auto-i-dat ag

Auto-i enregistre une stagnation des importations parallèles sur le marché suisse des véhicules neufs
Plus grand scepticisme lors d'achats de voitures importées directement

Zurich (ots) - Du 1er janvier 2013 au 28 février 2014, un acheteur d'automobiles neuves sur treize a opté pour une importation parallèle. Des remises substantielles, annoncées sur des annonces grand format, et des promesses ronflantes induisent en outre à penser que les importations directes de voitures neuves ont le vent en poupe en Suisse.

«Rien de plus faux», dément le statisticien d'auto-i-DAT René Mitteregger. «Les dernières études indiquent même une stagnation, bien que le volume reste élevé. Depuis que nous assurons un suivi des importations directes, la barre des 10% n'a jamais été franchie. Même en 2012, lorsque les nouvelles dispositions légales ont donné un fort élan aux immatriculations de voitures importées directement, les importations parallèles ne représentaient que 9,38% des immatriculations de voitures de tourisme neuves.»

Ainsi, la proportion de voitures neuves immatriculées en Suisse était de 1 sur 11 en 2012, de 1 sur 14 en 2011, de 1 sur 26 en 2010 et de 1 sur 39 en 2009, selon des études d'auto-i.

Au classement 2013 des marques de voitures importées en parallèle (véhicules avec plaques), c'est Fiat qui vient en tête (2252), suivie de Suzuki (1650), VW (1475), Audi (1202), Hyundai (1085), Skoda (716), Toyota (709), Seat (613), Nissan (561) et Kia (376). Quant au classement 2013 des importations directes (véhicules avec X au lieu des plaques), il est remporté par Hyundai (983), devant VW (786), Audi (416), Skoda (212), Kia (206), Toyota (174), Seat (164), BMW (109), Land Rover (98) et Mercedes-Benz (85).

Le statisticien d'auto-i, René Mitteregger, signale que les grandes remises ne disent souvent que la moitié de la vérité, car il n'est pas rare que les importations directes soient comparées à des véhicules suisses mieux équipés, qui ont par exemple une climatisation automatique plutôt que manuelle, des aides au stationnement à l'avant et à l'arrière, des phares au xénon, un chauffage plus puissant et un nombre sans fin de fonctions électriques. Il ne faut en outre pas oublier que, si la garantie d'usine est aussi obligatoire pour les véhicules importés directement, les gestes commerciaux sont en revanche souvent limités au strict minimum.

Contact:

René Mitteregger, auto-i-dat ag
Widmerstrasse 73h
8038 Zurich
Téléphone 044 497 40 40
www.auto-i-dat.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: