PwC

Étude PwC «Power Deals: 2009 Annual Review: Mergers and Acquisitions activity within the global electricity and gas market»

    Zurich (ots) - Les fournisseurs d'énergie européens mènent l'effort de consolidation

    En 2009, le secteur de l'approvisionnement en électricité et en gaz mondial a enregistré avec 596 transactions une baisse de 10% des fusions et des acquisitions (F&A) par rapport à l'année précédente. La valeur totale du volume des transactions a diminué de moitié en un an pour s'établir à 97,6 milliards USD. Les gagnants de la crise sont les prestataires d'énergies renouvelables qui ont fusionné et qui sont par conséquent moins touchés par ce recul. Tel est le constat dressé par l'étude «Power Deals: 2009 Annual Review» de la société d'audit et de conseil PricewaterhouseCoopers (PwC) qui repose sur les transactions mondiales publiées par Dealogic «M&A Global Database». Plus de 60% de la valeur des transactions reviennent au secteur européen de l'approvisionnement en énergie. Celui-ci mène donc l'effort de consolidation mondial comme l'année précédente. En ce qui concerne les acquisitions, les entreprises suisses se concentrent sur l'expansion en Europe. La seule grosse transaction en Suisse est la fusion d'EOS et d'Atel qui a donné naissance à Alpiq.

    L'année 2009 a été marquée par de nombreuses petites fusions et acquisitions dans le secteur international de l'approvisionnement en électricité et en gaz. C'est ce que confirme l'étude annuelle «Power Deals» de PricewaterhouseCoopers. Le volume des transactions a fortement reculé, atteignant à peine la moitié du niveau de l'année précédente avec 97,6 milliards USD. En revanche, le nombre total de transactions s'est établi à 596, soit une diminution de seulement 10%. L'intérêt porté aux énergies renouvelables est resté élevé. Dansce domaine, le volume des transactions n'a baissé que de 14% pour s'établir à 33,5 milliards USD. Tandis que les producteurs d'électricité traditionnels ont été confrontés à une baisse de51% à 88,9 milliards USD, le volume des F&A dans l'industrie gazière a baissé de 38% à 8,6 milliards USD. Les raisons principales du recul des acquisitions sont notamment la situation économique toujours aussi incertaine et la pénurie de capital persistante.

    Expansion en Europe

    Les fournisseurs d'énergie suisses misent sur une expansion à l'étranger. Cinq des sept acquisitions d'entreprises avec une participation suisse ciblaient des entreprises européennes,notamment espagnoles, hongroises et roumaines. «Depuis l'entrée en vigueur de la loi fédérale sur l'approvisionnement en électricité (LApEl) en 2008 qui a permis l'ouverture du marché, la large consolidation attendue sur le marché suisse de l'énergie se fait toujours attendre. Au lieu de cela, les entreprises suisses restent à l'affût des possibilités de croissance», explique Ralf C. Schlaepfer, responsable du secteur Energie et approvisionnement dePricewaterhouseCoopers Suisse. La grande exception sur le marché suisse de l'électricité encore très fragmenté est la création d'Alpiq, née de la fusion d'EOS et d'Atel, qui a permis à la sociétéde se hisser parmi les premiers fournisseurs d'énergie en Europe. Pour l'année en cours, M. Schlaepfer ne s'attend pas encore à une reprise sensible sur le marché des F&A. «En 2010 également, peu d'acquisitions devraient être réalisées en Suisse, car les entreprises d'approvisionnement en énergie helvétiques doivent d'abord s'occuper des conséquences opérationnelles de la mise en oeuvre de la première phase de la libéralisation en Suisse sur leurdéveloppement.»

    Volume des fusions et acquisitions le plus important en Europe

    Comme en 2008, le secteur européen de l'approvisionnement en énergie a enregistré de loin le volume de F&A le plus important en 2009. Les entreprises et les investisseurs ont dépensé 58,6 milliards USD pour les participations en Europe (sans les énergies renouvelables), soit une baisse de 43% par rapport à 2008. «Compte tenu de la situation économique incertaine, de la pénurie de capital persistante et de l'incertitude quant aux futures directives de protection du climat et de dérégulation, la plupart des fournisseurs d'énergie ont renoncé aux grandes transactions. En Europe, la séparation opérationnelle de la production et du transport de l'électricité ordonnée par la Commission européenne a dynamisé le marché des F&A»,commente M. Schlaepfer.

    Toutefois, la part de l'Europe a augmenté de 53 à 60% au niveau mondial. Cette tendance se reflète également dans le classement des plus grandes transactions de F&A. Les cinq premières places sont occupées par des transactions avec une cible européenne. La plus grande transaction a été le rachat par le groupe énergétique italien Enel de la participation de 25% détenue par Acciona dans le fournisseur espagnol Endesa pour une somme avoisinant 14 milliards USD. Ce rachat a clôturé un projet initié déjà en 2007. Le fournisseur d'énergie allemand RWE se hisse au deuxième rang en rachetant la société néerlandaise Essent pour environ 9,9 milliards USD.

    L'Asie dépasse l'Amérique du Nord, effondrement dramatique en Russie

    Tandis que le volume des transactions des fournisseurs d'énergie nord-américains a baissé de 71% à 12,3 milliards USD en 2009, la valeur des acquisitions en Amérique du Sud a plus que doublé (8,6 milliards USD). Cette hausse est essentiellement imputable aux transactions au Brésil. Les F&A dans la région Asie-Pacifique ont représenté 16 milliards USD (moins 26%). La région est ainsi devenue pour la première fois le deuxième marché de F&A du secteur mondial del'approvisionnement en énergie.

    La Russie a été confrontée à un effondrement dramatique du volume des transactions. Le nombre des fusions et acquisitions a certes progressé de 84 à 131 transactions en marge de la libéralisation du marché annoncée pour 2011, mais la valeur totale des transactions ciblant des entreprises russes a baissé de 93% pour s'établir à 1,7 milliard USD.

ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Ralf C. Schlaepfer
Responsable du secteur Energie et approvisionnement
E-Mail: ralf.schlaepfer@ch.pwc.com

Claudia Sauter
Communications Senior Manager
E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: