée en fin d'exercice à 80 milliards de yens (650 millions de dollars, 690 millions d'euros), contre 432 milliards de yens fin 2001. Ces prévisions reposent sur l'hypothèse actuelle qu'au deuxième semestre la parité de change dollar US/yen se maintiendra à 125, tandis que celle de l'euro contre yen atteindra 120.

    Remarque : les montants exprimés en dollar US et en euros ont été convertis, à titre indicatif seulement, sur la base des taux de change suivants : 123,1 yen/dollar et 116,3 yen/euro, taux moyen sur le 1er semestre de l'année fiscale 2002.

ots Originaltext: Nissan Motor (Schweiz) AG
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Tokio
Gerry Spahn
Tel. +81/3/5565'2208

Los Angeles
Scott Vazin
Tel. +1/310/771'5631

Paris
Frank Shepherd
Tel. +33/1/30'13'6765
[ 018 ]



Plus de communiques: Nissan Switzerland

Ces informations peuvent également vous intéresser: