GastroSuisse

GastroSuisse dit OUI au tunnel routier de réfection du Saint-Gothard
Votation populaire fédérale du 28 février 2016

Zurich (ots) - GastroSuisse a décidé de recommander le oui à la construction d'un tunnel d'assainissement au Gothard. La construction d'un second tube est la seule solution pour garantir la liaison avec le Tessin et contrer la menace d'isolement. La fédération pour l'hôtellerie et la restauration recommande de dire NON à l'initiative populaire fédérale «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires».

Une relation Nord-Sud constante et sûre est indispensable pour l'économie suisse et le tourisme. «Un deuxième tube du Gothard est la seule solution durable pour garantir une liaison sûre avec le Tessin», affirme Casimir Platzer, président de GastroSuisse et hôtelier de Kandersteg. Le commerce, notamment avec l'Italie, ne peut pas être menacé et doit être garanti durant l'assainissement du tunnel.

«Si le Tessin était coupé pendant 900 jours du reste de la Suisse, cela aurait des conséquences dévastatrices» Casimir Platzer en est convaincu. Or, sans deuxième tube, cela serait réellement le cas et le ferroutage proposé pendant la fermeture du tunnel ne suffirait pas aux besoins en matière de capacité.

La fermeture du tunnel aurait des conséquences graves pour le tourisme tessinois aujourd'hui déjà fortement grevé par la force du franc et l'âpre concurrence transfrontalière. «Le Tessin ne peut pas se permettre l'isolement!» déclare Massimo Suter, président de GastroTicino et propriétaire de restaurant à Morcote. Le fait est que le tourisme offre au Tessin 22 100 places de travail et génère environ 10% du PNB du Tessin, ce qui surpasse clairement la moyenne suisse. «L'hôtellerie tessinoise dépend des clients en provenance du versant nord des Alpes!». En octobre 2015, par exemple, 76% des nuitées tessinoises étaient générés par des clients de Suisse et d'Allemagne. 2,31 millions de nuitées par an (en 2014) démontrent l'importance capitale pour le tourisme tessinois d'une relation Nord-Sud qui fonctionne.

Non à l'initiative populaire fédérale «Non à la spéculation sur les denrées alimentaires»

GastroSuisse oppose son refus à l'initiative populaire fédérale contre la spéculation sur les denrées alimentaires. L'objectif exigeant de rendre moins chères les denrées alimentaires pour les pays en voie de développement ne peut pas être atteint au moyen de cette initiative populaire. Une restriction des affaires à terme en Suisse n'aurait pas d'effet au niveau global. En revanche, l'économie du secteur alimentaire suisse serait clairement affaiblie dans le cadre de la concurrence internationale. GastroSuisse est fondamentalement opposée aux règlementations et barrières commerciales inutiles et recommande par conséquent de rejeter cette initiative contre la spéculation sur les denrées alimentaires.

GastroSuisse est la fédération de l'hôtellerie et de la restauration en Suisse. Quelque 20 000 membres (près de 3 000 hôtels) organisés en 26 associations cantonales et quatre groupements sectoriels sont affiliés à la plus grande association patronale de l'hôtellerie-restauration.

Contact:

GastroSuisse, Remo Fehlmann, Directeur,
Téléphone 044 377 53 53, communication@gastrosuisse.ch



Plus de communiques: GastroSuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: