GastroSuisse

Le refus des deux initiatives «En faveur du service public» et «Pour un revenu de base inconditionnel» est une bonne chose pour l'hôtellerie-restauration

Zürich (ots) - GastroSuisse salue le non à l'initiative populaire «Pour un revenu de base inconditionnel». Les quelque 29 000 entreprises de l'hôtellerie-restauration dépendent de chaque collaborateur. Casimir Platzer, président de GastroSuisse se montre soulagé: «L'initiative aurait pu susciter de mauvaises tentations et aurait compliqué la nécessaire valorisation du potentiel de la main d'oeuvre suisse.»

Tout comme l'initiative populaire du revenu de base, le projet «En faveur du service public» aurait provoqué un trou dans la caisse fédérale. Le tourisme de montagne traverse une crise profonde et dépend d'un réseau de transports publics bien développés, ce aussi dans les régions les plus reculées. «L'initiative aurait menacé l'approvisionnement dans les régions périphériques» souligne Remo Fehlmann, directeur de GastroSuisse.

GastroSuisse est la Fédération de l'Hôtellerie et de la Restauration en Suisse. L'organisation fondée en 1891 défend les intérêts de la branche depuis 125 ans. GastroSuisse est aujourd'hui la plus grande Fédération patronale de l'hôtellerie-restauration avec quelque 20 000 établissements membres (dont environ 2500 hôtels), organisés en 26 associations cantonales et quatre groupements sectoriels.

L'hôtellerie-restauration suisse avec ses quelque 29 000 établissements est un moteur économique important et fait partie des principaux employeurs du pays. En 2014, 209 920 personnes y étaient employées et 8476 apprentis étaient formés dans l'hôtellerie et la restauration.

Contact:

Remo Fehlmann, directeur GastroSuisse, téléphone 044 377 53 53, 
communication@gastrosuisse.ch


Plus de communiques: GastroSuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: