Toyota Schweiz AG

La "Voiture de l'année 2005": le modèle de classe moyenne le plus propre du monde

La "Voiture de l'année 2005": le modèle de classe moyenne le plus propre du monde
La "Voiture de l''année 2005": le modèle de classe moyenne le plus propre du monde Texte complémentaire par ots. L''utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source: "obs/Toyota AG"
Voir image: www.presseportal.ch/fr/story.htx?nr=100482432 Safenwil (ots) - Alors que, dans les bureaux d'études des autres constructeurs, on réfléchissait encore à la faisabilité d'une automobile à propulsion hybride, une Toyota de ce type circulait déjà sur les routes à des milliers d'exemplaires. Moyen de locomotion individuel rêvé pour les déplacements quotidiens dans les grandes agglomérations, cette cinq places de classe moyenne respectueuse de l'environnement, était la première du monde construite en grande série à posséder une propulsion combinée à essence et électrique. C'était la Toyota Prius lancée en 1997 au Japon, puis, peu après, aux États-Unis et, il y a environ quatre ans en Europe. À la mi-novembre 2004, quelque 250 000 automobilistes de par le monde en avait acquis un exemplaire. Depuis cette année, son modèle de deuxième génération est livrable en Suisse au prix de base de CHF 37 900. La nouvelle Prius compte assurément parmi les voitures les plus évoluées de notre temps. Sa propulsion hybride, bien au point, est complétée par toute une série d'innovations techniques: - Son levier de vitesses rappelle celui d'une console de jeu électronique; il est bien placé et facile à manier. - Sa climatisation, qui est la première du monde à posséder un compresseur électrique, contribue à abaisser la consommation de carburant, tout en maintenant la température de l'habitacle à un niveau agréable, même quand le moteur à essence ne tourne pas. - Son navigateur à moniteur couleur de 7 pouces, DVD et écran tactile comporte les fonctions RDS et TMC (Radio Data System & Traffic Message Channel). Il permet d'établir rapidement les itinéraires en tenant compte de la circulation du moment et d'utiliser un certain nombre d'autres services. - Le système "Hybrid Synergy Drive" constitue un type de propulsion hybride révolutionnaire, qui fait de la nouvelle Prius une voiture de classe moyenne à tout point de vue équivalente à celles qui sont entraînées par un moteur à combustion (cf. "Plus de punch grâce au système "Hybrid Synergy Drive""). - Un bouton intégré au tableau de bord permet au conducteur de couper le moteur à essence; ainsi, la Prius roule sans produire aucun gaz d'échappement et pratiquement en silence. Ce dispositif est monté pour la première fois sur un véhicule hybride. La consommation et les émissions de polluants les plus réduites du monde La nouvelle Prius reprend bien entendu le mode de propulsion génial de sa devancière et toutes ses qualités de moyen de transport individuel respectueux de l'environnement. Mais elle en offre encore un peu plus, à tout point de vue. Elle est plus performante et plus nerveuse, plus spacieuse et plus confortable encore, mais aussi plus moderne et plus polyvalente. Sur trois plans seulement, elle est en recul par rapport au modèle précédent: la consommation, la résistance à l'air et les émissions de polluants. Elle consomme en moyenne à peine 4,3 litres aux 100 kilomètres, elle possède un Cx encore réduit, de 0,29 à 0,26, et elle n'émet que 104 g/km de CO2, tandis que sa production d'hydrocarbures et d'oxydes d'azote demeure inférieure aux limites imposées par la norme Euro 4 aux moteurs à essence et diesel par pas moins de 88,8% et 93% respectivement. Conclusion: tous rejets de gaz d'échappement confondus, la Prius reste la voiture la plus propre du monde parmi les modèles à essence. Qui plus est, alors qu'elle concurrence les petites diesels par ses émissions réduites de CO2, elle est de loin celle qui produit le moins de NOx et de HC dans le segment des voitures à essence. Quant aux émissions de particules, elles ne concernent de toute façon pas la Prius. Carrosserie plus avenante, habitacle plus accueillant La ligne de la nouvelle Prius, qui s'écarte de la forme classique des berlines qu'avait sa devancière, présente plutôt la silhouette d'un break polyvalent à poupe inclinée. Sa longueur supérieure de 135 mm, passée à 4450 mm, donne à cette cinq places une allure plus étirée. Associé à son empattement de 2700 mm, allongé de 150 mm, cela lui procure une habitabilité plus généreuse. Un aspect réjouissant: bien qu'elle ait grandi, la Prius n'a guère gagné de poids. Cela est dû à un emploi massif d'aluminium, par exemple pour la construction du capot, du hayon et des renforts de pare-chocs. L'agencement de l'habitacle est étudié dans les moindres détails. Le dossier fractionné de la banquette se rabat en proportions de 40:60, pour former une surface plane. Les sièges avant présentent une hauteur d'assise de 575 mm, ce qui facilite grandement l'accès et augmente la visibilité. La garniture intérieure en matériaux choisis rayonne une qualité perçue élevée, avec une touche de luxe en plus. Le tableau de bord ultramoderne, fort original, rappelle aux occupants qu'ils se trouvent dans une voiture exceptionnelle, bien de notre temps. Nouveauté mondiale: un ensemble d'équipements de sécurité électroniques Toyota a exploité les possibilités de la nouvelle électronique pour optimiser la sécurité active et passive de la Prius. Elle est ainsi la première voiture du monde dotée d'un système de sécurité entièrement électronique incluant une direction à assistance électrique et le premier freinage tout électronique ("by wire") du monde. ABS, EBD et une nouvelle version de stabilisateur de trajectoire dénommé VSC+ sont dotés de commandes entièrement électroniques, parfaitement coordonnées par une unité centrale. Ainsi, VSC+ et assistance de direction fonctionnent de conserve aussitôt qu'une situation imprévue se présente. Il en résulte un temps de réaction nettement raccourci, ce qui, dans un moment crucial, peut suffire à éviter un accident. Un modèle "vert", de la production à l'élimination Le respect de l'environnement, chez Toyota, s'applique au cycle complet de la production, allant bien au-delà de la simple construction des véhicules. Du choix des matériaux et des méthodes de fabrication, à l'utilisation, à l'entretien et au recyclage de la Prius, les émissions de CO2 sont réduites de 35%. De surcroît, chaque fois que cela est possible, des matériaux recyclables sont employés en vue de réduire encore les émissions de CO2 à la fabrication. L'emploi d'autres matières potentiellement dangereuses a été réduit au maximum. Ainsi, la nouvelle Prius est la première Toyota dont les câblages sont exempts de chlorure de vinyle, matière dont la proportion a été ramenée à 10% du total entrant dans la composition du modèle précédent. De même, la quantité de plomb a été limitée à 10% du volume utilisé en moyenne par Toyota en 1996. Au total, les composants de la Prius sont recyclables à 90 %. Plus de punch grâce au système "Hybrid Synergy Drive" L'objectif majeur poursuivi à la conception de la nouvelle Prius était certes qu'elle respecte au maximum l'environnement, tout en constituant une solution de rechange valable à une voiture courante à essence ou diesel. Cela allait être possible grâce à la mise au point d'un nouveau système dit "Hybrid Synergy Drive". Cette innovation technique, adoptée pour la première fois sur la Prius, est le fruit d'une conception révolutionnaire. Dans une propulsion hybride classique, la puissance maximale ne peut être atteinte que quand le moteur à essence tourne, l'électrique faisant seulement office de propulseur d'appoint. Le système "Hybrid Synergy Drive", en revanche, accorde plus d'importance aux performances du moteur électrique. Plus compact, mais plus efficace qu'auparavant, ce dernier procure à la nouvelle Prius, en combinaison avec le moteur à essence de 78 ch SAE, une puissance qui peut sérieusement concurrencer celle des modèles classiques de classe moyenne. Disposant d'un couple maximal de 478 Nm, la Prius peut même en remontrer sur ce point à une V6 diesel. Par son accélération de 0 à 100 km/h en 11 secondes, elle peut rivaliser sans peine avec une diesel de 2 litres. Ce texte, photos comprises, est téléchargeable sous: http://ch.toyota-media.com ots Originaltext: Toyota AG Internet: www.presseportal.ch/fr/ Contact: Marianne Dätwyler Tél. +41/(0)62/788'86'16 courriel: marianne.daetwyler@toyota.ch

Plus de communiques: Toyota Schweiz AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: