suissetec - Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband

suissetec et ASTF: Deux associations, une vision commune

    Zurich (ots) - L'association suisse toitures et façades (ASTF) et l'association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment (suissetec) vont main dans la main vers l'avenir. En effet, des synergies sont générées à différents niveaux compte tenu de la vision commune  «Enveloppe des édifices».

    La coopération de suissetec et l'ASTF est la conséquence logique d'une approche toujours plus forte des métiers traditionnels de la ferblanterie et de la couverture. Certes, les deux professions perdureront sur le marché à moyen terme, mais à l'avenir, les besoins spécifiques de la ferblanterie et de la couverture se chevaucheront tant chez suissetec qu'à l'ASTF. Au centre, il y a cependant les avantages pour les membres de l'association et les clients ainsi qu'un accroissement des compétences professionnelles dans l'ensemble de l'enveloppe des édifices.

    Quant à l'efficience énergétique, un premier projet commun a déjà été mis sur le métier ce printemps: L'ASTF, avec son centre de formation leader Polybat et suissetec ont réuni leurs efforts pour développer communément un nouveau cours de «conseiller en énergie des bâtiments, avec certificat fédéral». Quiconque veut suivre cette formation auprès de l'une de ces deux associations pourra ensuite travailler comme conseiller indépendant en matière d'assainissement   énergétiquement efficient des immeubles. L'accréditation en tant qu'expert CECB (certificat énergétique cantonal des bâtiments) habilitant à la remise du certificat énergétique des bâtiments sur le plan cantonal fait partie des objectifs communs.

    Éviter les chevauchements, exploiter les synergies

    Mise à part la réalisation de tels projets spécifiques, un objectif déclaré de la vision inhérente à l'enveloppe des édifices est de minimiser, à l'avenir, les chevauchements et les doublons.   Prenons pour exemple la formation initiale: La souveraineté des professions traditionnelles reste dans les mains de l'association respective. Pour le couvreur, ce qui est nouveau, c'est que celui qui fait un apprentissage polybâtisseur dans une entreprise mixte, aura la possibilité de suivre un apprentissage d'une année supplémentaire de ferblantier. Afin de profiter des synergies, les centres de formations existants seront à l'avenir exploités de part et d'autre.

    Le perfectionnement professionnel sera à la même enseigne. Compte tenu des certificats de compétences exigés, suissetec et l'ASTF créent de part et d'autre des possibilités d'accès similaires; Les membres des deux associations profitent réciproquement des prix préférentiels offerts aux membres. De plus, des synergies sont possibles pour l'examen professionnel (contremaître) notamment en ce qui concerne la grandeur des classes tandis que l'examen professionnel supérieur (maîtrise) sera offert, à l'avenir, avec le même règlement d'examen, applicable tant aux ferblantiers qu'aux couvreurs. Le but, en fait, est de créer une école d'entrepreneurs, proprement dite,  pour les spécialistes de l'enveloppe des édifices. Il s'agit naturellement aussi d'exploiter les potentiels de synergies dans le domaine de la technique - par exemple en raison d'une étroite collaboration entre les commissions techniques des deux association, en matière de sécurité au travail et en ce qui concerne les bases de calcul.

    Sur le plan organisationnel, tant suissetec que l'ASTF restent totalement indépendantes. Virtuellement, une interconnexion organisationnelle constitue «une communauté d'intérêts pour l'enveloppe des édifices», sans qu'il en résulte, pour autant, une fondation d'une organisation indépendante. Il va de ce fait sans dire que cette communauté d'intérêts est également accessible à d'autres partenaires du marché.

ots Originaltext: suissetec - Association suisse et                            
                            liechtensteinoise de la technique du bâtiment
Internet:              www.presseportal.ch/fr

Contact:
ASTF
Jürg Schaufelberger, Directeur ASTF
Tél.: +41/71/955'70'30

Marianne Heller,
Responsable de la communication et de la mercatique, ASTF
Tél.:    +41/71/955'70'46
Mobile: +41/78/670'70'68
E-Mail: m.heller@svdw.ch

suissetec
Peter Schilliger, Président central de suissetec
Mobile: +41/78/671'14'18
E-Mail: peter.schilliger@suissetec.ch

Benjamin Mühlemann, Responsable de la communication suissetec
Tél.:    +41/43/244'73'13
E-Mail: benjamin.muehlemann@suissetec.ch



Plus de communiques: suissetec - Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: