Allianz Suisse

«Les hommes qui n'aimaient pas les femmes» élu par Allianz le film le plus dangereux de l'année, en prélude aux Oscar®

Zurich (ots) - Tiré du bestseller éponyme de Stieg Larsson, le film «Les hommes qui n'aimaient pas les femmes» s'annonce comme l'un des grands succès de l'année. Il remporte d'ores et déjà la palme du film le plus dangereux du point de vue de l'assurance.

Des courses-poursuites, des scènes de combat et, dans la peau du personnage principal, la présence de Daniel Craig, star internationale et dernier James Bond en date: tous les ingrédients sont réunis pour faire du film «Les hommes qui n'aimaient pas les femmes» un succès populaire - qui a d'ailleurs déjà attiré des millions de spectateurs dans les salles. Le tournage lui-même avait pourtant causé des cheveux blancs aux spécialistes de l'assurance. Car en général, plus les scènes d'action sont audacieuses, plus elles sont dangereuses. Par l'intermédiaire de sa filiale Fireman's Fund (FFIC), Allianz est le leader de l'assurance cinématographique: «Des films indépendants aux blockbusters, Fireman's Fund assure 80% des films américains, et ce depuis près de 90 ans», se réjouit Bruno Spicher, responsable Choses Entreprises d'Allianz Suisse. Dans notre pays en revanche, Allianz Suisse ne propose pas d'assurance pour les films, non seulement parce qu'elle ne dispose pas des compétences requises, mais aussi parce que le marché est trop petit.

Des retards qui peuvent coûter des millions

Dans le film, Lisbeth Salander, pirate informatique interprétée par Rooney Mara, et Mikael Blomkvist, journaliste chevronné incarné par Daniel Craig, cherchent à percer un lourd secret. «Les scènes les plus risquées sont celles qui comportent des courses à moto, du skateboard, des combats et des actes de torture. Le fait de tourner à l'étranger a également considérablement accru le risque global», explique Lauren Bailey, vice-présidente d'Entertainment chez Fireman's Fund. «Lorsque nous assurons un film, Fireman's Fund collabore étroitement avec les studios. L'objectif étant de limiter autant que possible les risques et les responsabilités afin de garantir la sécurité de chacun. Parallèlement, il s'agit évidemment de donner corps à la vision artistique du réalisateur.»

Certaines scènes d'action, dont une importante course à moto figurant dans le livre, ont dû être modifiées dans le film pour des raisons de sécurité. «En tant que conseiller en matière de risque, mon rôle est d'analyser les scènes d'action et de cascade en collaboration avec les studios. Je dois en effet connaître précisément toutes les mesures de sécurité pour garantir l'intégrité des acteurs et de l'équipe», précise Paul Holehouse, Enternainment Risk Consultant chez Fireman's Fund.

«Les hommes qui n'aimaient pas les femmes» a été tourné dans plusieurs pays, dont la Suède, la Suisse et la Grande-Bretagne. Un caractère multi-site qui implique toute une série de difficultés, à commencer par le transport du matériel et des costumes, et des risques de maladie à l'étranger. «Le moindre retard peut faire perdre des millions à la production. Si une vedette se blesse et est indisponible, cela peut coûter jusqu'à 250'000 dollars par jour dans un film à grand budget», ajoute Wendy Diaz, Entertainment Underwriting Director chez Fireman's Fund.

Des solutions d'assurance globales

La solution d'assurance destinée aux productions cinématographiques comprend, en plus de l'assurance des acteurs, des accessoires, des décors et des costumes, une couverture pour les dépenses supplémentaires ou le matériel défectueux. Fireman's Fund reste muette sur le montant exact des primes, mais celui-ci oscille en général entre 1% et 3% du budget du film.

De nombreuses nominations

Rooney Mara peut espérer remporter la statuette de la «Meilleure actrice» dans la course aux Oscar®. Par ailleurs, le film est nommé dans les catégories «Meilleure technique cinématographique», «Meilleur montage», «Meilleur mixage», et «Meilleur son». Fireman's Fund a aussi assuré quatre des films qui concourent dans la catégorie «Meilleur film»: «The Artist», «Extrêmement fort et incroyablement près», «Hugo Cabret» et «Le Stratège».

La division Entertainment de Fireman's Fund

Fireman's Fund est le leader mondial en termes de compétences dans l'assurance de l'industrie du divertissement. La société assure en effet des grosses productions hollywoodiennes, des films indépendants, des téléfilms, des tournées et des manifestations en direct. L'équipe Entertainment se compose de plus de 90 spécialistes en assurance, en particulier des souscripteurs spécialisés, des collaborateurs qualifiés, des gestionnaires de sinistres, des réviseurs et des experts en sécurité. Ceux-ci peuvent se targuer en moyenne de plus de 25 ans d'expérience dans le secteur du divertissement.

Fireman's Fund, compagnie d'assurance

Fondée en 1863, la Fireman's Fund Insurance Company est l'un des plus grands prestataires d'assurances dommages et accidents destinées à des particuliers comme des entreprises dans tous les Etats-Unis. Elle est n° 1 dans la branche du divertissement haut de gamme et dans les assurances «vertes». Fireman's Fund est membre du groupe Allianz, l'un des plus grands assureurs dommages et accidents du monde. Dans le classement Fortune's Global 500 des plus grandes entreprises du monde, Allianz arrive en 27e position. Pour en savoir plus: www.firemandsfund.com

Contact pour la presse: Suzanne Meraz, +1(415)899-3647, smeraz@ffic.com

Contact:

Hans-Peter Nehmer
Tél.: +41/58/358'88'01
E-Mail: hanspeter.nehmer@allianz-suisse.ch

Bernd de Wall
Tél.: +41/58/358'84'14
E-Mail: bernd.dewall@allianz-suisse.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: