GastroSuisse

126e assemblée des délégués de GastroSuisse, les 16 et 17 mai 2017
Rencontre de l'hôtellerie-restauration suisse à Schaffhouse

Zurich/Schaffhouse (ots) - Le 16 mai, plus de 230 restaurateurs et hôteliers se sont rencontrés à Schaffhouse pour la 126e assemblée ordinaire des délégués de GastroSuisse. Dans le contexte actuel du tourisme, de la restauration et des achats, le lieu de la réunion, situé près de la frontière, ne pouvait être mieux choisi. La lutte pour de meilleures conditions cadre ainsi que des adaptations des statuts de la fédération étaient au centre de la plus grande réunion de l'association professionnelle nationale pour l'hôtellerie et la restauration.

Schaffhouse a préparé un accueil très digne à l'hôtellerie-restauration suisse. Le président du Grand Conseil, Thomas Hauser, la présidente du Conseil exécutif, Rosmarie Widmer Gysel et le syndic, Peter Neukomm ont rendu hommage aux délégués de GastroSuisse.

Rosmarie Widmer Gysel, présidente du Conseil exécutif et présidente du département des finances du canton de Schaffhouse, a souligné l'importance du dialogue, surtout à une époque où l'hôtellerie-restauration se voit confrontée à de multiples défis. Elle a cité les taux de change défavorables et le «tourisme de restauration» croissant qui en résulte, la pression sur les marges et les chiffres d'affaires ainsi que les impondérables de la politique suisse. A Schaffhouse aussi l'on ressent à quel point la situation économique pour de nombreuses d'entreprises de la restauration et de l'hôtellerie reste encore tendue, malgré une croissance démographique et une conjoncture supportables. Le développement est d'autant plus alarmant qu'une hôtellerie-restauration bien établie et dynamique est un facteur important pour l'économie.

«L'hôtellerie-restauration fait partie de l'échine de l'économie», a déclaré dans son discours le président de GastroSuisse, Casimir Platzer. Force est de constater que l'hôtellerie-restauration est la seule branche d'exportation à ne pas pouvoir externaliser ses prestations et à dépendre ainsi cruellement de la pression sur les prix. La lutte pour l'égalité des chances est une constante particulièrement d'actualité à l'heure de l'initiative «Stop à l'îlot de cherté - pour des prix équitables».

Il a appelé la branche à utiliser le progrès comme un moteur, à perfectionner localement les développements globaux, à utiliser la tradition comme une caractéristique particulière et à encourager la fidélité du client grâce à la convivialité. «C'est ainsi que nous continuerons d'écrire l'histoire à succès de la branche de l'hôtellerie-restauration suisse», conclut avec conviction Casimir Platzer.

A Schaffhouse, les délégués de GastroSuisse ont pris des décisions importantes. En approuvant les modifications des statuts, les délégués ont dit oui à une base solide, qui permet un développement ultérieur de la fédération orienté vers l'avenir. Les délégués GastroSuisse ont en outre adopté le rapport annuel 2016, approuvé les comptes annuels 2016 et fixé les cotisations membres pour 2018.

La 126e assemblée des délégués GastroSuisse 2018, qui a eu lieu sur le terrain du parc de loisirs KSS à Schaffhouse, s'est achevée par une soirée de gala. Le jour suivant, l'association cantonale hôte, GastroSchaffhouse a convié les participants à une promenade sur le Rhin.

L'hôtellerie-restauration suisse, avec ses quelque 29 000 établissements, est un moteur économique important et fait partie des plus grands employeurs du pays. GastroSuisse, organisée en 26 associations cantonales et quatre groupements sectoriels, en tant que fédération nationale pour l'hôtellerie-restauration, défend les intérêts de la branche depuis plus de 125 ans.

Interviews et renseignements:

Casimir Platzer, Président GastroSuisse
tél 044 377 53 53 ou communication@gastrosuisse.ch



Plus de communiques: GastroSuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: