PwC

PWC: Etude "The Big Leap: Utilities Global Survey" - Europe - peur croissante des pannes de courant

Le changement climatique encourage les nouvelles technologies et l'utilisation de l'énergie nucléaire

    Zurich (ots) - La branche de l'approvisionnement en énergie est confrontée à des bouleversements considérables dans le monde entier. La direction des principales entreprises du secteur table sur des changements presque révolutionnaires. Cette attente est particulièrement marquée en Europe. 72 % des cadres des entreprises européennes d'approvisionnement en énergie s'attendent à des bouleversements occasionnés par les exigences contradictoires telles que le déséquilibre de l'offre et de la demande, l'infrastructure sensible et les préoccupations relatives à l'environnement. En Suisse, le devant de la scène est occupé par la nouvelle révision de la loi ayant pour but la libéralisation du marché, les préoccupations relatives à l'approvisionnement en énergie et l'utilisation de nouvelles énergies renouvelables. Tels sont les résultats de l'étude "The Big Leap: Utilities Global Survey".

    La branche de l'approvisionnement en énergie est prête à faire un grand bond en avant. De l'avis des deux-tiers des 116 top managers de 98 entreprises d'approvisionnement en énergie de 43 pays, interrogés par PwC, plusieurs problèmes devront être abordés simultanément dans les dix années à venir. Les dégâts occasionnés à l'environnement doivent être réduits, des technologies novatrices développées et de nouvelles sources de carburant trouvées. Les services à la clientèle devront eux aussi être affinés. Les entreprises d'approvisionnement en énergie ne sont pas les seules à devoir agir, les décideurs politiques notamment le devront eux aussi. 88 % des personnes interrogées sont convaincues que des facteurs politiques et réglementaires les empêchent actuellement de trouver des solutions efficaces aux défis existants. Cette vision globale se recouvre avec la vision actuelle des décideurs suisses de la branche considérée.

    Nécessité de trouver des sources d'énergie renouvelables

    L'étude montre que la sécurité de l'approvisionnement reste la principale préoccupation de la branche, ce qui était déjà le cas ces deux dernières années. En Europe surtout, la peur des pannes de courant et des risques liés à l'approvisionnement en gaz s'est accrue. Le nombre des entreprises d'approvisionnement en énergie qui tablent sur l'augmentation des black-outs a doublé ces cinq dernières années. Pour bon nombre de cadres, les changements à l'égard des défis futurs interviennent trop lentement. 42 % sont convaincus que le développement de sources d'énergie renouvelables reste à la traîne.

    Réglementation et législation, les pierres d'achoppement

    Les incertitudes relatives aux conditions générales et à la réglementation entravent les investissements dans la branche et se rangent, pour les entreprises interrogées, parmi les trois défis les plus fréquemment cités. Pour pouvoir satisfaire à la hausse prévue de la demande, 13 billions de dollars US devront, selon l'International Energy Agency ("World Energy Outlook 2005"), être investis d'ici 2030 dans la production, le transport et la distribution de courant ainsi que dans l'infrastructure d'approvisionnement en gaz. 42 % des cadres du secteur sont convaincus que la réglementation et la législation constituent pour eux un obstacle au développement de plans à long terme. "L'enquête montre une fois de plus que les progrès nécessaires - qu'il s'agisse d'infrastructure, de technologie, d'environnement ou d'investissement - ne pourront être accomplis que si la branche de l'énergie recherche l'appui des législateurs et des investisseurs", constate Ralf Schlaepfer, associé et responsable du secteur de compétence Energie chez PricewaterhouseCoopers Suisse. Ralf Schlaepfer est convaincu que la branche de l'approvisionnement en énergie offrira à l'avenir un visage entièrement différent de ce qu'il est aujourd'hui. "Les producteurs et les distributeurs régionaux seront moins nombreux mais de bien plus grande taille. Les activités Upstream et Downstream se resserreront. Les infrastructures passeront de plus en plus entre les mains de fonds d'investissements privés". Du côté des clients, les entreprises d'approvisionnement en énergie devront, selon les prévisions de Ralf Schlaepfer, vraisemblablement s'adapter à une participation plus marquée des clients finaux.

    Autres éléments marquants de l'enquête PwC

    - Les activités de la branche dans le secteur des fusions-acquisitions ont atteint un niveau record tant en ce qui concerne la valeur globale de toutes les transactions que la taille des transactions individuelles. La valeur de toutes les transactions s'est hissée en 2005 à 196 milliards de dollars US alors qu'elle était de 123 milliards un an auparavant.

    - D'ici cinq ans, le charbon occupera, avec le gaz, la part du lion pour satisfaire la demande croissante.

    - L'énergie atomique est confrontée à un changement. La moitié des personnes interrogées en Amérique du Nord, Amérique Centrale et Amérique du Sud de même qu'en Europe et 44 % de tous les participants à l'étude s'attendent à ce que les capacités d'énergie nucléaire soient augmentées dans leur région pour lutter contre le réchauffement de l'atmosphère.

    - Les innovations technologiques doivent aider les entreprises à améliorer leur degré d'efficacité et à réaliser, d'une part, l'équilibre entre les défis futurs suscités par la demande croissante et, d'autre part, à surmonter les problèmes liés à l'environnement.

    L'étude "The Big Leap: Utilities Global Survey" peut être obtenue gratuitement sous forme de fichier pdf auprès de Claudia Sauter-Steiger.

ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Dr. Ralf Schlaepfer
Associé Conseil économique, responsable Energie
E-Mail: ralf.schlaepfer@ch.pwc.com

Claudia Sauter-Steiger
Public Relations
E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: