PwC

PWC: Étude "Food Insights": Boom du secteur alimentaire dans les pays d'Asie et du Pacifique

Les pays d'Asie et du Pacifique deviendront ces prochaines années le point central des fusions et reprises au sein du secteur alimentaire. Grâce à une amélioration des structures de gestion, les entreprises asiatiques se sont positionnées de manière avantageuse et profitent maintenant de l'intérêt que leur portent les multinationales alimentaires et les investisseurs en Private-Equity. Bon nombre d'entreprises asiatiques s'intéressent en outre activement à la recherche de variantes de croissance en Europe et aux États-Unis. Les différents marchés d'Asie se trouvent dans des phases de développement très diverses et offrent des possibilités variées. Alors que la Chine restera vraisemblablement le principal marché d'investissement pour les firmes alimentaires globales investissant dans l'espace Asie-Pacifique, l'Inde offre, elle aussi, un potentiel énorme. Les pays en développement que sont le Vietnam et l'Indonésie attirent également l'attention ainsi que les investissements d'intéressés étrangers. Tels sont les résultats de l'étude "Food Insights" de PricewaterhouseCoopers. Zurich (ots) - Le marché des fabricants de produits alimentaires est toujours fragmenté en Europe et la pression sur les fournisseurs s'accroît. Parmi les exemples de transactions récentes, on trouve l'offre de plus de ¤ 706 millions de Bakkövor pour les 80 % restants de Geest, l'acquisition pour ¤ 1,1 milliard de la division alimentaire de Chr. Hansen par PAI Partners Ltd, la reprise de Marlow Foods Limited par Premier Foods plc pour ¤ 255 millions et l'acquisition de HP Food par H.J. Heinz Company pour environ ¤ 700 millions. La Grande-Bretagne: leader des M&A dans le secteur alimentaire En 2004, la Grande-Bretagne a vu se dérouler 56 transactions dans le secteur de l'alimentation (2003: 69 transactions) pour un volume moyen de ¤ 98 millions (2003: ¤ 24 millions) par transaction. Les fusions et reprises en Espagne n'ont pas cessé d'augmenter et la presqu'île ibérique se place maintenant en seconde position en termes de volume de M&A. Le marché italien des M&A bénéficie d'un regain d'attrait et de confiance après l'administration d'office de Parmalat et de Cirio-Del Monte. La branche alimentaire demeure toujours très prisée des investisseurs. Heinz Hartmann, associé, Conseil économique chez PricewaterhouseCoopers Suisse, s'exprime ainsi: "Avec le durcissement de la concurrence mondiale et l'internationalisation croissante des détaillants, les entreprises alimentaires entendent sans aucun doute renforcer leurs positions en continuant à consolider leurs marchés-clés. Il est réjouissant de constater que le volume des transactions augmente en flèche et qu'aussi bien les acheteurs industriels que les entreprises de Private Equity sont actifs sur ce marché. Il sera intéressant d'observer le développement de la branche alimentaire en Asie, étant donné que ce sont surtout de grands détaillants qui demandent davantage de produits non alimentaires de producteurs étrangers." L'étude "Food Insights" peut être commandée sous forme de fichier pdf auprès de Claudia Steiger. ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Heinz Hartmann PricewaterhouseCoopers Associé, Conseil économique E-mail: heinz.hartmann@ch.pwc.com Dr. Martin Frey PricewaterhouseCoopers Director, Conseil économiquePublic Relations E-mail: martin.frey@ch.pwc.com Claudia Steiger PricewaterhouseCoopers Public Relations E-mail: claudia.steiger@ch.pwc.com

Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: