Lundbeck (Schweiz) AG

«Le tournant» - Magazine pour le patient: Une dépression arrive rarement seule

Glattbrugg (ots) - Qu'est-ce qui arrive en premier: la dépression, le trouble anxieux ou l'affection médicale? Cette difficile question est traitée dans la dernière édition du magazine «Le tournant». Deuxième dossier de l'édition actuelle, le burnout n'est pas sans lien avec la crise économique que nous connaissons aujourd'hui: le stress sur le lieu de travail, les mesures de rationalisation, les fusions d'entreprises, la menace de chômage, l'absence de reconnaissance peuvent déclencher un processus qui, au terme de différentes étapes, culminera dans la dépression et la détresse. Comment les employeurs peuvent-ils protéger leurs collaborateurs, comment ces derniers peuvent-ils prévenir le burnout? De manière générale, les personnes dépressives vivent moins longtemps que celles qui sont en bonne santé - non pas du fait de la dépression, mais parce qu'elles présentent un risque accru de contracter des maladies physiques secondaires - affections cardiovasculaires, tumeurs, accidents vasculaires cérébraux, diabète, syndrome métabolique et démence. Des études réalisées aux Etats-Unis* ont montré que les personnes atteintes de dépression pesaient sur les dépenses de santé bien au-delà du simple traitement de cette affection. «Le tournant» a interviewé un spécialiste, Prof. Hans-Ulrich Fisch, à ce sujet pour savoir quel mode de vie était conseillé pour éviter les éventuelles maladies secondaires de la dépression. Peut-on agir contre le burnout? Quelles mesures les entreprises prennent-elles pour protéger leurs collaborateurs d'un burnout? «Le burnout est toujours une question d'équilibre entre le stress et les ressources», déclare Dr Dieter Kissling, médecin du travail de l'ifa (Institut de médecine du travail). Nombreuses sont les entreprises qui comprennent que la performance de leur personnel est menacée par le stress, et qui misent en conséquence sur une gestion de la santé en entreprise. Selon l'expérience du psychiatre, Dr Joachim Leupold, ce sont les personnes travaillant dans le secteur des services - enseignants, personnel soignant, managers - qui présentent le plus grand risque. «Le burnout peut toucher chacun de nous», affirme ce spécialiste. Néanmoins, nous pouvons tous gérer notre vie de manière à toujours recharger nos batteries. Une chose est sûre: un mode de vie uniquement axé sur le travail et la performance accroît le risque de burnout. L'intégralité des articles figure dans la dernière édition du magazine. Edité par Lundbeck (Suisse) SA, «Le tournant» paraît deux fois par an. Ce magazine met des informations d'actualité sur la dépression et les troubles anxieux, clairement présentées, à la disposition des personnes concernées et de leurs proches. Il est à la libre disposition du public dans les cabinets médicaux ou sous www.depression.ch. Les lecteurs peuvent également s'y abonner sur ce site. Lundbeck (Suisse) SA, filiale du groupe pharmaceutique danois du même nom, existe depuis 1948. Lundbeck est un grand laboratoire pharmaceutique mondial orienté sur la recherche, le développement et la commercialisation de médicaments dans le domaine de la psychiatrie et de la neurologie. Les principales indications sont le traitement de la dépression, des troubles anxieux et des psychoses, notamment de la schizophrénie, de la maladie de Parkinson et de la démence. www.lundbeck.ch / www.depression.ch Matériel photographique:La page de couverture du magazine «Le tournant» 7 peut être téléchargée sous: www.depression.ch/fr/presse * Wayne Katon, Paul Ciechanowski, 2002, Elsevier Science ots Originaltext: Lundbeck (Suisse) SA Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Lundbeck (Suisse) SA Cherstrasse 4 8152 Glattbrugg Tél.: +41/44/874'34'34

Ces informations peuvent également vous intéresser: