PwC

Etude "PwC IPO Watch Europe 2006, Q2" - La place boursière européenne attire les introductions en Bourse

Zurich (ots) - En termes de volume des émissions, Euronext s'est hissée à la première place des introductions en Bourse. Un afflux important de nouveaux capitaux a permis d'enregistrer un volume d'émission de 4157 millions d'euros au deuxième trimestre, plus du double de la somme totale du même trimestre de l'année précédente et une progression significative de 310 millions d'euros par rapport au premier trimestre 2006. Cette hausse du volume d'émission est essentiellement due au fait que deux des cinq principales introductions en Bourse effectuées au cours de ce trimestre ont eu lieu sur la place boursière Euronext; il s'agit de SNS Reaal avec 1190 millions d'euros et d'ADP avec 1117 millions d'euros. La Suisse n'a pas été en reste. Au cours du deuxième trimestre, quatre nouvelles entreprises ont fait leur entrée sur la SWX: Burckhardt Compression Holding AG, Medisize Holding AG, BioXell S.p.A. et New Value AG. Tels sont les résultats de la dernière édition de "IPO Watch Europe 2006, Q2" de PricewaterhouseCoopers (PwC). Chaque trimestre, PwC y étudie les nouvelles émissions réalisées sur les 17 principaux segments de marché et places boursières d'Europe. Avec 74 introductions, la Bourse de Londres a conservé sa première place au deuxième trimestre en termes de nombre de nouvelles entrées, mais a reculé à la deuxième place en termes de volume total des émissions (3655 millions d'euros). Elle accuse ainsi un fort recul, aussi bien par rapport au premier trimestre 2006 (5971 millions d'euros) que par rapport au deuxième trimestre de l'année précédente (5199 millions d'euros). Philipp Hofstetter, associé et membre du Conseil économique de PricewaterhouseCoopers Suisse, commente ce phénomène de la manière suivante: "Au cours du deuxième trimestre, les introductions boursières ont été largement réparties dans toute l'Europe. Bien qu'elle ait effectuée l'une des cinq principales introductions réalisées en Europe, l'activité sur la place londonienne a été relativement modérée au cours du trimestre. De plus, la dégradation de la situation sur les marchés des capitaux en juin a entraîné le report de plusieurs introductions en Bourse." Avec 187 introductions au cours du deuxième trimestre de cette année (contre 126 au premier trimestre), la place boursière européenne demeure un marché attractif malgré la morosité de l'activité au mois de juin. En outre, le volume total des émissions a progressé de plus de 100% par rapport au premier trimestre pour s'établir à 19 415 millions d'euros. L'Europe très convoitée La place boursière européenne demeure un site attrayant pour les entreprises internationales qui souhaitent faire leur entrée en Bourse. Au cours du deuxième trimestre 2006, 33 nouvelles émissions concernaient des entreprises non-européennes pour un volume total de 1246 millions d'euros, soit 6% du total des émissions. Ce résultat s'inscrit néanmoins en recul par rapport au trimestre précédent puisque le volume de nouvelles émissions s'élevait alors à 5459 millions d'euros. Avec 12 introductions au Luxembourg, l'Inde est le pays qui a procédé au plus grand nombre d'entrées en Bourse sur la place européenne. Elle est suivie par l'Australie, 5 entrées, et les Etats-Unis, 4 entrées, toutes survenues sur l'AIM. Même si Londres a dû céder sa place de principale Bourse européenne en termes de volume d'émissions, elle demeure le marché le plus attractif pour les introductions en Bourse d'entreprises internationales. Au cours du deuxième trimestre, vingt entreprises internationales y ont été cotées pour la première fois pour une valeur globale de 435 millions d'euros. La plus grosse introduction du trimestre a dépassé les 2069 millions d'euros et s'est déroulée sur la place boursière italienne, elle concerne SARAS SpA, la plus importante raffinerie de pétrole indépendante de la région méditerranéenne. Cette entrée en Bourse a représenté 80% du volume total des émissions de la Borsa Italiana et 11% du volume des émissions au niveau européen pour le deuxième trimestre. L'Oslo Børse a réalisé la deuxième plus importante introduction en Bourse du trimestre considéré et s'est hissée au cinquième rang à raison d'un volume total d'émissions de 1918 millions d'euros. Recul aux Etats-Unis Le reste de l'Europe a également connu un regain d'activité. La Bourse de Madrid a enregistré six entrées en Bourse pour un montant total de 1435 millions d'euros, alors qu'au trimestre précédent ainsi qu'au même trimestre de l'année précédente, aucune entrée n'avait eu lieu sur la place madrilène. Cinq entrées en Bourse ont été réalisées à la bourse de Varsovie pour un montant de 61 millions d'euros au total. Après Euronex et Londres, la Deutsche Börse affiche le troisième plus grand nombre d'introductions en Bourse (26) pour un volume total des émissions de 2828 millions d'euros et renforce ainsi sa position puisqu'elle ne comptait que 11 entrées en Bourse au premier trimestre 2006 et deux au deuxième trimestre 2005. En outre, avec 15 introductions en Bourse pour un volume total de 335 millions d'euros, le nouveau marché régulé de la Deutsche Börse, l'Entry Standard, poursuit ses débuts prometteurs et a ainsi amélioré le nombre de nouvelles entrées de 113% par rapport au trimestre précédent. Une fois de plus, la place boursière européenne a témoigné d'une plus grande vitalité que sa consoeur américaine. Au cours du deuxième trimestre 2006, les Bourses américaines se sont inscrites en recul par rapport au premier trimestre de la même année, aussi bien en termes de nombre d'entrées en Bourse que de volume des émissions. Au total, 51 introductions ont eu lieu sur les Bourses américaines pour un volume cumulé des émissions de 8270 millions d'euros (premier trimestre 2006: 9939 millions d'euros). ots Orginaltext: PricewaterhouseCoopers AG Internet: www.presseportal.ch Contact: Philipp Hofstetter Associé, membre du Conseil économique E-mail: philipp.hofstetter@ch.pwc.com Claudia Sauter-Steiger Public Relations E-mail: claudia.sauter@ch.pwc.com

Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: