Comité "des chercheurs suisses pour les accords bilatéraux"

Eviter de mettre en péril l'égalité des chances des chercheurs suisses: Conférence de presse Comité "Des chercheurs suisses pour les accords bilatéraux"

Invitation à la conférence de presse du 5 septembre 2005, 9h30 Einstein-Haus, Kramgasse 49, Berne

    Berne (ots) - L'accord sur la libre circulation des personnes joue un rôle central pour la recherche en Suisse. Il promeut les échanges de connaissances à l'échelle européenne. Ainsi, les citoyens suisses peuvent facilement, c'est-à-dire sans faire l'objet de discrimination, se rendre dans l'UE pour faire de la recherche et enseigner. La votation du 25 septembre concerne également l'accord sur la recherche (accords bilatéraux 1) qui serait menacé en cas de vote négatif. Cela affaiblirait sensiblement la recherche suisse et toucherait en particulier les PME novatrices. Le comité "les chercheurs suisses pour les accords bilatéraux" s'engage en faveur de la voie bilatérale. Les conférenciers sont heureux de vous présenter les arguments de la recherche au cours de cette conférence de presse.

    Conférenciers :     Prof. Hermann Bürki     Responsable du Einstein-Haus à Berne

    Conseillère d'Etats Christiane Langenberger     Présidente d'euresearch

    Beat de Coi     Président du conseil d'administration et CEO de CEDES Holding AG

    Prof. Dr. Ulrich Suter     Vice-président de la recherche pour les EPF

    Prof. Dr.-Ing. Wernher van de Venn     Responsable du groupe MicroSolutions à la haute école de Soleure

ots Originaltext: Comité "des chercheurs suisses pour les accords    
                            bilatéraux"
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
Comité "des chercheurs suisses pour les accords bilatéraux"
Case postale
8032 Zurich

Inscription par fax au 044 421 34 34
ou par e-mail à info@forschung-pro-bilaterale.ch



Plus de communiques: Comité "des chercheurs suisses pour les accords bilatéraux"

Ces informations peuvent également vous intéresser: