Artemis Pharmaceuticals GmbH

Des rats génétiquement modifiés serviront de modèles pour la recherche de médicaments

COLOGNE, BERLIN, WURZBURG, Allemagne (ots) -

    Artemis Pharmaceuticals et RiNA GmbH entament une collaboration de recherche avec deux universités et comptent un budget de 2,8 millions d'euros pour développer des méthodes dédiées à l'interférence de l'ARN chez les rats

    Artemis Pharmaceuticals GmbH (Cologne, Allemagne) et RiNA GmbH (Berlin) ont annoncé aujourd'hui qu'elles allaient collaborer sur une base de 2,8 millions d'euros afin de développer des méthodologies visant à tuer les gènes humains infectieux chez les rats via l'interférence de l'ARN (RNAi pour RNA-interference).

    Le RiNA RNA-Network (Berlin) apportera son aide à la collaboration entre les laboratoires du professeur Michael Bader (Centre Max-Delbrück de Médecine nucléaire, MDC, Berlin) et du professeur Holger Reichardt (Institut de virologie et d'immunologie de l'Université de Würzburg) et Artemis Pharmaceuticals. Au cours des années à venir, ces groupes développeront et valideront de nouvelles méthodes permettant l'analyse fonctionnelle des gènes infectieux chez les rats transgéniques et augmenteront ainsi leur valeur en tant de modèles pour la biologie humaine. Ce travail de recherche au MDC et à l'Université de Würzburg sera cofinancé par Artemis et le RiNA RNA-Network. Pour ce programme, Artemis recevra une subvention de 1,3 million d'euros du gouvernement allemand. Les résultats de ce projet seront commercialisés par Artemis, suite à un accord de licence avec RiNA GmbH.

    Artemis s'est chargée de développer la technologie utilisée dans l'analyse fonctionnelle des gènes humains infectieux, via la manifestation de „short hairpin RNA" (shRNA) chez les souris transgéniques. Les méthodes scientifiques correspondantes sont déjà appliquées dans certains domaines de la recherche de médicaments chez les principales sociétés pharmaceutiques internationales qui collaborent avec Artemis. Toutefois, les méthodes pour la modifiction génétique chez les rats ne sont pas encore disponibles. Les rats génétiquement modifiés se révèleraient d'un grand intérêt scientifique en tant qu'outils de recherche de médicaments puisque leur biologie est particulièrement proche de celle de l'homme. Ce projet de collaboration vise à développer des méthodes pour l'analyse fonctionnelle des gènes chez les rats, en se basant sur les technologies liées aux souris actuellement disponibles et en cours de développement chez Artemis.

    Le laboratoire du professeur Bader apportera sa profonde expérience de la transgénèse des rats et l'institut du professeur Reichardt son immense savoir-faire scientifique dans le domaine de la modification ciblée du génome du rat.

    Les résultats de ce projet permettront de mieux comprendre les mécanismes pathologiques chez l'homme et contribueront à la création ou l'amélioration de médicaments et de thérapies pour le traitement des maladies humaines graves.

    Artemis Pharmaceuticals

    Artemis Pharmaceuticals fournit des souris, et bientôt des rats, „prêts à l'emploi" et modifiés sur mesure aux sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques pour la recherche de mécidaments. La société propose également ses services à des centres académiques pour la recherche fondamentale. La société s'est créée une solide base technologique particulièrement efficace, appelée ArteMice(TM), pour la génération de modèles de souris génétiquement modifiées. La plate-forme ArteMice(TM) est une combinaison de différents éléments, notamment des techniques de construction vectorielle, de nouvelles cellules souches et de modèles de souris, afin de créer des souris génétiquement modifiées à une vitesse et une efficacité sans pareil. Artemis utilise sa plate-forme ArteMice(TM) pour générer des souris dont les gènes ont subi des altérations constitutives et conditionnelles afin de permettre l'analyse fonctionnelle des gènes in vivo. En outre, la société peut créer des souris en remplaçant totalement leurs gènes par un orthologue humain. La biologie de ces "souris humanisées" ressemble énormément à la biologie humaine et peut donc jouer un rôle essentiel dans la découverte de nouveaux médicaments. Ces modèles peuvent servir de comparaison optimale pour les tests in vivo précoces de la toxicitié du composé de plomb et de l'efficacité sur une cible humaine spécifique. Il est ainsi plus facile de sélectionner les médicaments prometteurs pouvant être ultérieurement développés. Avec la méthodologie propriétaire de shRNAi in vivo, la technologie ArteMice(TM) est une manière particulièrement efficace de tuer les gènes de tous les tissus d'une souris.

    Artemis et Taconic (Germantown, New York), un des principaux éleveurs d'animaux de laboratoire, ont récemment conclu une alliance stratégique pour la génération, le marketing et la livraison de modèles de souris génétiquement modifiées. Cette alliance est unique en son genre et associe la plate-forme technologique sophistiquée d'Artemis, qui fait autorité en matière de génétique et de génomique de la souris, aux compétences de Taconic, un spécialiste du secteur des rongeurs en termes d'élevage, de contrôle de qualité, de marketing international et de distribution, afin de desservir leurs clients du monde entier.

    Artemis collabore avec Merck, Inc., Schering AG, Sanofi-Aventis, Bayer AG, Boehringer Ingelheim, GlaxoSmithKline, Biovitrum AB, Evotec, Astra-Zeneca, Grünenthal, Merck KGaA, Regeneron Pharmaceuticals, Benitec, Exelixis, le Centre allemand de recherche sur le cancer (DKFZ), ITI Lifesciences, Riken (Japon) et bien d'autres.

    Artemis est une filiale en propriété exclusive de la société Exelixis, Inc. du Sud de San Francisco en Californie.

      RiNA RNA-Network

      Le réseau RiNA RNA-Network offre un soutien et des fonds
permanents pour le développement des technologies de l'ARN avec pour
but de commercialiser les résultats. Un des principaux domaines
concerne l'amélioration et l'application de la technologie
d'interférence de l'ARN. Notons parmi ses projets, le développement
de systèmes d'ARN aptamère et de biosynthèse des protéines
acellulaires ainsi que l'analyse des structures et fonctions des
molécules d'ARN. RiNA RNA-Network encourage la coopération et
l'échange d'information entre l'académie et le secteur afin de créer
une certaine synergie et de promouvoir la commercialisation des
résultats obtenus.

      La société RiNA GmbH est chargée du transfert de technologie et
les bénéfices fourniront les fonds supplémentaires indispensables aux
nouveaux projets de recherche. Le réseau est actuellement financé par
le Sénat de Berlin, le Ministère fédéral de l'Éducation et des
Sciences, le Fond de développement régional européen et l'industrie.

      En sus de la gestion de projets, RiNA RNA-Network s'occupe de
séminaires et d'ateliers et organise des rencontres. Les
scientifiques, instituts et sociétés intéressés sont invités à
rejoindre le réseau.

      Les membres de RiNA RNA-Network sont: Charité - Hôpital
universitaire de Berlin, Centre de recherche allemand sur l'arthrite,
Université libre de Berlin, Institut Max-Planck pour la biologie
infectieuse, Centre Max-Delbrück de Médecine nucléaire, Université
d'Hambourg, Amaxa GmbH, Artemis Pharmaceuticals GmbH, Atugen AG,
Chiron Corporation, Dierks & Partner, Hal Allergy B.V., Noxxon Pharma
AG, Oligene GmbH, Qiagen GmbH, Sanofi-Aventis AG, Schering AG et
d'autres.

ots Originaltext: Artemis Pharmaceuticals GmbH
Internet: www.presseportal.ch

Artemis Pharmaceuticals GmbH
Monika Hahn
Neurather Ring 1
51063 Cologne
ALLEMAGNE
Tél. :      +49-221-96453-10
Fax :        +49-221-96453-21
E-Mail:    m.hahn@artemispharma.de
Internet: www.artemispharma.de

RiNA Netzwerk RNA-Technologien GmbH
Stefan Bauer
Takustrasse 3
14195 Berlin
ALLEMAGNE
Tél. : +49-30-844166-34
Fax :  +49-30-844166-11
E-Mail: bauer@rna-network.com
Intenrnet: www.rna-network.com



Ces informations peuvent également vous intéresser: