Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Mauvais présage dans l'industrie médicale - Bernafon veut délocaliser son secteur recherche et développement vers le Danemark et la Pologne

Zürich (ots) - Le fabricant d'appareil auditif Bernafon issu il y a 20 ans de l'entreprise Ascom veut délocaliser son domaine de recherche et développement très performant et prospère la maison mère au Danemark et vers la Pologne à la fin 2017. 81 ingénieurs, techniciens et spécialistes de l'audio doivent se réorienter.

Le groupe William Demant Holding (WDH) en bonne santé financière dont le siège se trouve à Smoerum au Danemark a décidé de transférer de la Suisse vers le Nord et l'Est le département de recherche et développement de Bernafon, un département prospère. La décision du groupe a été prise pour « des raisons de stratégies de coûts ». Le marché des appareils auditifs connaît une croissance, mais fait face à une pression des coûts : c'est ainsi que la direction de l'entreprise justifie sa décision. C'est pourquoi, à l'avenir, elle veut concentrer son département recherche.

Pour les employés concernés, cela est un coup dur, car peu d'entre eux ne va tenter le voyage vers le Danemark ou la Pologne. L'histoire d'une réussite à nulle autre pareille dans le domaine médical arrive ici à son terme. En 1995, 34 employés étaient transférés d'Ascom, à l'époque face à des difficultés, vers Bernafon. Aujourd'hui, Bernafon emploie 137 personnes dont 81 dans la recherche et le développement. Durant 20 ans, l'entreprise et ses employés ont suivi une voie ascendante. Bernafon était un modèle de l'industrie suisse très vanté : fortement orienté vers la recherche, innovant et fournissant de la qualité. Si cette industrie n'a plus d'avenir dans notre pays, laquelle alors ?

Pour Employés Suisse, cela donne à réfléchir lorsque de tels joyaux de la couronne du développement industrielle sont délocalisés à l'étranger. Il est difficilement explicable que le cours franc suisse-euro et que notre niveau de coûts artificiellement surhaussé n'aient pas joué un rôle dans la décision de délocalisation.

Employés Suisse demande à la direction du groupe de repenser encore une fois cette stratégie. Selon le mot d'ordre « never chang a winning team », il ne faut pas cesser à la légère le développement de produits en Suisse. La question de la réaction des clients face à cette délocalisation se pose aussi. Le label « Swiss Engineering » sera difficile à défendre.

Il faut maintenant chercher activement des solutions pour les personnes concernées, pour certains des collaborateurs de très longue date. Dans tous les cas, les intérêts des collaborateurs doivent primer sur ceux du groupe. Il y a en Suisse d'autres fabricants d'appareils auditifs prospères. Il reste toutefois un sentiment mitigé aux autres victimes de fusion récente et éventuellement future en Suisse.

Contact:

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43
Christof Burkard, directeur adjoint Employés Suisse, 044 360 11 59,
079 768 58 98

Dans le cadre du partenariat social, de manière constructive et
fiable, l'association s'engage en faveur de bonnes conditions de
travail, de salaires équitables et d'emplois sûrs, pour le bien de la
société et de l'économie.
Employés Suisse propose à ses membres une offre complète et adaptée à
leurs besoins en matière de formations continues, de conseils, de
prestations et d'informations - pour encourager leur développement
personnel. Pour plus d'informations : www.employes.ch



Plus de communiques: Angestellte Schweiz / Employés Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: