Verein "Forschung für Leben"

Votations fédérales: Un signal négatif pour l'innovation et la recherche en Suisse

    Zurich (ots) - Les signataires du manifeste intitulé "Pour l'avenir de la recherche sur les plantes en Suisse et contre un moratoire sur le génie génétique" regrettent vivement l'acceptation par le peuple suisse de l'initiative populaire "pour des aliments produits sans manipulations génétiques". Statu quo et interdictions ne peuvent avoir que des conséquences éminemment dommageables pour la place scientifique suisse, actuellement à la pointe de l'innovation et de la recherche.

    Les chercheurs sont persuadés que la décision du peuple suisse en faveur du moratoire sur le génie génétique ne peut envoyer que des signaux négatifs. Notre pays court le risque de perdre sa position de pointe en biotechnologie végétale. Cela aura des effets négatifs aussi bien pour notre pays en tant que centre traditionnellement voué à l'innovation et à la recherche, que pour l'économie de la Suisse.

    Avec ce moratoire de cinq ans, les universités de notre pays vont perdre leur élite intellectuelle et leurs étudiants les plus motivés. Nous prenons cependant acte des déclarations des auteurs de l'initiative en faveur de la recherche, et espérons que, durant le moratoire, la recherche dans le domaine du génie génétique ne sera pas entravée mais bien encouragée. En tant que chercheurs, nous sommes convaincus qu'une discussion constructive sur le génie génétique ne peut s'engager que sur des bases scientifiques. Il importe pour cela que les personnes très critiques envers cette technologie abordent les résultats de nos recherches avec une large ouverture d'esprit et une certaine impartialité. Les chances offertes par cette  technologie porteuse d'espoir ne doivent pas être gaspillées pour des raisons purement idéologiques.

    Nous rappelons également aux auteurs de l'initiative qu'il ne s'agit, en l'occurrence, que d'un moratoire de cinq ans, et que cette initiative ne doit pas être, en quelque sorte, un "colis piégé" qui aurait pour étape suivante une interdiction totale de la biotechnologie végétale!

ots Originaltext: La recherche au service de la vie
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Professeur Alexander Zehnder, Conseil des EPF
Tél. +41/79/406'55'18

Professeur Wilhelm Gruissem, EPF Zurich
Tél. +41/79/751'58'52

Professeur Klaus Ammann, Jardin botanique, Berne
Tél. +41/79/429'70'62

Professeur Jean-Pierre Zrÿd, Université de Lausanne
Tél. +41/79/786'18'92



Plus de communiques: Verein "Forschung für Leben"

Ces informations peuvent également vous intéresser: