Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft SSO

Obturations dentaires: les résines synthétiques sont un matériau de choix

Berne (ots) - L'amalgame a largement fait son temps en qualité de matériau d'obturation des dents affectées par la carie. Aujourd'hui, on lui préfère les résines synthétiques (composites), qui sont introduites par couches successives dans la cavité préparée dans la dent. Et l'évolution reste en marche: la dernière livraison du «Swiss Dental Journal» présente une étude ayant testé de nouveaux composites, censés permettre un traitement encore plus efficace des dents postérieures (molaires et prémolaires).

Lorsqu'une dent est touchée par la carie, la zone atteinte doit être éliminée et la cavité ainsi créée doit ensuite être obturée à l'aide d'un matériau approprié. Il y a deux méthodes pour que cette obturation reste en place: ou la dent est préparée au moyen de la fraise de telle sorte que l'obturation ne puisse pas se détacher, ou l'on utilise un matériau qui adhère à la substance de la dent. On évitera ainsi de sacrifier de la substance dentaire saine.

Les matériaux les plus largement utilisés aujourd'hui sont les composites de la couleur de la dent, c'est-à-dire un mélange de différentes résines synthétiques et de micropscopiques fragments de quartz, verre ou céramique. Avant l'application, les composites sont plastiques (mous). Ils peuvent donc être introduits dans la cavité dentaire à l'aide d'instruments adéquats. Ils sont ensuite durcis par exposition à une lumière bleue très intense et alors acquièrent leurs caractéristiques, proches de celles de la dent naturelle. Les composites doivent adhérer à la substance dentaire afin que l'obturation ne se détache pas et de garantir aussi à la dent traitée une grande résistance.

La cavité fraisée dans la dent est remplie en appliquant un procédé multicouche, c'est-à-dire que la résine synthétique est appliquée en couches successives, durcies par photopolymérisation.

L'évolution est toujours en marche, ainsi que le démontre le numéro 1/14 du «Swiss Dental Journal»(1): il présente une nouvelle technique devant permettre une réalisation plus efficace des obturations composites dans les régions postérieures. La poursuite du développement des composites (procédé «Bulk-Fill») permet de réduire la durée du traitement, ce qui le rend mieux toléré par les patients. Ceci est rendu possible par des composites plus fluides ou mieux modelables, applicables en plus grande épaisseur et plus résistants, et par le recours à des lampes de durcissement plus performantes. Des études cliniques au long cours montreront si cette nouvelle technique répond aux exigences de qualité et durabilité. Les soignants doivent bien entendu acquérir les connaissances techniques correspondantes.

Ces développements de nouveaux matériaux et techniques exigent des professionnels une grande compétence et une aptitude à se perfectionner en permanence: les médecins-dentistes SSO suivent chaque année quatre-vingts heures de formation continue et se tiennent au courant des plus récents progrès de la médecine dentaire.

(1) Composites «Bulk-Fill» - Nouvelle technique d'emploi des composites dans les régions latérales - Swiss Dental Journal, vol. 124 1/14, pp. 29 - 37)

Lien: http://www.presseportal.de/go2/SSO_Archiv_FRA

Contact:

Marco Tackenberg
Service de presse et d'information de la SSO
Tél.: 031 310 20 80



Plus de communiques: Schweizerische Zahnärzte-Gesellschaft SSO

Ces informations peuvent également vous intéresser: