Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft SSO

Se brosser les dents sans contact avec les brins

Se brosser les dents sans contact avec les brins
Se brosser les dents sans contact avec les brins. Fotolia. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/pm/100007849 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft SSO"

Berne (ots) - Les brosses à dents soniques sont aujourd'hui fréquemment utilisées pour se brosser les dents. En effet, une réduction du biofilm paraît possible sans contact mécanique direct avec les brins grâce à des effets hydrodynamiques. Tous les modèles ne nettoient pas aussi bien et c'est ce qu'a révélé une étude de l'Université de Bâle cofinancée par le fonds de recherche de la SSO*.

Les bactéries présentes dans la bouche forment un biofilm à la surface de nos dents. Ce film doit être régulièrement enlevé pour éviter tout dommage à la dentition et aux gencives. L'emploi de brosses à dents soniques doit permettre de réduire le biofilm même dans des endroits difficilement accessibles tels que les espaces interdentaires et les dents latérales. Mais tous les modèles n'ont pas la même efficacité ainsi que l'a mis en évidence une étude in-vitro de l'Université de Bâle : les tests ont montré que la réduction du biofilm variait de 9 % à 80 % !

Les tests étaient conçus comme suit : un biofilm a été constitué dans un environnement in-vitro artificiel et contrôlé sur des plaquettes en titane préalablement trempées dans un mélange de sérum et de salive. Le biofilm se composait de trois souches bactériennes différentes. Un appareillage spécialement conçu a ensuite permis de mesurer l'efficacité sur le biofilm de quatre brosses à dents soniques disponibles dans le commerce. La distance entre les touffes de brins des brosses à dents soniques et la surface du biofilm allait de 0, 2, à 4 millimètres et la durée d'exposition de 2, 4 à 6 secondes. Le biofilm subsistant a ensuite été quantifié par microscopie de fluorescence à l'aide d'un logiciel spécialement conçu.

L'efficacité des brosses à dents soniques soumises à ces tests a été très différenciée. Alors que deux modèles haut de gamme ont significativement réduit le biofilm, deux autres modèles aux prix moins élevé n'ont eu que peu d'effets. Les différences entre les durées d'exposition et les distances n'ont guère affecté la réduction du biofilm.

Cette étude de l'Université de Bâle a été cofinancée par le Fonds de recherche de la SSO. Elle confirme diverses études internationales et montre que les brosses à dents soniques peuvent réduire le biofilm sans contact direct avec les brins, mais que leur effet nettoyant varie considérablement d'un modèle à l'autre.

Le Fonds de recherche de la SSO est alimenté par les cotisations des médecins-dentistes membres de la SSO. Il soutient et encourage la recherche en médecine dentaire, tout spécialement dans les domaines de la prévention et de la pratique.

* Schmidt JC, Astasov-Frauenhoffer M, Hauser-Gerspach I, Schmidt JP, Waltimo T, Weiger R, Walter C. Efficacy of various side-to-side toothbrushes for noncontact biofilm removal. Clin Oral Investig 2014; 18:793-800. Lien vers l'article: http://ots.ch/DF8nT

Contact:

Pour en savoir plus : 
Marco Tackenberg, Service de presse et d'information de la SSO -
Tél. 031 310 20 80


Ces informations peuvent également vous intéresser: