PwC

Etude PwC "Der erstaunliche Wandel der grössten Schweizer Unternehmen (Le revirement étonnant des grandes entreprises suisses)": Les entreprises suisses sont des caméléons

    Zurich (ots) - 33 des plus grandes entreprises de Suisse en termes de capitalisation (Top 100) ont de nouveau pu affirmer leur position sans opérer de changement stratégique significatif au cours des dix dernières années, en dépit d'un environnement économique toujours fluctuant. Quelques entreprises qui n'avaient pas adapté leur stratégie rapidement ou de manière suffisamment vigoureuse ont toutefois été contraintes de faire acte de candidature pour une reprise ou ont été évincées de la liste des Top 100 par des entreprises autrefois plus petites mais qui ont connu une forte croissance. Tels sont les résultats de l'étude "Der erstaunliche Wandel der grössten Schweizer Unternehmen (Le revirement étonnant des grandes entreprises suisses)" de PricewaterhouseCoopers, disponible en allemand uniquement.

    Seules 33 entreprises se maintiennent depuis dix ans de manière inchangée parmi la liste des Top 100 de Suisse. Les 67 qui en sont sorties n'ont, pour la plupart, pas disparu mais elles continuent d'exister sous une forme radicalement différente.

    Dans 29 cas, les fusions, acquisitions et désinvestissements ont entraîné une modification de la liste des Top 100. Les raisons présidant à ces transactions sont aussi diverses que le recours à un partenaire plus fort, la contrainte d'une taille critique ou les attentes de croissance des investisseurs. Markus Koch, associé et responsable des Business Recovery Services de PricewaterhouseCoopers complète ainsi: "L'étude montre incontestablement que toute entreprise doit s'occuper proactivement du thème de la restructuration si elle entend demeurer en tête face à un environnement du marché en constante mutation. Il s'agit aussi de revoir en permanence les secteurs d'activité et de procéder à temps à des désinvestissements pour dégager des fonds en vue de nouvelles opportunités génératrices de croissance."

      Going Private, une ébauche de solution

    22 entreprises ont opéré un changement significatif de stratégie au cours de la dernière décennie. Un changement de stratégie a été qualifié de significatif par PwC lorsque le recentrage de l'entreprise ou la sortie d'une branche globale est facile à déceler. Des recentrages ont eu lieu, la plupart du temps, pour des considérations de portefeuille, comme le démarrage d'un nouveau secteur d'activité clairement défini.

    Neuf entreprises ont décidé de mettre fin au négoce de leurs titres en Bourse. Dans trois cas, des filiales de groupes étrangers en Suisse ont été décotées. Six entreprises ont opté pour un Going Private. L'origine d'une telle façon de procéder vient de ce que, dans l'optique de l'entreprise, les coûts d'une cotation en Bourse, comme par exemple la densité croissante de la réglementation ou de faibles volumes de négoce, dépassent le profit qui en est retiré.

    Éviction de la liste des Top 100

    Pendant le boom high tech, quelques entreprises bien établies ont été évincées de la liste par des start-ups avec des évaluations moins réalistes. Bien que la plupart des entreprises bien établies aient réussi à réintégrer le Top 100 après l'éclatement de la bulle de la nouvelle économie, cinq ont finalement été rayées de la liste. Les causes en sont généralement une croissance du chiffre d'affaires et des bénéfices inférieure à la moyenne ou un recul de l'activité par suite du recentrage sur le métier de base ou d'une restructuration. Entre 1995 et 2005, seules deux entreprises, Swissair et Biber Papier, ont été rayées du cercle des Top 100 pour cause d'insolvabilité.

L'étude "Der erstaunliche Wandel der grössten Schweizer Unternehmen (Le revirement étonnant des grandes entreprises suisses)" peut être obtenue sous forme de fichier pdf auprès de Claudia Steiger.

ots Originaltext: PwC - PricewaterhouseCoopers
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Markus Koch
PricewaterhouseCoopers
Associé, Conseil économique
E-mail: markus.koch@ch.pwc.com

Claudia Steiger
PricewaterhouseCoopers
Public Relations
E-mail: claudia.steiger@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: