proTELL

Débat sur les armes à Lausanne - Luc Recordon claque la porte

    Berne (ots) - Dans le cadre de la campagne en vue de l'initiative populaire "pour la protection face à la violence des armes", la société pour un droit libéral sur les armes proTELL a organisé, ce samedi à Lausanne un débat contradictoire. Au cours de ce débat, le conseiller vaudois aux Etats Luc Recordon, se sentant insulté, a quitté la salle avec fracas.

    Autre  défenseur de l'initiative, le conseiller national socialiste vaudois Eric Voruz est resté seul, face à une audience entièrement acquise aux opposants à l'initiative, Jean-Luc Addor, député UDC au Gand Conseil valaisan, Eric Stauffer, du Mouvement citoyen de Genève, et Dominique Baettig, conseiller national UDC jurassien. Le débat était modéré par le journaliste Serge Gumy, de 24 Heures.

    Dans le camp des initiants on a d'abord mis en avant l'équation "trop d'armes en circulation = risque pour la sécurité publique". De nombreux d'incidents récents montrent que des armes en circulation dans rues des villes suisses représentent un danger de plus en plus sérieux. Luc Recordon a mis en avant les problèmes de suicides et de "pétage de câble", selon son expression, des cas dans lesquels la proximité d'une arme peut aider au passage à l'acte (c'est d'ailleurs sur une réaction dans la salle sur ce dernier point que le sénateur vaudois a estimé qu'on lui manquait de respect et a quitté la salle).

    Chez les opposants, on a argumenté sur la défense - personnelle et nationale - et sur le fait que la plupart des incidents évoqués, comme la récente fusillade de Martigny, sont le fait de personnes qui n'ont de toutes façons pas le droit de posséder des armes, encore moins de les porter. Ajouter un niveau à l'arsenal d'interdictions ne changerait pas grand-chose pour des gens qui ont délibérément décidé de désobéir aux lois.

    A relever dans le public cette question d'une femme, qui demandait quand cesseraient les constantes attaques contre les valeurs suisses et contre l'armée, alors qu'on montre bien trop de tolérance pour des comportements extrêmes d'étrangers mal assimilés.

ots Originaltext: proTELL
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Pierre Gerber
Schmiedenweg 7
4528 Zuchwil
Tél.:    +41/32/685'43'07
Mobile: +41/79/611'24'34



Plus de communiques: proTELL

Ces informations peuvent également vous intéresser: