PwC

Étude "PwC IPO Watch Europe 2005, Q2": Les bourses européennes ont davantage la cote que les places financières états-uniennes

La tendance à la hausse dans les Bourses européennes se poursuit au deuxième trimestre 2005. Entre avril et juin 2005, 169 entreprises au total se sont lancées à l'assaut d'une Bourse, soit 74 de plus par rapport à la période de référence de 2004 et 71 de plus qu'au premier trimestre 2005. En Suisse, trois entrées en bourse (Advanced Digital Broadcast Holdings SA, Arpida Ltd. und Mobimo Holding AG) ont eu lieu. Tels sont les résultats de la toute dernière édition de "PwC IPO Watch Europe 2005, Q2", dans laquelle PricewaterhouseCoopers (PwC) analyse chaque trimestre les nouvelles émissions dans les 17 grandes Bourses et segments du marché d'Europe.

    Zurich (ots) - Les activités renforcées sur les Bourses européennes ont poussé la valeur de l'ensemble des nouvelles cotations à ¤ 10,78 milliards (contre 8,73 milliards en 2004). Ce chiffre est nettement supérieur à celui des nouvelles cotations enregistrées entre janvier et mars 2005 (¤ 6,1 milliards). La Bourse de Londres s'est montrée de nouveau la plus forte au deuxième trimestre 200, avec 94 IPO enregistrées sur l'Alternative Investment Market (AIM) et 13 sur le marché principal (Lapp Plats s'est enregistré à la fois sur l'AIM et auprès de la Bourse irlandaise). La Bourse de Londres a, au total, accueilli 63% de toutes les premières cotations européennes pour atteindre le chiffre de ¤ 5,2 milliards (contre 2,46 milliards en 2004). L'AIM, qui fête ses dix ans d'existence, peut également se réjouir d'un bon second trimestre, avec 88% de l'ensemble des premières cotations enregistrées à la Bourse de Londres. Euronext occupe la seconde place des Bourses européennes, avec 17 premières cotations et un volume d'émission de ¤ 1,52 milliards. Ce succès est dû en partie à la naissance, le 14 avril 2005, du segment boursier Alternext. Comme l'AIM britannique, Alternext est un marché boursier réglementé pour les entreprises de tailles plus modestes. Depuis l'ouverture du nouveau segment de marché, dix IPO ont déjà été lancées.

    De nombreuses entrées en bourse à l'Oslo Bors

    Avec un volume d'émission de ¤ 1,10 milliard (quatre entrées en bourse), la Borsa Italiana se place en troisième position derrière Londres et Euronext, suivie de la Bourse de Vienne, qui affiche un volume de ¤ 977 millions et deux premières cotations. La Bourse autrichienne dépasse ainsi la Bourse allemande qui, avec ¤ 651 millions, occupe la cinquième place du classement des bourses européennes. La Bourse de Varsovie a enregistré neuf IPO, comme au premier trimestre 2005, toutefois, le volume d'émission est passé de ¤ 222 millions à 522 millions. Avec ses 14 entrées en bourse, l'Oslo Bors s'affiche comme la seconde plus active place boursière au deuxième trimestre 2005, avec un volume d'émission de ¤ 333 millions. Luxembourg arrive à la septième place, avec un volume de ¤ 270 millions. En Suisse, trois IPO ont eu lieu, avec un volume d'émission de ¤ 202 millions. Comme au trimestre précédent, les Bourses d'Athènes et de Madrid n'ont enregistré aucune activité IPO au second trimestre 2005.

    Industrie minière, pétrole, gaz, informatique (services et logiciels): secteurs phare

    Si l'on procède à l'analyse par branche, on constate que la plupart des IPO a de nouveau eu lieu dans le secteur minier (22) et dans l'industrie du pétrole et du gaz (18). Les entreprises proposant des services de logiciels et d'ordinateurs ont triplé le nombre des entrées en bourse (15 au second trimestre 2005, contre 5 au premier). La branche médias et divertissements a conforté sa présence sur les marchés boursiers, avec onze entreprises listées. Un an auparavant, seules quatre entreprises avaient franchi le pas.

    Les Bourses européennes continuent d'attirer les entreprises étrangères

    L'attrait des Bourses européennes ne se dément pas. Au second trimestre 2005, 36 nouvelles cotations émanaient d'entreprises non européennes, 27 d'entre elles étaient enregistrées à Londres. Le marché principal de la Bourse de Londres a accueilli cinq nouvelles entrées (Srei Infrastructure Finance, Inde, l'entreprise états-unienne News Corp, Mapeley Limited Incorporated des Iles Caïman), la Pyaterochka Holdings NV russe enregistrée aux Pays-Bas comme société anonyme et la Evraz Group SA (l'un des plus grands producteurs d'acier de Russie), enregistrée au Luxembourg. Philipp Hofstetter, associé Audit chez PricewaterhouseCoopers Suisse déclare: „Nous avons vécu de nouveau un bon trimestre pour les IPO non européennes aux Bourses européennes. 36 entreprises ont enregistré un chiffre de ¤ 1,7 milliard lors de leur première journée en bourse, parmi lesquelles trois entreprises russes représentant un premier volume d'émission commun de ¤ 0,6 milliard. A l'opposé, les Bourses américaines n'ont enregistré que quatre nouvelles entrées internationales et une baisse du volume global d'émission au dessous de la valeur de l'année précédente. Pour la première fois depuis des années, les Bourses états-uniennes sont passées, avec un volume de ¤ 5,3 milliards, derrière les places boursières européennes."

    Bourses américaines - baisse du nombre des IPO et du volume d'émission

    Au second trimestre 2005, les Bourses américaines ont enregistré un recul sensible de leurs activités IPO, ainsi que de leur volume d'émission à ¤ 5,26 milliards (contre 9,59 milliards en 2004). Avec de tels résultats, les bourses états-uniennes n'ont même pas atteint la moitié du volume IPO européen. Le Nasdaq a subi lui aussi une baisse du volume moyen d'émission de ¤ 105 millions au second trimestre 2004 à ¤ 77 millions au second trimestre 2005, et un recul du nombre d'entrée en bourse de 41 à 31. Pendant la même période la NYSE a accusé un recul du volume moyen d'IPO de ¤ 376 millions à ¤ 217 millions. Le seul IPO présentant un volume d'émission supérieur à ¤ 500 millions est dû à la NYSE elle-même. La banque d'investissement Lazard a en effet, affiché un chiffre de ¤ 673 millions pour son début en bourse. Quatre IPO internationaux ont eu lieu au second trimestre, répartis entre la Chine, l'Italie, les Bermudes et les Iles Marshall.

ots Originaltext: PwC
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact: Philipp Hofstetter Claudia Steiger Associé Audit Public
Relations E-Mail: philipp.hofstetter@ch.pwc.com E-Mail:
claudia.steiger@ch.pwc.com



Plus de communiques: PwC

Ces informations peuvent également vous intéresser: