GastroSuisse

GastroSuisse: 125e assemblée ordinaire des délégués 2016 à Olten
Le Président de la Confédération remercie le secteur de l'hôtellerie-restauration et invite au dialogue

GastroSuisse: 125e assemblée ordinaire des délégués 2016 à Olten. Le Président de la Confédération Johann Schneider-Amman et le président de GastroSuisse Casimir Platzer. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100007695 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous ...

Zurich / Olten (ots) - L'assemblée des délégués 2016 de GastroSuisse, qui s'est tenue les 10 et 11 mai à Olten, s'est déroulée sous le signe du 125e anniversaire de la Fédération. Celui-ci a été célébré comme il se doit lors d'un magnifique gala à la Stadthalle d'Olten réunissant plus de 600 personnalités du secteur de l'hôtellerie-restauration ainsi que du monde politique et économique. Par sa présence, le Président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann, a témoigné son respect et sa reconnaissance à l'égard de l'hôtellerie-restauration.

«L'union fait la force»: c'est en ces termes que le président de GastroSuisse, Casimir Platzer, a rendu hommage aux fondateurs de la Fédération de la branche, lesquels - il y a 125 ans - ont posé les bases solides de cette vaste organisation comptant aujourd'hui quelque 20 000 établissements membres. «Nous devons à la sagacité des fondateurs de l'époque d'être aujourd'hui plus puissants que jamais et de pouvoir regarder l'avenir avec optimisme, malgré des conditions-cadres difficiles, et même si le monde change à une vitesse vertigineuse», a affirmé Casimir Platzer lors du gala d'anniversaire devant un public fourni. Voilà comment il a expliqué, de manière concise et claire, sa confiance en une époque où l'hôtellerie-restauration est constamment mise à l'épreuve: «Parce que nous vivons en Suisse.» Selon lui, c'est un privilège qui n'est pas apprécié à sa juste valeur. Il a invité les délégués et les convives à porter haut les valeurs de la Suisse.

Propos élogieux du Président de la Confédération

Honorant le secteur de sa présence, le Président de la Confédération et ministre de l'économie, Johann Schneider-Ammann, a transmis à GastroSuisse, pour son 125e anniversaire, toutes les félicitations du gouvernement fédéral et remercié la branche pour son engagement et son esprit d'entreprise. Dans son allocution, il a souligné l'importance primordiale de l'hôtellerie et de la restauration. «L'hôtellerie-restauration est un secteur capital, tant pour la société que pour l'économie», a-t-il déclaré. «Ici ma devise prend corps: tous unis pour l'emploi et la Suisse.» En ces temps difficiles, l'innovation est ce dont on a le plus besoin: «Nous avons besoin d'une hôtellerie-restauration innovante et tournée vers l'avenir.» De bonnes conditions-cadres sont tout aussi importantes, a souligné le Président de la Confédération tout en rappelant l'importante contribution de la Confédération en faveur du secteur touristique. Compte tenu de la situation difficile que traverse le tourisme, en particulier dans l'espace alpin, et en réponse à la demande du secteur en faveur d'un sommet pour le tourisme, le Président de la Confédération a proposé une «table ronde» afin d'unir toutes les forces et de sonder ensemble les possibilités réalistes de créer de bonnes conditions-cadres et réduire la bureaucratie. «Ma proposition, vous l'avez», a promis le Président de la Confédération.

Les intérêts de la branche

Après avoir adressé ses sincères remerciements pour cette offre et ces marques d'estime, Casimir Platzer a réaffirmé le souhait, au nom de la branche, d'une meilleure compréhension à l'égard des préoccupations du secteur. «Ce ne sont pas les pistes qui manquent pour soulager l'hôtellerie-restauration face au franc fort et à la densité des réglementations comme des entraves au commerce», a-t-il souligné.

Casimir Platzer a expliqué qu'en raison de la mondialisation, le tourisme est devenu le troisième secteur économique du pays. Toutefois, l'industrie du tourisme peut malheureusement de moins en moins profiter des avantages de la mondialisation. «L'hôtellerie-restauration dans les régions de montagne est à bout de souffle; les auberges qui furent jadis les pivots de la vie sociale luttent pour chaque client», a déclaré le président de GastroSuisse, lui-même hôtelier à Kandersteg, pour décrire la situation actuelle. Et d'ajouter que la situation était meilleure dans les vallées et dans les villes. «Là, l'hôtellerie-restauration se porte relativement bien.»

«Think global, act local»: telle est, selon lui, la clé du succès, sans oublier d'autres facteurs tels que la flexibilité, la créativité, la conscience des coûts et l'esprit d'entreprise.

Les innovations sont indispensables

Le directeur de GastroSuisse, Remo Fehlmann, a présenté le rapport annuel 2015 aux délégués, résumant l'exercice écoulé comme suit: «Les thèmes principaux étaient le franc fort et le tourisme gastronomique, le débat sur la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse ainsi que la tendance grandissante à la surréglementation et à l'isolement». « Le travail politique et la défense des intérêts de la Fédération ont été fortement sollicités. Les principaux objectifs consistaient en l'atténuation des effets du franc fort et en la lutte contre l'élargissement des réglementations.» De manière prospective, il a lancé un appel à l'ensemble du secteur: « Les innovations sont indispensables pour progresser. Le marché est un risque et notre hospitalité une chance.»

Décisions des délégués

A Olten, les délégués ont pris d'importantes décisions pour la politique de la Fédération. Ils ont notamment ratifié la nouvelle Convention collective nationale de travail, négociée par les délégations des partenaires sociaux de l'hôtellerie-restauration. La convention doit entrer en vigueur le 1er janvier 2017.

Une grande fête à l'occasion du jubilé

Plus de 600 invités ont fait la fête à Olten jusque tard dans la nuit. Ils ont savouré un dîner de gala avec de nombreuses attractions au programme: Massimo Rocchi, Meister Willer et le groupe Polo Hofer avec, pour «special guests», Florian Ast, Ritschi et Jaël. Le lendemain, le comité d'organisation du canton d'accueil GastroSolothurn a clôturé le jubilé par une rencontre conviviale au parc Bally de Schönenwerd.

GastroSuisse est la Fédération de l'Hôtellerie et de la Restauration en Suisse. L'organisation fondée en 1891 défend les intérêts de la branche depuis 125 ans. GastroSuisse est aujourd'hui la plus grande Fédération patronale de l'hôtellerie-restauration avec quelque 20 000 établissements membres (dont environ 2500 hôtels), organisés en 26 associations cantonales et quatre groupements sectoriels.

L'hôtellerie-restauration suisse avec ses quelque 29 000 établissements est un moteur économique important et fait partie des principaux employeurs du pays. En 2014, 209 920 personnes y étaient employées et 8476 apprentis étaient formés dans l'hôtellerie et la restauration.

Contact:

Casimir Platzer, président de GastroSuisse,
téléphone 044 377 53 53, communication@gastrosuisse.ch



Plus de communiques: GastroSuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: