Comité de chercheurs "cellules souches"

Un signal positif pour la recherche en Suisse

    Zurich (ots) - Le comité de chercheurs "Oui à la recherche sur les cellules souches" qui regroupe plus de 60 chercheurs de toute la Suisse est très heureux que le peuple ait approuvé la loi relative à la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Nous y voyons un signe de la confiance de la population dans la recherche fondamentale et un signal positif pour la recherche en Suisse. Nous en sommes reconnaissants.

    Dans aucun autre pays, le peuple n'est amené à se prononcer sur la réglementation juridique de la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Les citoyens suisses se sont prononcés sur cette question difficile et complexe en faveur d'une réglementation claire et rigoureuse. Une fois de plus, ils ont refusé d'interdire la recherche et ont donné la préférence au principe qui a fait ses preuves "contrôler plutôt qu'interdire".

    Disposer d'un cadre juridique est important pour les chercheurs

    Les projets de recherche s'étalent souvent sur plusieurs années. C'est pourquoi la sécurité conférée par le droit est décisive. C'est ce qui explique que le groupe de chercheurs de Marisa Jaconi à l'Hôpital cantonal de Genève soit actuellement le seul en Suisse à conduire un projet de recherche sur les cellules souches embryonnaires. La loi relative à la recherche sur les cellules souches embryonnaires fixe un cadre juridique aux autres projets de recherche. Il sera désormais possible d'en lancer de nouveaux.

    Espoir de thérapies à venir

    La décision sortie des urnes est aussi synonyme d'espoir. Espoir que les patients puissent disposer un jour, grâce à la recherche sur les cellules souches embryonnaires, de thérapies pour traiter les maladies aujourd'hui encore incurables - telles Parkinson ou le diabète. Cependant, étant donné que la recherche sur les cellules souches embryonnaires n'est à ce stade que de la recherche fondamentale, il faudra peut-être des années pour obtenir des résultats applicables en médecine.

    De nombreux scientifiques de renom et représentants des hautes écoles se sont engagés dans le comité de chercheurs "Oui à la recherche sur les cellules souches". On trouve notamment parmi eux le prix Nobel Rolf Zinkernagel, la présidente du Fonds national suisse de la recherche, Heidi Diggelmann, l'éthicien Alex Mauron, le vice-directeur de l'Université de Bâle et l'ancien conseiller aux Etats Gian-Reto Plattner ainsi que la chercheuse genevoise sur les cellules souches Marisa Jaconi. Le recteur de l'EPFZ, Konrad Osterwalder, ainsi que le chef de l'EPFL, Patrick Aebischer, font également partie du comité. C'est aussi en leur nom que le comité remercie les citoyennes et les citoyens de leur soutien.

ots Originaltext: comité de chercheurs "Oui à la recherche sur les
                            cellules souches"
Internet: www.presseportal.ch/fr/

Contact:
Prof. Lukas Sommer
ETH Zürich
Tel. +41/(0)79/612'41'66

Prof. Sandro Rusconi
Université de Fribourg
Tel. +41/(0)79/375'68'76

Dr. Marisa Jaconi
Hôpitaux universitaires de Genève
Tel. +41/(0)76/580'41'17

Prof. Gian-Reto Plattner
Université de Bâle
Tel. +41/(0)79/288'64'43



Ces informations peuvent également vous intéresser: