Allianz Suisse

Experts Allianz: la voiture en perte de vitesse à travers le monde

Zurich (ots) - La mobilité évolue à un rythme toujours plus soutenu. Les tendances telles que l'urbanisation, la hausse des prix des carburants, le vieillissement de la population et la numérisation sont en passe de révolutionner les habitudes en la matière. La voiture va perdre en importance en tant que symbole de statut social. C'est ce que révèle la dernière édition de l'Allianz Risk Pulse consacrée à l'avenir de la mobilité individuelle.

Dans la plupart des pays européens, l'achat d'un véhicule neuf en tant que symbole de statut social n'est plus à l'ordre du jour. La hausse des prix de l'essence, la perte du pouvoir d'achat, la densification du trafic dans les centres-villes, mais aussi une prise de conscience écologique et la multiplication de modèles attrayants d'autopartage bouleversent les habitudes en matière de mobilité individuelle. Entre 2007 et 2012, les pays de l'UE ont ainsi enregistré un recul de 15,6 à 12,0 millions du nombre de nouvelles immatriculations, et cette tendance n'est pas près de s'essouffler. La Suisse fait figure d'exception en Europe, puisqu'on y a assisté, en 2012, à une progression sensible des nouvelles immatriculations à 326'000 (+6% environ). Les experts en mobilité d'Allianz interrogés - des spécialistes internationaux des assurances véhicules à moteur et flottes, du traitement des sinistres et de l'assistance - sont unanimes: ces tendances se manifestent déjà aux États-Unis et en Europe, et ce n'est qu'une question de temps pour qu'elles atteignent l'Asie, l'Afrique et l'Amérique latine. Encore en plein boom en Asie et en Amérique du Sud, la vente des véhicules automobiles y sera bientôt freinée par la pression sociale et économique. «De toute évidence, les consommateurs se préoccupent toujours davantage des questions de protection du climat et de responsabilité sociale», explique Thomas Lanfermann, responsable des assurances de véhicules à moteur chez Allianz Suisse.

L'autopartage est en marche

Le comportement des consommateurs évolue à la vitesse grand V. Les véhicules en autopartage sont désormais monnaie courante dans la quasi-totalité des grandes et moyennes villes européennes. Selon une étude du cabinet de conseil Frost & Sullivan datant de 2010, le nombre d'adeptes du car sharing passera à 5,5 millions rien qu'en Europe à l'horizon 2016. La Suisse est un précurseur en la matière et compte la plus forte proportion en Europe d'autopartageurs par rapport à l'ensemble de la population. Dans notre pays, plus de 100'000 personnes utilisent cette forme de mobilité. Ce chiffre s'établit à quelque 270'000 en Allemagne et à 700'000 aux États-Unis. «Le car sharing est devenu nettement plus facile et intéressant grâce aux smartphones, qui permettent de visualiser sur une carte les véhicules disponibles», poursuit Thomas Lanfermann. Parallèlement, les jeunes européens sont de moins en moins intéressés à passer leur permis de conduire. «On constate également en Suisse que le permis ne s'obtient plus dès 18 ans, mais quelques années plus tard.»

Les cinq grandes tendances en matière de mobilité

Selon les experts automobiles d'Allianz, l'avenir de la mobilité sera marqué par les tendances suivantes:

1. Amélioration de la sécurité et de la mobilité grâce aux innovations technologiques, dont les systèmes de véhicules intelligents, les technologies automobiles interconnectées et les «smart cars»

2. Développement de nouveaux modèles d'affaires, tels que l'autopartage

3. Importance croissante du prix de la mobilité individuelle

4. Diminution de l'attrait de la voiture privée en tant que privilège économique

5. Augmentation du trafic dans les centres et poids grandissant de la régulation en tant que facteur décisif pour l'avenir de la mobilité

Remarque: l'édition actuelle de l'Allianz Risk Pulse peut être téléchargée en allemand ou en anglais à l'adresse www.allianz-suisse.ch

Contact:

Hans-Peter Nehmer
Tél.: +41/58/358'88'01
Courriel: hanspeter.nehmer@allianz-suisse.ch

Bernd de Wall
Tél.: +41/58/358'84'14
Courriel: bernd.dewall@allianz-suisse.ch



Plus de communiques: Allianz Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: