Étude de PwC «Power & Renewables Deals: 2013 outlook and 2012 review»

un Document

Zurich (ots) - Secteur de l'énergie: 2013, année de toutes les transactions

Les investissements dans l'approvisionnement en électricité et les énergies renouvelables ont la cote auprès des compagnies d'assurance, des caisses de pension et des fonds souverains. L'an dernier, un tiers de toutes les transactions a été passé par ce type d'établissements. Après une année 2012 plutôt morose, le secteur de l'énergie offre maintenant des conditions idéales pour les acheteurs. Le prix peu élevé du gaz aux États-Unis a une influence sur le nombre et le type de transactions. Tels sont les résultats de l'étude «Power & Renewables Deals: 2013 outlook and 2012 review» réalisée par la société d'audit et de conseil PwC.

Les secteurs de l'électricité et des énergies renouvelables ont été confrontés à de profonds changements en 2012. En 2011 encore, 80% de toutes les transactions étaient effectuées par des entreprises privées. Ce chiffre n'était plus que de 63% en 2012. De nouveaux investisseurs - institutionnels - sont entrés en scène, attirés par une croissance à long terme et un potentiel de rendement important. Leur part dans les transactions est passée de 14% (2011) à 29% (2012). C'est surtout en Chine et au Japon que les entreprises étatiques sont à présent dans une phase d'expansion. En Europe en revanche, les fournisseurs d'énergie se retrouvent plutôt du côté des vendeurs dans les négociations. «Cette différence de stratégie contribue fortement à un transfert en faveur des investisseurs institutionnels», explique Marc Schmidli, associé et responsable du secteur Énergie et approvisionnement chez PwC Suisse.

Une meilleure base de décision

Concernant l'Europe, les auteurs de l'étude s'attendent, précisément en raison de ce contraste, à une relance du marché de l'électricité et des énergies renouvelables. «Sur certains marchés-clés tels que l'Allemagne et la Grande-Bretagne, les futures conditions-cadres de la réglementation du réseau et de la politique énergétique de l'État commencent à se dessiner plus clairement», explique Marc Schmidli. Les investisseurs disposent ainsi d'une meilleure base de décision pour les transactions et devraient être davantage actifs sur le marché en 2013. La disponibilité du gaz bon marché aux États-Unis a eu, en 2012, une grande influence sur le nombre et le type de transactions. L'étude de PwC souligne toutefois que ces prix bas ne sont pas garantis sur le long terme. Les investisseurs qui profiteront des transactions en 2013 sont ceux qui sauront prévoir à temps une hausse du prix du gaz.

Des investissements importants en Turquie

L'étude de PwC donne une liste de pays qui pourraient jouer un rôle déterminant en 2013 dans les secteurs de l'électricité et des énergies renouvelables:

- Au Brésil, la décision du gouvernement de réduire les prix de l'énergie pour l'industrie et le secteur privé a eu un impact considérable sur les groupes énergétiques. Sur le long terme, cela pourrait conduire à une relance du marché car les prix des objets diminuent.

- Grâce à un nouvel investissement massif en provenance du Proche-Orient, la Turquie a démontré son attrait en tant que marché de croissance dans le secteur de l'énergie. La création d'une joint-venture importante entre le groupe allemand E.ON et la société turque Enerjisa avait été communiquée peu de temps auparavant.

On enregistre un nombre sans précédent de transactions importantes dans l'énergie éolienne on-shore. De l'avis des auteurs de l'étude et sur la base des résultats des derniers mois, le potentiel est de l'ordre de 4 à 5 milliards de dollars. Les transactions portent également sur d'importants projets en matière d'énergie éolienne en Australie. Outre des caisses de pension australiennes, des investisseurs chinois et japonais sont intéressés par ces transactions. Les profonds changements qui touchent les combustibles fossiles et l'énergie nucléaire conduisent les fournisseurs d'énergie à se réorienter considérablement.

Contact:

Marc Schmidli	
Associé et responsable Énergie et approvisionnement
PwC Suisse
E-Mail: marc.schmidli@ch.pwc.com

Claudia Sauter
Communications Director
PwC Suisse
E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com

Das könnte Sie auch interessieren: