Allianz Suisse

Analyse Allianz sur les dommages de parcage: la plupart des collisions surviennent lors de manoeuvres de sortie de stationnement

Wallisellen (ots) -

- Près d'un accident sur deux est un accident de parcage ou de 
  manoeuvre 
- Principales causes: la taille des véhicules et la moins 
  bonne visibilité 
- Principaux véhicules concernés par les accidents 
  de parcage: les monospaces et les SUV 

Sur la totalité des accidents de voitures ayant provoqué des dégâts matériels, près de 40% sont des accidents de parcage ou de manoeuvre. Dans huit cas sur dix, l'accident se produit lors de manoeuvres de sortie de stationnement ou de stationnement (84%) et dans seulement 16% des cas lors de manoeuvres d'entrée de stationnement. Telles sont les conclusions d'un vaste projet d'analyse portant sur 3500 accidents de la circulation mené en Allemagne par le Centre technologique Allianz (CTA) et Continental AG, et soutenu par la Haute école de Munich et l'Université technique de Munich.

Forte hausse des dommages de collision en Suisse

Des chiffres qui se vérifient également en Suisse, comme le révèle une analyse des sinistres d'Allianz Suisse selon laquelle le nombre d'accidents de parcage et de manoeuvre a fortement augmenté au cours des dernières années. Tandis qu'Allianz Suisse enregistrait en 2010 quelque 15 500 dommages de collision sur un parking, ces derniers sont montés à plus de 23 800 fin 2014, soit une augmentation de plus de 50%. «Avec la tendance aux véhicules plus grands, plus larges et plus longs tels que les SUV qui se maintient en Suisse, les risques de dommages de parcage causés par le conducteur lui-même ou par des tiers ont augmenté de manière considérable», souligne Jörg Zinsli, responsable Sinistres d'Allianz Suisse. Au total, selon les statistiques d'Allianz Suisse, les accidents de parcage et de manoeuvre représentent environ 52% de la totalité des collisions et le dommage matériel moyen s'élève à environ CHF 2000.-.

La géométrie modifiée des véhicules comme principale cause d'accidents

Selon des experts d'Allianz, la fréquence croissante des accidents de parcage et de manoeuvre est principalement due à la géométrie modifiée des véhicules et à l'urbanisation galopante. En effet, tandis que la taille des zones de stationnement n'a que peu évolué, les véhicules ont progressivement gagné en largeur et en longueur au cours des dernières décennies. Et l'analyse a révélé que les principaux véhicules concernés par les accidents de parcage et de manoeuvre sont les monospaces et les SUV (environ 30% de plus que les voitures petites et compactes). La visibilité du conducteur par la vitre arrière et les vitres latérales s'est par ailleurs considérablement réduite du fait de modifications au niveau des structures et du design.

De nouveaux systèmes d'aide au stationnement pourront permettre d'éviter des accidents

L'analyse d'Allianz a également montré que les aides au stationnement avec signaux d'avertissement dont sont équipées de nombreuses voitures de nos jours montrent des limites pour éviter des accidents de parcage et de manoeuvre. En effet, ces systèmes ne peuvent pas détecter de nombreux obstacles, principalement ceux situés sur les côtés. En outre, de nombreux conducteurs se fient trop à leur système d'aide au stationnement et ne réagissent bien souvent plus à temps. «Seuls des systèmes intelligents d'assistance au conducteur tels que des aides au stationnement automatisées ou des systèmes de freinage d'urgence autonomes pour les manoeuvres de stationnement pourront permettre d'améliorer la situation», affrime Jörg Zinsli. Mais il va falloir faire preuve de patience d'ici là.

Contact:

Hans-Peter Nehmer
responsable Communication
Téléphone: 058 358 88 01
hanspeter.nehmer@allianz.ch

Bernd de Wall
porte-parole Senior
Téléphone: 058 358 84 14
bernd.dewall@allianz.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: