proTELL

Samedi 13 avril 2013: 35e assemblée générale de proTELL - «Un peuple sans arme est un peuple sans défense»

Samedi 13 avril 2013: 35e assemblée générale de proTELL - «Un peuple sans arme est un peuple sans défense»
Cest avec des paroles sans equivoque que le President Willy Pfund s´est eleve contre la conviction anti-democratique des ennemis des armes et de larmee qui continuent toujours dexiger, comme des moulins a prieres, de nouvelles restrictions du droit sur les armes, ceci malgre le rejet clair de l´initiative contre les armes du 13 fevrier 2011. ...

Olten/Greppen (ots) -

- NON à un nouveau durcissement du droit actuel sur les armes! 
- NON à l'«initiative contre l'obligation de servir»! 

C'est avec des paroles sans équivoque que le Président Willy Pfund s'est élevé contre la conviction anti-démocratique des ennemis des armes et de l'armée qui continuent toujours d'exiger, comme des moulins à prières, de nouvelles restrictions du droit sur les armes, ceci malgré le rejet clair de l'«initiative contre les armes» du 13 février 2011. proTELL demande aux autorités administratives et judiciaires une application correcte et conséquente du droit actuel sur les armes.

Le Président de proTELL a aussi attaqué sèchement les opposants à l'armée avec leur «initiative d'insécurité» visant à supprimer l'obligation générale de servir et en appela à se battre en rangs serrés «ensemble pour la sécurité».

Après le rejet clair de l'«initiative sur l'interdiction des armes» du GSsA le 13 février 2011, les ennemis de l'armée et des armes persévèrent et exigent de nouvelles restrictions du droit sur les armes avec leur compréhension égoïste et populiste de la démocratie. Ils se répètent avec leur équation mensongère «pas de possession privée d'armes = pas d'usage abusif d'armes». Malgré la décision claire du peuple en 2011, ils sont soutenus par la Conseillère fédérale Sommaruga dans des thèses aussi irréalistes. Ni l'idée de munir chaque arme de nano-chips ni l'exigence de Sommaruga d'enregistrer obligatoirement toutes les anciennes armes de l'armée (du fusil «Vetterli» au F ass 57) n'empêcheront un usage abusif d'armes et d'objet ou de moyens potentiellement dangereux. «L'usage abusif ne peut être empêché ou minimisé que par le respect des prescriptions en vigueur et par un usage correct et responsable.»

Le Président de proTELL a aussi attaqué sèchement l'«initiative d'insécurité» des ennemis de l'armée (GSsA=Groupe pour une Suisse sans armée) visant à supprimer l'obligation générale de servir: «L'initiative n'est rien d'autre qu'un loup dans une bergerie. Le peuple est trompé par une affirmation de prétendue sécurité qui ne nécessiterait plus un devoir de défense. L'acceptation de cette «initiative contre l'obligation de servir» aurait non seulement des effets drastiques sur notre système d'armée de milice citoyens/soldats mais également une nouvelle fois sur le droit d'acheter et de posséder des armes. Un peuple sans armes est un peuple sans défense! Qui interprète autrement l'initiative est soit orienté idéologiquement ou détourne simplement le regard.»

proTELL lutte en faveur d'une possession libérale d'armes, pour la chasse et le tir sportif, pour l'autodéfense utilisée de manière responsable, pour les collections d'armes qui représentent un bien culturel. C'est la raison pour laquelle toutes les personnes de notre pays qui possèdent des armes devraient adhérer à proTELL. La législation militaire n'offre aucune «protection du patrimoine culturel» pour la possession libérale d'armes par les tireurs, les chasseurs, les collectionneurs lorsqu'il s'agit d'objets destinés à la chasse et au sport.

Contact:

Hermann Suter-Lang, Vice-président 
Lohrihof 2
6404 Greppen
Tél.: +41/41/390´33´66
Mobile: +41/79/415´50´05
E-Mail: hermann.suter@bluewin.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: