SGV / USAM

Votation fédérale du 25 septembre: L'économie de proximité fait front commun

Berne (ots) - L'Union suisse des arts et métiers (USAM) ainsi que l'Union suisse des paysans (USP) luttent ensemble pour un Oui à la libre circulation des personnes. Les entreprises représentées par ces deux associations dépendent en effet des travailleurs étrangers. Le résultat des urnes du 25 septembre prochain sera d'une grande importance pour la Suisse puisqu'en cas de Non, ce sont tous les accords bilatéraux qui seront en grand danger. Les conséquences d'un refus par le peuple seraient dévastatrices pour notre économie. L'industrie exportatrice ne serait pas seule à en pâtir, puisque le marché intérieur serait également touché. Les arts et métiers ainsi que l'agriculture sont depuis longtemps liés aux marchés internationaux par divers mécanismes. Ils dépendent impérativement de la main-d'oeuvre étrangère, que ce soit pour des personnes hautement qualifiées ou des aides saisonnières. L'économie intérieure suisse a de plus besoin, après des années de stagnation, d'un nouvel élan pour sa croissance. Seules des PME économiquement saines et des exploitations agricoles fortes peuvent assurer le maintien de places de travail et la création de nouveaux postes. Les mesures d'accompagnement prévues par le Conseil fédéral et le Parlement veillent à ce que les entreprises indigènes et étrangères puissent se battre sur le marché en disposant des mêmes armes. Il ne faut pas oublier l'accord rassurant conclu avec l'UE qui permet à la Suisse de prendre des mesures contre une immigration massive jusqu'en 2014. L'USAM et l'USP ont décidé, au vu de l'importance capitale de la votation du 25 septembre, de participer activement à la campagne. A cet effet a été constitué cette semaine le comité "l'économie de proximité pour un OUI à la libre circulation des personnes". La co-présidence est assurée par les deux présidents d'association, les conseillers nationaux Edi Engelberger et Hansjörg Walter. En tant que vice-président(e)s, Marianne Slongo-Albrecht, conseillère aux Etats, (chef d'une entreprise de construction à Buochs), Ruth Streit, présidente de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales (vigneronne à Aubonne) ainsi que les conseillers nationaux Jean-François Rime (entrepreneur à Bulle), Serge Beck (agriculteur à Le Vaud) et Luc Barthassat (vigneron à Plan-les-Ouates) se sont mis à disposition. Les ini-tiants prévoient que le comité regroupera finalement une centaine de personnalités issues de la politique, des arts et métiers et de l'agriculture. ots Originaltext: Union suisse des arts et métiers (USAM) Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Fritz Schober chef du département affaires sociales, formation, services, USP Tél. +41/56/462'52'80 E-Mail: fritz.schober@sbv-usp.ch Patrick M. Lucca responsable de la communication à l'USAM, Tél. +41/31/380'14'42 E-Mail: p.lucca@sgv-usam.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: