PwC

PwC: Les IFRS influencent les décisions en matière d'investissement - Les gestionnaires de fortune félicitent les entreprises qui ont introduit les IFRS

Étude "IFRS - The European investors' view"

    Zurich (ots) - 79 % des gestionnaires de fortune d'Europe jugent le passage aux IFRS décisif. 52 % d'entre eux ont été directement influencés par les informations IFRS au moment de prendre des décisions en matière d'investissement. Pour 21 %, les informations IFRS jouent un rôle dans les réflexions en matière d'investissement et ont contribué à une décision d'achat. Pour autres 17 %, les informations IFRS ont été à l'origine d'une décision de renonciation à un investissement. Les IFRS avaient aussi le même poids pour les décisions liées à des investissements existants. 22 % des gestionnaires de fortune ont été incités de ce fait à vendre les actions d'une entreprise. Pour 11 % d'entre eux, les informations IFRS ont constitué un facteur contre la vente des actions. Tels sont les résultats de l'étude "IFRS - The European investors' view" de PricewaterhouseCoopers et Ipsos MORI.

    Les trois-quarts des gestionnaires de fortune sont d'avis que les IFRS aident à présenter les risques financiers contractés par les entreprises. Pour 66 % d'entre eux, les IFRS donnent une image claire des risques opérationnels dans les entreprises. 73 % estiment que les IFRS auraient au moins eu une légère influence sur la perception de la valeur des entreprises. Pour 27 %, les IFRS ont eu une influence "considérable" ou une influence "non négligeable". David Mason, associé Audit chez PricewaterhouseCoopers, commente ainsi: "En Suisse, 144 des entreprises cotées à la SWX appliquent maintenant les IFRS. Nous étions très curieux de savoir quelle serait l'incidence des IFRS sur le marché. En Europe, on estime que les IFRS entraînent une présentation plus claire de la situation des entreprises et donc des décisions d'évaluation dûment fondées des investisseurs. Les entreprises qui sont passées aux IFRS ont investi ces dernières années des sommes considérables dans le processus de conversion. Ces investissements sont maintenant payants, ainsi que le montre notre étude."

    Les IFRS apportent la transparence

    Selon l'étude, la majorité des gestionnaires de fortune ont compris les répercussions des IFRS:

    73 % ont admis que leurs connaissances des nouvelles normes étaient très bonnes ou assez bonnes. 76 % se sont en outre sentis très sûrs ou assez sûrs dans leurs connaissances sur la façon de savoir comment les IFRS se répercutaient sur les firmes dans lesquelles ils investissent. Seuls 12 % se sont cependant sentis très sûrs. Indépendamment de leur niveau de connaissances, les gestionnaires de fortune apprécient manifestement les efforts accomplis par les entreprises pour présenter leurs données financières en format IFRS. 81 % jugent le travail de l'équipe de management bon. 79 % considèrent les informations des rapports financiers préparées selon les IFRS comme judicieuses. Guido Andermatt, associé Audit chez PricewaterhouseCoopers: "Les entreprises ont durement travaillé à la conversion aux IFRS et peuvent se réjouir des commentaires positifs des gestionnaires de fortune. Des signes clairs montrent que les investisseurs voient dans les IFRS une avancée en direction d'une plus grande clarté et d'une meilleure comparabilité des rapports de gestion."

    L'étude "IFRS - The European investors' view" peut être obtenue gratuitement sous forme de fichier pdf auprès de Claudia Steiger.

ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers
Internet: www.presseportal.ch

Contact:
David Mason
PricewaterhouseCoopers
Associé Audit
Associé Audit
E-mail: david.mason@ch.pwc.com

Guido Andermatt
PricewaterhouseCoopers
Associé Audit
E-mail: guido.andermatt@ch.pwc.com

Claudia Steiger
PricewaterhouseCoopers
Public Relations
E-mail: claudia.steiger@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: