European Society for Medical Oncology (ESMO)

Appel à la communauté internationale pour stopper le train fou du cancer en Afrique

    Lugano (ots) - Pour coïncider avec la Journée mondiale du cancer 2011, le 4 février, l'Africa Oxford Cancer Foundation (AfrOx) et l'European Society for Medical Oncology (ESMO) travaillent en collaboration afin de sensibiliser la communauté internationale au sujet du problème de plus en plus préoccupant du cancer en Afrique.

    L'AfrOx et l'ESMO lancent la vidéo «Cancer in Africa: the Runaway Train» (Cancer en Afrique: le train fou), visant à galvaniser la communauté internationale pour stopper le train fou du cancer et éviter le plus grand nombre possible de décès causés par le cancer ( http://www.afrox.org/cancerprevention4africa ).

    En plus de cette vidéo, l'AfrOx et l'ESMO lance une série de posters de sensibilisation sur la prévention du cancer destinés aux pays africains (téléchargeables gratuitement à l'adresse http://www.afrox.org/cancerposters ou sur le site http://www.esmo.org ) , visant à élaborer un modèle de programmes de prévention et de sensibilisation à bas prix sur le cancer, pouvant être répliqué dans d'autres pays en développement.

    À l'heure actuelle, le cancer tue plus de 7 millions d'individus par an et est responsable de plus de décès dans le monde que le SIDA, la malaria et la tuberculose combinés. Les estimations indiquent que si aucune mesure n'est prise, cette situation continuera à se détériorer et que d'ici à 2020, il y aura 16 millions de nouveaux cas par an. 70% de ces nouveaux cas toucheront les pays en voie de développement.

    «L'incidence croissante du cancer en Afrique est comme un train fou accélérant à l'approche d'une gare», a déclaré Alan Milburn, ancien Secrétaire d'État à la santé du Royaume-Uni et Président de l'AfrOx. « La communauté internationale doit agir aujourd'hui afin d'éviter une détérioration de cette situation.»

    «Un tiers des cancers affectant les individus de pays en développement est potentiellement évitable et un autre tiers est traitable si la détection est réalisée à temps», a poursuivi M. Milburn. «Le cancer peut être provoqué par de mauvaises habitudes, une mauvaise alimentation, la consommation de tabac et des styles de vie sédentaires. Les éviter peut également constituer une méthode de prévention contre le cancer.»

    Le Professeur David Kerr, Président de l'ESMO, a déclaré: «L'ESMO est engagée à soutenir la lutte contre le cancer en dehors de l'Europe et nous sommes ravis de collaborer avec l'AfrOx, à la fois pour sensibiliser l'opinion publique internationale sur le problème du cancer en Afrique et pour soutenir les programmes de prévention et de sensibilisation dans les pays en développement.»

    «Nous fondons également de nombreux espoirs sur le Sommet des Nations unies sur les maladies non transmissibles de 2011 qui, nous l'espérons, débouchera sur l'élaboration de stratégies mondiale rentables pour soutenir nos efforts», a ajouté le Prof. Kerr.

    Exprimez votre soutien sur Facebook ( http://www.facebook.com/cancerprevention4africa ), Twitter ( http://twitter.com/myesmo ou @AfrOxFoundation ) et YouTube ( http://www.youtube.com/user/ESMOchannel )

ots Originaltext: European Society for Medical Oncology (ESMO)
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Vanita Sharma
E-Mail: vanita.sharma@afrox.org
Tél.:    +44/7967'651'601

Vanessa Pavinato
E-Mail: media@esmo.org



Plus de communiques: European Society for Medical Oncology (ESMO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: