PwC

Étude de PwC : Les dix commandements de l'entreprise numérique de demain

Zurich (ots) - La numérisation est sur toutes les lèvres. Les investissements des entreprises dans les nouvelles technologies, en dehors du budget informatique, ont augmenté de près de 21 % par rapport à l'année dernière. Or, rares sont ceux qui savent mettre en oeuvre les mesures appropriées afin d'en tirer une valeur ajoutée. PwC montre dans le cadre de l'étude « 2015 Global Digital IQ® » comment les entreprises peuvent accroître leur QI numérique à l'aide de dix critères.

Les investissements dans les nouvelles technologies sont en progression dans le monde entier et sont de plus en plus répandues dans les entreprises. Actuellement, la majorité de ces investissements (68 %) est financée par des fonds en dehors du budget informatique - contre seulement 47 % en 2014. PwC a demandé à quelque 2000 cadres - issus du management et des services IT à parts égales - dans 51 pays comment la numérisation leur permettait de tirer une valeur ajoutée pour leur entreprise. Les résultats ont permis de mettre en évidence dix critères qui sont en corrélation directe avec une plus grande capacité financière.

La base : le « numérique » commence tout en haut

45 % des cadres interrogés espèrent que les investissements permettront une augmentation immédiate du chiffre d'affaires. En revanche, près d'un tiers d'entre eux réinvestit plus de 15 % du chiffre d'affaires dans la technologie. Ce qui fait des investissements technologiques un instrument central de la stratégie d'entreprise, et donc une priorité pour la direction de l'entreprise. Parallèlement, PwC observe depuis plusieurs années à ce niveau justement un déplacement des rôles des CEO et des CIO. Dans l'étude, 34 % des personnes interrogées ont ainsi indiqué que pour elles le CEO est le principal moteur de la numérisation de l'entreprise - à l'intérieur comme à l'extérieur. La majorité (65 %) est donc convaincue que d'ici trois ans les tâches essentielles du CIO vont se concentrer uniquement sur les services et innovations informatiques internes.

Dix critères pour une entreprise numérique

Pour les entreprises ayant un QI numérique élevé, la probabilité d'une croissance immédiate du chiffre d'affaires et des bénéfices est deux fois plus grande que pour les retardataires en la matière. Ces précurseurs du « Digital IQ® » ont en commun les dix facteurs de réussite suivants :

   1.  Le CEO est un champion numérique
   2.  Les cadres responsables de la numérisation participent à 
       l'élaboration de la stratégie commerciale globale
   3.  La stratégie numérique pertinente est définie et établie au 
       niveau de la direction de l'entreprise
   4.  La stratégie commerciale et la stratégie numérique sont 
       clairement communiquées dans toute l'entreprise
   5.  On a recours à des sources externes pour recueillir de 
       nouvelles idées concernant l'application des technologies 
       émergentes
   6.  Les investissements dans les nouvelles technologies visent 
       essentiellement à gagner un avantage concurrentiel
   7.  Les données numériques rassemblées sont utilisées de manière 
       efficace
   8.  Dans le cadre des projets technologiques, les risques pour la 
       sécurité et la vie privée sont activement évalués et pris en 
       considération
   9.  Un programme pluriannuel cohérent inclut les capacités et 
       processus d'entreprise ainsi que les composantes 
       technologiques et informatiques
   10. Les résultats des investissements technologiques sont mesurés 
       systématiquement 

Contact:

Holger Greif
Responsable Transformation numérique, PwC Suisse
http://ch.linkedin.com/in/holgergreif
holger.greif@ch.pwc.com

Axel Timm
Responsable Technologie, PwC Suisse
http://ch.linkedin.com/pub/axel-timm
axel.timm@ch.pwc.com

Claudia Sauter
Head of PR & Communications, PwC Suisse
http://ch.linkedin.com/in/claudiasauter
claudia.sauter@ch.pwc.com


Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: