GastroSuisse

Le «Kurhaus Bergün» à Bergün/Bravuogn (GR) est l'«Hôtel historique de l'année 2012»

Bergün (ots) - L'ICOMOS, le Conseil international des monuments et des sites, en collaboration avec GastroSuisse, hotelleriesuisse et Suisse Tourisme, a nommé le «Kurhaus Bergün», de Bergün/Bravuogn (GR), «Hôtel historique de l'année 2012». Une mention spéciale a été décernée par le jury au restaurant «Zum Goldenen Schäfli» à Saint-Gall. Le prix spécial «Hôtel de montagne 2012» revient à l'Aescher-Wildkirchli» à Weissbad (AI).

Pour la seizième année consécutive, un jury composé de spécialistes des monuments historiques, de l'architecture, de la gastronomie et de l'hôtellerie a élu l'«hôtel historique de l'année». Parmi tous les établissements en lice pour le titre convoité, c'est le «Kurhaus Bergün» à Bergün/Bravuogn (GR), qui l'a emporté pour 2012. Le jury a attribué une mention spéciale au restaurant «Zum Goldenen Schäfli» situé en ville de Saint-Gall. Le prix «Hôtel de montagne 2012», remis pour la première fois cette année, vient récompenser l'hôtel Aescher-Wildkirchli à Weissbad (AI).

Kurhaus Bergün - Hôtel historique de l'année 2012

Le prix «Hôtel historique de l'année 2012» est décerné au Kurhaus Bergün, pour la restauration progressive et minutieuse de son architecture extérieure et de son agencement intérieur, qui témoigned'une volonté de préservation d'un patrimoine historique unique conservé malgré les années. En 1903, suite à l'ouverture du chemin de fer de l'Albula, l'architecte zurichois Jost Franz Huwyler-Boller commence à tracer les plans de l'hôtel Kurhaus Bergün. Trois ans plus tard, le grand hôtel ouvre ses portes et accueille ses premiers pensionnaires. La construction de thermes à Bergün avaitpour but d'attirer les curistes et les vacanciers en quête d'air pur. Mais malgré l'aménagement luxueux de l'hôtel, très moderne pour l'époque, le succès commercial n'est pas au rendez-vous. Dès lespremières années, la survie de l'établissement est menacée. En 1949, un incendie survenu dans le grenier provoque la fermeture de l'hôtel, mettant en péril son avenir. A partir de 1952, le Kurhaus est administré par la Société suisse des auberges de famille. Leschambres sont transformées en appartements de vacances bon marché, loués à la semaine. Dans les années qui suivent, le bâtiment ne subira pas de travaux d'entretien importants. Ce désintérêt s'avèrera une aubaine à l'heure de la restauration: le bâtiment original était dans une large mesure resté intact. En 2002, la vieille demeure, qui tombe en ruines, est fermée. D'ancienshabitués de l'hôtel fondent la Kurhaus Bergün AG, dans le but de la rénover. Depuis, le Kurhaus a fait l'objet d'une restauration progressive, intelligente, empreinte d'un respect exemplaire du patrimoine. Après la reconstitution de la plupart des pièces communes - à mentionner tout particulièrement la salle bleu clair, dite salle des roses - une dernière phase a été consacrée à la restauration des chambres des clients, dont certaines ont été équipées de salles d'eau modernes. En 2006, l'ajout des meublesoriginaux en rotin du Vietnam restitue à la maison une grande partie de son passé.

Mention spéciale et prix spéciale pour l'hôtel de montagne de l'année 2012

Le jury ICOMOS a aussi récompensé l'engagement d'un autre établissement par une «Mention spéciale». Le restaurant «Zum Goldenen Schäfli» à Saint-Gall a séduit le jury par la qualité de laconservation du bâtiment médiéval qui a trouvé, grâce au restaurant du premier étage, un usage tout à fait conforme à son architecture et à son caractère. Le prix spécial pour l'hôtel de montagne de l'année 2012 a été décerné pour la première fois cette année à l'hôtel de montagne Aescher-Wildkirchli à Weissbad (AI), pour la préservation et l'entretien de ce vestige du tourisme d'autrefois, situé dans un cadre exceptionnel, fruit de la rencontre spectaculaire de l'homme et de la nature.

But et patronage

Attribué depuis 1997, le prix «hôtel ou restaurant historique de l'année» vise à inciter les exploitants à sauvegarder les architectures et aspects d'origine de leurs établissements et à éveiller la conscience de la valeur du patrimoine auprès d'un large public. Ce prix est placé sous le patronage de la section Suisse de l'ICOMOS (International Council on Monuments and Sites - Conseil international des monuments et des sites), en collaboration avec GastroSuisse, hotelleriesuisse et Suisse Tourisme.

Les photos et le communiqué de presse sont disponibles sous:
http://www.icomos.ch/arbeitsgruppen/hotels-und-restaurants/auszeichnu
ngen-2012.html 
Fotos Kurhaus Bergün:
http://www.kurhausberguen.ch/index.php?media 

Contact:

Président du jury
Peter Omachen
Dr. Sc.techn., arch. dipl. ETH
Chargé de la conservation du patrimoine du canton d'Obwald
E-Mail: denkmalpflege@ow.ch
Tel.: +41/41/666'62'51

Secrétariat du jury:
Mathias Steinmann
c/o Kantonale Denkmalpflege Luzern
Libellenrain 15
6002 Lucerne
E-Mail: jury.hotels@icomos.ch
Tel.: +41/41/228'71'74
Internet: www.icomos.ch



Plus de communiques: GastroSuisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: