PwC

Livre blanc de PwC «L'avenir de la médecine personnalisée - y accéder par le biais du Managed Care?»
Oui au Managed Care - mais des doutes entravent son développement

Zurich (ots) - Dans sa majorité, la population suisse ne souhaite pas être assurée selon un modèle de Managed Care. La moitié des Suisses pense toutefois que ce modèle pourrait contribuer à réduire les coûts du secteur de la santé. Les incertitudes quant aux effets des modèles de Managed Care sont grandes. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par gfs.bern pour le compte de PwC. A l'occasion de la publication des résultats de l'enquête, PwC édite un livre blanc sur l'avenir du secteur de la santé. Ce livre montre, à la lumière des tendances actuelles, que les médecins, les hôpitaux et les assurances devront nécessairement procéder à des adaptations de grande envergure, et ce, indépendamment des discussions portant sur les coûts. Ces adaptations constituent néanmoins autant de chances de structurer le secteur de la santé de manière plus efficace et d'en améliorer la qualité. Le Managed Care pourrait en être la première étape.

Selon une enquête récente réalisée par gfs.bern pour le compte de PwC, 57% de la population suisse ne souhaite pas être assurée selon un modèle de Managed Care. La moitié de la population pense toutefois que de tels modèles peuvent contribuer à réduire les coûts du secteur de la santé et à augmenter la qualité des soins. Les personnes interrogées préfèrent avoir à leur disposition un réseau de médecins et choisir librement les spécialistes externes plutôt que des réseaux de médecins fixes, dans lesquels les spécialistes sont déjà intégrés. Une hausse de la franchise pour les assurés désireux de choisir librement leur médecin et leur établissement hospitalier est jugée de manière critique. 37% des personnes interrogées saluent une baisse de la franchise à 7,5% pour les personnes qui optent pour le Managed Care.

Un millier de personnes disposant du droit de vote et issues de toutes les régions du pays ont répondu à l'enquête qui a été menée du 2 au 18 août 2011. Les résultats indiquent une grande incertitude quant aux effets des modèles de Managed Care.

Livre blanc: la médecine personnalisée modifie le marché A moyen et à long terme, le secteur de la santé devra relever des défis inhérents à la «médecine personnalisée». «L'évolution future du secteur médical sera portée par le processus de numérisation en cours ainsi que par les nouvelles découvertes dans la recherche génétique et la recherche sur les protéines, qui laissent entrevoir la mise en place de thérapies, de diagnostics précoces et de mesures de prévention sur mesure et plus efficaces», déclare Rodolfo Gerber, responsable du secteur Santé chez PwC Suisse. Et d'ajouter: «Une médecine personnalisée de ce genre implique des tâches complètement nouvelles pour la plupart des acteurs de la santé: médecins, hôpitaux, pharmacies, services infirmiers, assureurs et autorités.»

En Suisse, une telle évolution ne peut se faire sans des adaptations de grande envergure et un changement fondamental des mentalités. Forte d'un réseau mondial de plus de 5000 experts, PwC compte parmi les trois plus grandes entreprises internationales de conseil dans le secteur de la santé. Son livre blanc «L'avenir de la médecine personnalisée - y accéder par le biais du Managed Care?» indique précisément les domaines dans lesquels il sera urgent d'intervenir ces prochaines années. Les conditions-cadres des soins de santé doivent être modifiées et donner aux patients une liberté décisionnelle et une responsabilité individuelle accrues lors du choix des thérapies et des soins de santé. Dans le même temps, des mécanismes de solidarité bien pensés pourraient empêcher l'apparition d'une médecine à deux vitesses qui diviserait la société.

Le passage à une «médecine personnalisée» redéfinira la question des coûts. Ceci ne signifie toutefois nullement que la médecine de demain devra être plus chère. Au contraire, ici et là, des potentiels considérables pour renforcer l'efficacité se font jour. Bien plus reconnues que l'approche actuelle des modèles de Managed Care, les réflexions approfondies sur l'optimisation de la qualité et des coûts deviendront capitales. Le Managed Care peut donc être l'occasion, pour de nombreux acteurs du secteur de la santé, de tester des formes d'organisation et des modèles de suivi qui, sous l'effet de la «médecine personnalisée», s'avéreront primordiaux à l'avenir. Contrairement au Managed Care, la «médecine personnalisée» place le patient, ses souhaits et ses décisions au coeur de son action.

Contact:

Rodolfo Gerber		
Responsable du secteur Santé
PwC Suisse
E-Mail: rodolfo.gerber@ch.pwc.com

Claudia Sauter
Communications Director
PwC Suisse
E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com


Ces informations peuvent également vous intéresser: